Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Star wars lego La gloire est un phénomène capricieux qui peut éclairer une vie durant quelques années puis vous abandonner. Pour certains toutefois, la notoriété devient telle qu’elle s’inscrit dans l’histoire d’une discipline et amène à ce que l’on nomme pudiquement la postérité.
C’est le cas pour George Lucas qui s’est imposé dans l’imaginaire collectif comme le concepteur  de Star Wars et est devenu du même coup un nom incontournable du cinéma. Dans son cas, sa destinée semble si inéluctable, son karma si fort, qu’il est très représentatif de l’action des forces cosmiques sur nos existences. Consacrons lui ici une astro biographie mettant en lumière le processus bien spécifique qui régit sa destinée.

I. Thème et dominantes de George Lucas

George Walton Lucas Jr est né le 14 Mai 1944 à Modesto (Californie) à 5h40.

Carte natale de George Lucas

Les dominantes du thème sont :

- Lune (culminante)
- Amas Soleil/Vénus/Mercure (conjoint ASC)
- Mars (conjoint FC et Nœud Nord)
- Uranus (en I)

II. Un Karma étonnant : vivre comme un roi ou mourir jeune

Adolescent passionné par la bande dessinée et la science-fiction (Goût typique pour une Lune dominante en Verseau qui favorise à la fois l’imaginaire, les arts graphiques et l’intérêt pour le futur), il fait parti d’un club organisant des courses de voitures dans les rues de la ville : Uranus (signifiant général des voitures) en Gémeaux (signe de la mobilité) en I (les élans vitaux) ajouté à Mars (l’action) en III (les déplacements).

A 18 ans, il a malheureusement (ou heureusement ?) un grave accident de la route qui va l’obliger à séjourner 6 mois à l’hôpital. Cet accident était prévisible. D’abords au niveau de son thème natal : La maison XII (les épreuves, les hospitalisations) en Bélier signe une propension aux accidents brutaux, notamment aux accidents de transport puisque Mercure s’y trouve et Saturne (blocage, immobilisation) en Gémeaux (mobilité) traduit bien les risques de se retrouver handicapé moteur…ce à quoi le jeune Lucas à échapper de justesse.

Cet accident s’est produit le 12 Juin 1962 :

Soleil à 20° des Gémeaux entre Uranus natal (les événements inattendus, brutaux) et Saturne (les blocages), tout deux, répétons-le dans le signe de la mobilité et des déplacements.

Mercure rétrograde lui aussi en Gémeaux, à 13°, formant une conjonction à Uranus (la conjonction Mercure/Uranus en Gémeaux est typique d’un accident de la route puisqu’elle peut se traduire par «  un événements inattendu et brutal dans le cadre d’un déplacement »)

Vénus, Maître de l’ascendant et donc de la santé, transite à 24° du Cancer sur Mars natal (les chocs, les blessures, la violence)

Mars céleste se trouve pour sa part à 10° du Taureau, conjoint à Mercure et en XII…encore une position très significative qui parle «  de chocs et de blessures (Mars) liés à un déplacement (Mercure) et ayant pour conséquence l’hospitalisation (Maison XII) »

Saturne (les blocages  et événements qui obligent à grandir) est rétrograde à 11° du Verseau, pile sur la Lune dominante. Si la lune représente d’un coté la chair, elle représente aussi l’imaginaire. Lucas va donc être bloqué dans sa chair mais, par compensation, va faire grandir et évoluer son imaginaire. Lucas avoue d’ailleurs encore aujourd’hui que le concept de «  la force » est né lors de son séjour à l’hôpital.

Uranus à 27° Lion est carré au Soleil en I, ce qui, depuis plusieurs mois, engendrait des risques accidentels pour la vitalité. De même pour Pluton, à 07° du Scorpion, opposé depuis plus d’un an à Mercure en XII et signifiant des risques mortels en rapport avec les déplacements.

On voit donc que comme toujours pour qu’un événement important se produise, le thème natal indiquait la chose possible et plusieurs transits concordants se sont produits le même jour pour «  concrétiser » la potentialité natale. Toutefois, le jeune Lucas s’en sort bien, ce qui n’était pas évident au vu de la cohorte d’aspects négatifs que son thème reçoit ce jour là.

La mort évitée

Doit-il sa vie aux largesses de Jupiter, dispensateur de chance et de protection ? Jupiter transitait en ce 12 Juin à 12° des poissons formant un trigone à L’Ascendant et un semi-sextile à la lune dominante. Cela semble quelque peu insuffisant…alors quoi ? Et bien c’est du côté du Nœud Nord (le destin) qu’il faut chercher car celui-ci transite alors à 10° du Lion entre Jupiter natal (Le grand bénéfique) et Pluton natal (le thanathaire). «  Son heure n’était pas venu », c’est sans doute une phrase qu’il a entendue et c’est pourtant exactement ce que révèle l’horoscope. Non seulement, son destin ne pouvait pas s’achever ainsi mais on peut de plus gager que cet accident en changea le tracé, ce que Lucas déclare clairement. Ce jour là, au sens propre comme figuré, «  son destin était en marche ».

II. Un passionné: le cinéma, les légendes

Désormais, au lieu de faire des courses de voiture, il les filmera avec une caméra 8 mm et y prendra tellement de plaisir qu’il entrera bientôt à l’University of Southern California, école réputée de cinéma. On notera qu’il y étudiera en parallèle aux techniques, l’art du conte et des légendes, parfaitement représenté dans son  thème par Maison III (les études) en Cancer (les traditions, l’histoire, les mythes).

Etudiant acharné (Maison V, celle de la créativité dans le signe persévérant de la Vierge), passionné (Soleil dominant en I) et rebelle (Uranus en I, Lune dominante en Verseau), il obtiendra son diplôme le 6 août 1966 bien qu’il n’est respecté aucune des consignes de ses professeurs pour son projet de fin d’année.
Il faut dire que les astres lui étaient particulièrement favorables alors, lui laissant exprimer toutes ses qualités personnelles : Soleil à 13° du lion, conjoint à Jupiter tandis que le Nœud Nord à 21° du  taureau est à la fois conjoint à l’Ascendant et au Soleil natal (deux positions typiques de la réussite).

George Lucas

Sa vie s’enrichit alors de divers rencontres dont celle de Francis Ford Coppola en 1968.Il est troublant de constater, en comparant les thèmes des deux hommes, combien cette alliance a du profondément changer Lucas : Uranus (originalité, inattendu) de Coppola sur l’Ascendant (la personnalité) de Lucas ; Neptune (l’inspiration) de Coppola dans la maison V (la créativité) de Lucas ; L’Ascendant de Coppola dans la maison VIII (les transformations) de Lucas etc. Ils collaborent sur deux films entre 1968 et 1970 et Lucas rejoint la compagnie America Zeotrope crées par Francis Ford.

Puis vint le premier coup d’éclat de George Lucas avec la sortie en 1973 de « American Graffiti », film très autobiographique qui rafle cinq nominations aux Oscars et différents prix. Il a désormais la richesse et la confiance des compagnies cinématographiques comme la 20th Century fox.
Etonnant ? Non, pas vraiment…puisque en ce début d’année 1973, c'est-à-dire dès fin Février, Jupiter (le succès) entre dans la maison X (la carrière, l’ambition, la réussite) de Lucas où il va séjourner pendant un an faisant notamment conjonction à sa Lune dominante fin Mars , au moment de la remise des Oscars.

III. Gloire et richesse : Le point central du thème de Lucas

Puis vint le coup de Maître en 1977 avec, le 25 Mai, la sortie assez confidentielle dans un premier temps de Star Wars. C’est un succès sans précédent qui rend Lucas millionnaire et fait de la 20th Century Fox la plus riche des compagnies de production.

Que se passe-t-il alors dans le ciel du réalisateur ?

D’abords une belle concentration de « poids lourds » en Maison VI (celle du travail et des efforts) : Le Nœud Nord, Pluton et Uranus y transitent.
Jupiter s’apprête à rentrer en Maison II (les biens, l’argent) où il se trouvera dès mi-Juin. Neptune de son côté (qui joue souvent les amplificateurs) entre en maison VIII (l’argent qui vient des autres).

Mais c’est probablement Saturne (l’accomplissement après les efforts quand bien aspecté) qui est le plus significateur par son placement à 11° du Lion entre Jupiter et Pluton. Cette position vous rappelle quelque chose ? Normal, c’est la position qu’occupait (à 01° près) le Nœud Nord le jour de l’accident de Lucas… Ainsi, 15 ans après, un autre facteur astrologique à déplacement lent vient se placer sur ce point central du thème de Lucas et verrouille à nouveau son destin. Si le Nœud Nord lui avait sauvé la vie et obliger à renouveler ses intérêts vers le cinéma, Saturne lui apporte la consécration des efforts consentis.

En 1980 sort le deuxième volet de la guerre des étoiles (Jupiter transite en maison V) et Lucas confie dans la foulée à Steven Spielberg la réalisation de son scénario « les aventuriers de l’Arche perdue ».
Les deux hommes sont amis et leur union s’avère des plus fructueuses : Jupiter (succès) de Spielberg dans maison VII (les associations) de Lucas tandis que Jupiter de Lucas sur Pluton en II (la richesse) de Spielberg.

Indiana jones

Lucas multiplie ensuite les succès et fait croître un véritable empire cinématographique comme financier.
On citera pour mémoire :
3ème volet de la guerre des étoiles, deux Indiana Jones en tant que scénariste, la production de plusieurs films mais surtout la création de cinq compagnies de cinéma : ILM, Le Ranch Skywalker, Lucasfilm, Lucas arts et THX Cie.
Bref, Lucas devient un chef d’entreprise et un homme d’affaire semblant délaisser sa production artistique personnelle.
C’est finalement en 1997 qu’il reprend la casquette de réalisateur pour réaliser trois autres chapitres de la guerre des étoiles dont le premier (« la menace fantôme ») sortit en  Octobre 1999.
Et aussi évident ou improbable que cela paraisse (selon que l’on est astrologue ou sceptique), le Nœud Nord était alors à… 11° du Lion ! Toujours sur ce fameux point central du thème de George Lucas. Précisons au passage que depuis le jour de l’accident en 1962, le Nœud nord était déjà revenu sur ce point une fois en Février 1981…date où Lucas à adopter sa première fille Amanda (Le Nœud Nord met en effet environ 18 ans à faire le tour du zodiaque).

IV. Conclusions : le secret du thème de Lucas

La récurrence d’aspect sur un point précis du thème est évidente dans le cas de George Lucas, pourtant ce phénomène astrologique est une chose assez rare car, en règle générale, la course des astres active au cour de la vie différentes positions natales.
On peut donc légitimement se demander pourquoi le thème de Lucas réagit ainsi, autrement dit qu’est ce que ce 11eme degré du Lion a de si spécifique dans son cas ?

Degré du Lion


Plusieurs pistes de réflexion s’offre à nous :
Remarquerons d’abord que le signe du Lion en entier est dominant dans le thème, non seulement parce qu’il est occupé par deux planètes mais surtout parce que le soleil (gouverneur du signe du Lion) est dominant par angularité et par conjonction au Maître d’ascendant (ici Vénus).
Mais ce qui doit surtout être remarqué c’est que ce degré du Lion est pile à l’opposé de sa Lune culminante à 11° du Verseau.
Traditionnellement pourtant, les oppositions ne sont pas censées apporter gloire et fortune…alors quoi ?

On ne peut comprendre le curieux processus qu’en remarquant au préalable que le thème natal présente une configuration planétaire bien spécifique, celui du Seau.

Le seau : Groupe ininterrompu de planètes (écarts entre elles inférieurs à 60°) supportée par une planète isolée (ou la conjonction de deux planètes isolées) appelée « anse » du seau. La planète isolée canalise toute l’énergie contenue dans les autres planètes du thème. La personne investira toutes ses capacités et orientera toute son ambition dans la direction indiquée par l’énergie de la planète isolée. Cette configuration est souvent retrouvée dans les thèmes de leaders.


Je vous renvoie pour plus de détail à notre leçon sur Les dessins planétaires.
Or, l’anse du Seau est ici la Lune (créativité, imagination) s’exprimant en Verseau (les techniques d’expressions modernes comme le cinéma) et en X (les ambitions, la recherche du succès).
Il est donc clair que c’est bien la réactivation de cette planète-anse par opposition plus que la proximité de Jupiter et de Pluton qui déclenche chez le réalisateur un courant puissant de réussite.

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau