Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

La prévision astrologique | Difficulté 2 | La branche astrologique s’occupant de délivrer des prévisions (horoscope, révolution solaire ou lunaire, progressions diverses) est sans doute la plus caricaturée et, malheureusement, celle abritant le plus de charlatans et d’incompétents.
C’est d’autant plus inacceptable que la réputation de l’astrologie est en jeu, puisque les travaux horoscopiques servent souvent de vitrine, mais d’autant plus compréhensible qu’on est ici dans la pratique la plus difficile, la plus épineuse…bref, la plus glissante dans le sens où même l’astrologue professionnel, honnête et compétent doit, cela vaut mieux, reconnaître les limites de sa discipline en matière prévisionnelle.
S’il est tout bonnement impossible d’expliquer les techniques d’anticipation hors du cadre d’un livre (et donc dans un article comme celui-ci), nous allons toutefois tenter de faire ici le point sur les pratiques astrologiques visant à délivrer une connaissance sur le futur.

I. l’horoscope : une météo du vivant

L’astrologie, quand elle s’occupe d’essayer d’anticiper ce qui va arriver, peut grossièrement être comparée à une sorte de prévision météorologique, concernant, non pas le climat et le déplacements des vents et nuages mais le vivant et le déplacement des énergies.

Il faut toutefois d’abord distinguer deux grands courants dans la prévision astrologique.

Le premier concerne l’astrologie mondiale et s’attache à étudier l’ensemble des influences célestes sur les événements terrestres, qu’ils soient naturels (volcanismes, marées, champs magnétiques, etc.) ou humains (faits de société, politique, bourse, mouvement de masse, « modes », etc.).

Il étudie surtout les grands cycles planétaires (par exemple les conjonctions entre planètes lentes) et concerne la planète Terre toute entière, parce que celle-ci est considérée comme le réceptacle des divers énergies célestes de notre système solaire (et probablement même de notre galaxie).

Sa grande difficulté consiste à localiser les phénomènes prévisibles.
Car si un certains nombre de constatations solides ont été faites au cour des siècles ou des dernières années (on sait par exemple combien les dissonances de Pluton ont tendance à « réveiller » les forces telluriques), il reste presque impossible de savoir vont de manifester les phénomènes.

L’école américaine d’astro-cartographie semble avoir effectuée des recherches intéressantes dans ce sens mais ses participants ont une politique si hermétique et égoïste (money is money !) qu’il est difficile de juger de la pertinence de leurs trouvailles.

Le second courant concerne l’astrologie individuelle (anciennement nommée généthliaque) et s’attache quant à elle à étudier l’ensemble des influences célestes sur un être humain pris en tant qu’entité distincte du monde.
Entité distincte détentrice d’un destin  et d’une personnalité qui lui sont propres et qui vont être activés par les différents mouvements célestes qui la toucheront (avec plus ou moins de force selon la configuration de son thème natal).

Sa plus grande difficulté, qui s’accroît d’ailleurs proportionnellement à la montée de l’individualisme moderne, est de faire le tri entre tous les possibles qui se présentent pour un individu particulier.

Voir le futur

Car un même aspect peut se traduire concrètement de centaines de façons différentes selon la disposition unique d’un thème de naissance. Mieux vaut d’ailleurs être raisonnable en la matière et reconnaître qu’on ne peut savoir précisément ce qui va se passer : on ne peut que déterminer le type d’événements susceptibles de se produire, quand ils se produiront, et (pour les astrologues les plus zélés), pourquoi ils se produiront, puisque rien n’arrive vraiment au hasard et que tout phénomène astrologique illustre une étape vital.

Une troisième voie, intermédiaire, qu’on pourrait appelée « astrologie collective » s’attache à dresser un thème natal pour un groupe de gens (par exemple pour une nation, une entreprise, etc) et de traiter la question prévisionnelle de cet ensemble comme s’il s’agissait d’une entité individuelle.
Cette pratique donne des résultats d’ailleurs intéressant et laisse à penser que toute chose venant à se créer le fait dans le cadre d’un instant cosmique particulier qui va durablement influencer son évolution : autrement dit, un pays se dotant d’un nouveau régime, une société voyant le jour, une association se déclarant (etc.) ont bien une naissance au regard de l’univers et bénéficie donc, au même titre que l’être de chair et de sang venant au monde, d’un thème natal qui va conditionner en parti leurs devenirs.

Nous allons ici développer les idées fortes concernant l’astrologie individuelle.

II. Les outils prévisionnels

Les outils visant à établir des prévisions astrologiques sont aussi nombreux que les courants de pensées.
Faire son choix parmi elles sera probablement la première difficulté (parfois insurmontable) que rencontrera donc l’apprenti astrologue.

De toutes ces « traditions » (ce terme étant à prendre avec prudence puisque certaine technique ont tout simplement été inventée de toute pièce au cours des dernières décennies), il ne me semble devoir en retenir que deux qui ont l’avantage d’être clairement avérées. Notons que je n’aborderais pas ici, faute de place, les progressions, dont celles dites secondaires semblent pourtant dignes d’intérêt.

1/ Les transits.

Ils peuvent être définis comme le passage périodique des corps célestes sur les divers éléments (ou par rapport à eux) du thème natal.

Leur étude vise à comprendre les conséquences (au plan de la psychologie et des événements) qu’un facteur astronomique en déplacement va produire sur un individu.

En effet, le facteur en déplacement va former, au cours de sa course, différents aspects avec les planètes fixes du thème natal.

On a donc d’un côté un élément statique (le thème natal, sorte d’instantanée du ciel au moment du premier souffle) et un élément dynamique (la position des corps célestes pris à un moment X ou Y).
C’est la comparaison entre les énergies de base, de référence (natal) et celles en mouvements (transits) qui nous permettra de prévoir ce qui va arriver ou plutôt ce qu’il est susceptible d’arriver dans la vie d’un individu.

On retient en général surtout les aspects dit majeurs, c'est-à-dire des distances angulaires de 0°, 60°, 90°, 120° et 180° entre une planète du thème natal et une planète en mouvement.
Chaque aspect à un nom qui lui est propre (dans l’ordre énoncé : conjonction, sextile, carré, trigone, opposition) et représente une qualité d’énergie particulière (par exemple la fusion pour la conjonction ou une tension potentiellement productive pour le carré).
Beaucoup d’astrologue inclus dans leurs pratiques d’autres aspects, dits mineurs, notamment ceux de 30° (semi-sextile), 45° (semi-carré) et 150° (quinconce).

Astres et avenir

L’interprétation d’un transit dépend donc d’énormément de facteurs et la grande difficulté et de synthétiser tous les facteurs pour aboutir à une prévision nuancée prenant en compte chacun d’entre eux.

Si c’est un exercice mental demandant expérience, savoir et intuition, signalons d’ailleurs, une fois de plus, qu’une machine (logiciel) est tout à fait incapable de faire la synthèse demandée, d’où l’extrême dangerosité de se fier à des analyses générées informatiquement et, à mon avis, sans aucune valeur.
Pour résumer, l’étude des transits dépend donc tout à la fois de :

  1. La configuration unique du thème natal qui indique toutes les possibilités de base et le type de réactions fréquentes d’un individu.
  2. La configuration, tout aussi unique, du ciel à un moment donné qui indique un climat général, mondial.
  3. La comparaison entre le thème natal et les mouvements du ciel sur telle ou telle période.
  4. L’essence des aspects en jeu et leurs évolutions, du moment où ils vont se former au moment ou ils vont se défaire.

 

2/ Les Révolutions solaires et lunaires

La révolution solaire (RS) consiste à monter un thème (dit thème de Révolution solaire) le jour de l’anniversaire du natif ou, plus précisément, au moment exact où le soleil revient sur la position qu’il occupait à la naissance (à la seconde près).

La RS est un outil précieux dans le sens où elle va délivrer à l’astrologue des informations générales sur l’année à venir (jusqu’au prochain anniversaire) et que ces informations vont lui permettre d’ensuite orienter son interprétation des transits.

La RS est donc un excellent complément aux transits. Beaucoup d’astrologues l’utilisent même en tant que moyen de prévision unique, pris isolément.

On notera toutefois que depuis la seule RS, on ne peut pas dater les événements mais seulement connaître les grandes lignes de l’année à venir, les domaines qui prendront le plus d’importance, les soucis qui risquent de se poser et aussi l’attitude général qu’adoptera la ou le consultant(e).

La RS s’interprète en deux fois.

En premier lieu, on l’étudie en tant que tel, comme s’il s’agissait d’un thème natal. Les positions en maisons et les planètes dominantes sont à noter en priorité. Les aspects sont secondaires.

Révolution lunaire

En second lieu, on compare le thème de RS et le thème natal. On s’attache cette fois surtout aux aspects, ou plutôt aux interaspects puisqu’on s’attache surtout à relever les aspects entre les planètes de la RS et celle du thème natal (les conjonctions étant les aspects les plus importants).

La Révolution lunaire (RL) est basée sur le même principe mais s’établit mensuellement en prenant comme date de départ le retour de la Lune sur elle-même.

Notons toutefois que la RL indique essentiellement les composantes psychologiques du mois à venir et traite peu, voir pas, de l’événementiel. La RL permet donc de jauger le moral, le dynamisme et l’attitude générale qu’une personne va adopter au cours du mois à venir.

Prochainement, nous traiterons de l’utilité et des limites des pronostics astrologiques mais citons d'ors et déjà cet édifiant passage de Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier :

"Imaginez-vous les désordres qu'engendredrait une prévision lucide de l'avenir? Non, tout au plus nous permet-on de pressentir notre avenir. Le petit discours que je vous ait tenu est en quelque sorte chiffré, et la grille se trouve être votre avenir lui-même. Chaque événement futur de votre vie vous révélera en se produisant la vérité de telle ou telle de mes prédictions."

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau