Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

cours astrologie| Difficulté 4 | La roue astrale, ou carte du ciel de naissance, possède plusieurs visages et donne lieu à de multiples techniques d’interprétation, ce qui permet à chacun d’entre nous de l’envisager sous plusieurs angles différents. Outre les méthodes les plus communément utilisées en astrologie, telles que la position des planètes en signes et en Maisons ou les aspects et maîtrises planétaires, il existe en parallèle un procédé simple, découlant de ce que Alexander Ruperti nomme « la géométrie du ciel », titre de deux volumes publiées en collaboration avec Marief Cavaignac (aux Editions du Rocher).
Ce procédé est basé de façon naturelle sur l’ordre de succession des planètes dans le thème. Cette géométrie du ciel nous ouvre les portes sur une intéressante perspective qui mérite d’être approfondie : l’étude des encadrements. Très peu utilisés, mais non pour autant dénués d’intérêt, les encadrements astrologiques méritent que nous nous penchions sur leur fonctionnement.

I. La théorie et les techniques

Le principe de base de l’encadrement astrologique repose, comme son nom l’indique, sur le fait que, sur la roue zodiacale, toute planète natale est forcément précédée et suivie de deux autres planètes. Elle va donc influencée et être influencée de manière différente suivant la planète qui la devance ainsi que celle qui la suit.

Rappelons tout d’abord qu’à l’origine, les encadrements ne s’envisageaient que pour les luminaires (le Soleil et la Lune) ce qui permettait de donner une interprétation à un thème natal sans avoir besoin de connaître expressément l’heure de naissance de son possesseur.

La méthode fut beaucoup plus tard, développée de plusieurs autres façons :

On l’a tout d’abord appliquée aux autres planètes, et non plus seulement aux deux luminaires.
De même, on a admis que l’encadrement de l’ASC et du MC pouvait apporter un éclairage nouveau à l’étude d’un thème. Par la suite, on a également étendue son champ d’action aux planètes en transit.
Enfin, les encadrements ont été envisagés par conjonction / opposition, c'est-à-dire lorsqu’une planète natale est cernée par une seconde en conjonction ainsi que par une troisième en opposition (voir schémas).

Encadrement planétaire

Encadrement simple

Encadrement spécifique

Encadrement par conjonction et opposition

Parallèlement à la diversification de tous ces nouveaux procédés, il existe cependant une constante : l’encadrement d’une planète existe et ce, quelque soit la distance à laquelle se trouvent les deux planètes qui l’encadrent.

Le développement des différentes méthodes prendrait probablement plus d’un article et il est donc préférable pour une meilleure approche, de se concentrer sur la méthode de base des encadrements, qui, une fois le principe compris, permettra son utilisation à tous les autres niveaux du thème.

Dans le chapitre suivant, nous mettrons donc en lumière les différents outils nécessaires au travail de chacun. Parallèlement, nous vous proposerons l’étude d’un cas pratique d’encadrement : celui du Soleil dans un thème natal.

II. Les outils astrologiques indispensables

Pour comprendre le sens des encadrements, il est très important de revenir un instant sur les outils propres à leur étude, et plus particulièrement sur les bases astrologiques, nécessaires à la meilleure interprétation possible de ceux-ci :

1/ Une parfaite connaissance de la valeur de chaque planète, sa représentation symbolique, l’influence qu’elle est susceptible d’entraîner dans sa course (voir notamment l’article « Comprendre les planètes »).

En effet, deux planètes encadrant un luminaire vont être reliés de manière étroite par ce dernier, celui-ci servant d’intermédiaire mais plus subtilement d’entremetteur. De la même façon, le luminaire se trouvant au sein d’un encadrement va recevoir l’influence des deux astres qui l’entourent.
Un échange d’énergie survient alors entre ces trois planètes, intimement raccordées les unes aux autres.

A titre d’exemple, si au moment de  votre naissance le Soleil est encadré par la Lune et par Mercure (qui sont, je le rappelle, deux planètes personnelles), les valeurs à apporter à cet encadrement seront plutôt d’ordre consciente et pratique.
A l’inverse, le Soleil subissant l’influence d’un encadrement par deux planètes lentes (ou « impersonnelles ») aura une incidence plus profonde et sera vécu de manière beaucoup plus inconsciente par son porteur.

C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de bien connaître la portée de chacune des planètes, de savoir ce qu’elles peuvent mutuellement s’apporter, ou au contraire, ce qu’elles peuvent engendrer en matière de désagréments dans l’existence du natif.

2/ Une bonne maîtrise de la révolution sidérale de chaque planète, c'est-à-dire le temps que met une planète à effectuer le tour du Zodiaque.

A ce titre, et puisque le système des encadrements nous offre la possibilité de mieux nous connaître par une simple « photographie » de notre thème natal, il semble regrettable d’envisager celle-ci de manière figée.
Cela reviendrait à arrêter de manière définitive, la course des planètes dans notre ciel, et de ce fait, ignorer certains facteurs importants, comme par exemple, le fait que le Soleil ou la Lune s’apprête à former un aspect particulier avec l’une des planètes à l’origine de son encadrement.

De même, une interprétation sera fondamentalement différente selon qu’un luminaire se trouve encadré par Jupiter (qui le suit) et Mars (qui le précède) ou le contraire. 
D’autre part, certains encadrements n’auront pas la même durée par rapport à d’autres. D’aucuns seront éphémères, ne dépassant pas quelques heures, tandis que d’autres perdureront pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. De fait, leurs portées seront différentes selon chaque individu.

Pour toutes ces raisons, il semble donc conseillé de savoir lire au-delà de la simple photographie de notre thème natal et de ces différents encadrements, de ne pas fermer les portes à la diversité des différents éléments venant s’ajouter à l’interprétation et au final d’envisager le ciel de naissance comme l’instantané d’une situation dynamique, ayant une origine et une continuité.

Connaissance des planètes

3/ Les dominantes d’un thème natal (en veillant à respecter leur ordre d’importance), car celles-ci, vont jouer un rôle primordial quand à la pertinence à accorder à un encadrement (voir le « lexique » : entrée « Dominantes »).

Par exemple, un encadrement de Vénus sera d’autant plus important si celle-ci est :

- culminante à votre Milieu de Ciel.
- Maître de votre ascendant.
- en domicile en signe ou en Maison.
- si vous possédez un amas en M VII ou en Balance.

Dans ce cas, cet encadrement devra attirer tout particulièrement votre attention puisqu’il possède un impact astrologique puissant et prend ainsi la suprématie par rapport à tous les autres.

4/ Les autres facteurs

Il n’est pas encore en usage de considérer l’encadrement d’une planète par des facteurs moins connus, tels que la Lune Noire, les Noeuds lunaires, Cérès ou la part de fortune, par exemple. De la même façon, peut-on (ou doit-on) considérer l’encadrement d’un astre par une planète d’une part, et par le Milieu de ciel ou l’Ascendant, d’autre part ?
Ici, tout est encore à découvrir mais, il semble cependant probable que l’influence dégagée par ce genre de configuration mérite approfondissement et exploration.
A ce propos, il semble judicieux de citer Alexandre Volguine qui, en son temps et à l’époque de la rédaction de son ouvrage, se posait le même type de questions :

« Si je ne parle aujourd’hui que des planètes qui encadrent le Soleil natal, cela ne prouve nullement que l’ordre dans lequel se placent les autres planètes a moins d’importance : toutes les planètes jouent dans un thème, et j’espère pouvoir prouver un jour que les astres qui encadrent la Lune ou Jupiter, ou n’importe quelle autre planète ont autant d’importance ».

Pour mieux rendre hommage à Alexandre Volguine ainsi qu’à son fabuleux travail Astrologique, nous ne pouvons qu’abonder dans le sens de sa pensée et suivre la voie dénuée d’exhaustivité qu’il nous a ouverte.

III. Comment interpréter l’encadrement ?

Avant de passer à la partie pratique, il est important de s’attarder quelques instants sur un dernier point : la signification globale à donner à un encadrement.

Tout d’abord, il semble naturelle d’envisager l’encadrement Astrologique au même titre qu’un aspect composé (voir les différends cours sur « les aspects composés ). En effet, et comme il a été précisé auparavant, l’encadrement d’une planète permet le mélange subtil de trois énergies distinctes, distillant chacune leurs valeurs, qualités et défauts et formant ainsi une nouvelle énergie.

Ainsi la première planète (celle qui se positionne en avant de celle encadrée), va donner un élan d’énergie initial à la configuration générale et, en passant par le point encadré, trouvera sa matérialisation dans le troisième astre (celui qui ferme la configuration).

C’est vis-à-vis de ce point particulier que prend naissance toute l’importance à accorder au fait que, par exemple, une Lune encadrée par Uranus et Mars n’aura pas la même signification qu’une Lune encadrée par Mars et Uranus.
Il est donc primordial de faire une distinction entre les différentes configurations possibles, ce qui nous renvoie très justement à la diversification de l’être humain.

Encadrement dynamique

Enfin, le point central de l’encadrement, met l’accent sur la nature profonde de celui-ci : une Lune encadrée nous parlera de notre réactivité, de notre façon de satisfaire nos besoins intérieurs profonds, de la gestion de nos émotions.

Un Soleil encadré concernera plutôt nos desseins, l’orientation générale que nous souhaitons donner à notre existence, notre façon de nous affirmer.

Alexandre Volguine dit à ce propos :

« La nature des configurations dont la place centrale est occupée par la Lune est souvent plus difficile à déterminer, car les significations de l’encadrement lunaire sont fréquemment plus intimes et moins décelables de l’extérieur que celui du Soleil. Elles touchent davantage la vie privée et le comportement du sujet dans celles-ci que le destin extérieur ».

IV. Cas pratique : Un encadrement Solaire

Notre exemple sera celui du Soleil entre Mercure (le précédent) et Mars (le suivant).

Cet aspect permet au Soleil de jouer un rôle de « passerelle » entre la cérébralité Mercurienne et l’esprit d’initiative Marsien.
Mercure va d’abord distiller ses besoins de comprendre et d’apprendre via le Soleil (l’expression de nos motivations profondes) puis ce premier duo Mercure/Soleil visera à l’action et la détermination, valeurs marsiennes.
Cette figure semble donc être l’indice d’une très bonne collaboration du trio Mercure/Soleil/Mars.

La personnalité est ambitieuse et aborde l’existence par des pensées puis des actes de grande envergure. Les natifs, porteurs de cette configuration, ne restent pas facilement en place, sont toujours dans une certaine démonstration de leur vivacité physique ou intellectuelle et ne restent jamais dans l’ombre des actions à mener. Ils sont profondément vivants et dynamiques.

Ce sont des êtres remuants et audacieux, ayant des facilités naturelles pour engendrer ou participer à de grandes entreprises. Leur destinée est sous l’égide d’une vie quelque peu trépidante parce qu’habitée par le besoin instinctif lié d’être en mouvement. Leurs paroles ou leurs actes ne laissent jamais leur entourage insensible, provoquant, selon le cas, admiration sans bornes ou haine farouche.

Mars et Mercure, influençant notablement l’expression dans tous les sens du terme, il convient de préciser que cette configuration n’est pas dénuée d’une certaine imprudence quand aux agissements ou par des paroles irréfléchies. Les revers susceptibles d’en découler seront à la mesure de ces imprudences.

Les natifs possèdent un cœur généreux, un courage se rapprochant de la témérité parce qu’ignorant l’éventualité du danger.
C’est souvent leur instinct qui les guide, laissant peu de place aux réflexions profondes. Ils laissent le plus souvent parler leur cœur et sont convaincus que c’est en agissant rapidement que l’homme est le plus efficace.
Cela peut, dans la plupart des cas, leur permettre d’accéder plus rapidement à leurs objectifs, car en parallèle, ces natifs semblent nantis d’une chance insolente.
Cette configuration parait donc favoriser les grandes carrières dynamiques, et notamment les carrières militaires bien qu’il existe  en parallèle le risque d’un arrêt brutal de celles-ci, soit par une trop grandes mises en danger, soit par ennui car le natif déteste par-dessus tout les situations statiques ou routinières.

Roue et soleil

Notons que l’encadrement Mars/Soleil/Mercure prend un sens encore plus radical et encore moins réfléchi, dans la mesure où Mars, déjà synonyme d’impulsion initiale, va ici se trouver décuplé par rapport à son antériorité vis-à-vis du Soleil.
Il existe donc, dans ce cas de figure, une exagération des énergies Marsiennes qui trouveront difficilement un écho favorable dans leur application effective par les valeurs Mercuriennes finales. Le natif agit souvent avant de penser, ce qui est bien sûr dommageable.
Nous retrouverons cependant beaucoup de points communs avec la configuration précédente.

Personnalités possédant l’encadrement Solaire entre Mercure et Mars :

Charlie Chaplin – Adolf Hitler – Joseph Goebbels – Gaston Doumergue – Greta Garbo – Marcel Aymé – Vladimir Illich Lénine – Le Prince Charles d’Angleterre- Gérard Holtz- Bernard-Henri Levy.

 

Tous droits réservés Anne Bresciani
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau