Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

autourdelalune| Difficulté 1 | Combien d’entre vous ne se sont pas dit, un jour : « Je ne me reconnais pas dans mon signe astrologique ou dans mes dominantes natales ... Pourquoi ? ». Il existe plusieurs réponses à ce type de problématique et nous vous proposons donc ici d’en faire le tour, de la manière la plus objective possible et en tentant de n’omettre aucune possibilité. Avant tout chose, il est bon de préciser que l’étude sérieuse du thème natal passe par deux facteurs essentiels :
- Le facteur technique, c'est-à-dire la réalité et la véracité du moment de la naissance d’un individu, mais aussi les procédés mis à votre disposition pour dresser le thème natal d’un individu.
- Le facteur psychologique qui lui, déterminera de quelle manière et en usant de quel niveau de discernement vous aborderez la lecture du thème en question.
Cette étude a pour but de vous faire découvrir, en commençant par les bases les plus élémentaires et jusqu’à l’affinage le plus complet, toutes les probabilités auxquelles vous êtes (ou serez) confrontées, afin d’approfondir votre thème natal et de mieux vous y reconnaître. Précisons également que cette étude s’adresse à l’initié comme au débutant, et si le premier trouvera dans sa lecture, certaines de ces informations bien inutiles, il n’est cependant jamais à l’abri d’une erreur de procédé ou de jugement. Le second, quand à lui, y apprendra assurément toutes les bases nécessaires participant à la création et à la lecture de son thème natal.

I- Les facteurs objectifs

L’étude d’un thème natal passe tout d’abord par une certaine précision, pour ne pas parler de rigueur, dans son édification. Combien de gens, encore aujourd’hui, et indépendamment de leur propre volonté, ne connaissent pas avec exactitude le jour, l’heure ou le lieu de leur naissance.
Ces indications sont pourtant indispensables quand il s’agit d’étudier un thème astrologique et il est plus qu’improbable, voire impossible, d’envisager la moindre étude fiable et sérieuse quelle qu’elle soit (natal, prévisionnel ou autre) sans ces informations élémentaires.
Certaines personnes pensent également, et à tord, que quelques minutes de plus ou de moins ne changent finalement pas grand-chose au thème natal.
Vous allez pouvoir constater qu’en matière d’astrologie, la réalité est tout autre.

1/ L’heure de naissance

L’heure de naissance est la plus essentielle des précisions liée à l’interprétation de votre thème natal et donc de votre personnalité.
Elle permet, au passage, de différencier de vrais jumeaux (voir notamment les thèmes de Bernard et Jacques Attali).

Au niveau de l’état Civil, il est assez difficile de déterminer avec exactitude une heure de naissance. En effet, tout dépend du soin qu’ont pris les sages-femmes, accoucheurs ou infirmiers présents au moment de l’accouchement en question, de noter l’heure de naissance exacte d’un nouveau-né.

D’autre part, selon le pays où s’est déroulé l’accouchement (et notamment les pays les plus pauvres), l’heure de naissance véritable est plus ou moins juste (de l’heure exacte jusqu’à une heure de décalage parfois).

Notons que l’application avec laquelle l’on déterminait l’heure de naissance entre les années 1920/1950 s’est peu à peu altérée avec le temps, et que par la suite, il a été pris pour habitude d’arrondir les heures de naissances au quart d’heure près.

Rappelons qu’en Astrologie, 4 minutes de temps équivalent à 1 degré de longitude. C'est-à-dire que, toutes les 4 minutes, l’ASC  et le MC d’un thème se trouveront modifiés d’un degré.
L’ASC et le MC changent donc de signes astrologiques toutes les 2 heures environ.
En parallèle, la position des cuspides des Maison cadentes et succédantes changent toutes les deux minutes environ. C’est dire, selon l’heure de naissance, avec quelle vitesse l’on peut passer d’un ASC à un autre ou d’une cuspide de Maison dans tel ou tel autre signe.

2/ Le jour de naissance

De même que l’heure de naissance peut être un facteur d’erreur, le jour de naissance peut lui aussi prêter à de terribles confusions.

Ce type de méprise survient généralement au moment de la déclaration de naissance faite à la Mairie. C’est bien souvent la mauvaise transcription des informations liées à la naissance par l’officier d’Etat Civil qui génère l’erreur.
Ainsi et le plus souvent, c’est le jour de naissance qui pâtira de cette irrégularité, étant plus difficile et donc plus improbable de se tromper sur le mois ou l’année de naissance.

Les cas de personnes dont la naissance a été inexactement déclarée sont plus nombreux que l’on ne le croit. Par chance, la plupart de ces personnes sont informées assez tôt de l’erreur en question, ce qui réduit le risque de monter un thème incorrect.
Il reste cependant et malheureusement, un petit pourcentage de gens qui, par une désinformation d’ordre familial (le décès précoce des parents, mieux placés que quiconque pour corriger cette fausse information, par exemple) se voit nanti d’un jour de naissance qui n’est pas le leur.

Par extension, et concernant ces personnes, l’établissement d’une carte natale s’avèrera hasardeuse, soumis à de nombreuses incohérences et dans laquelle le natif ne se retrouvera pas.

Rappelons que la Lune se déplace d’approximativement 13 degrés par jour et effectue une révolution complète du zodiaque en 28 jours environ.
Un jour de naissance différent de la réalité modifie donc de manière radicale la position des planètes dans un thème et principalement celle de la Lune, en signe, en Maison et donc en aspect.

Qui suis-je ?

 

3/ Le lieu de naissance

Nous nous devons d’aborder le difficile problème de l’adoption, ainsi que ses conséquences parfois pénibles quand il s’agit de dresser un thème natal.

Dans certains cas, le véritable lieu de naissance de l’adopté est inconnu, même par les parents adoptifs eux-mêmes.
Cette probabilité survient le plus souvent lors d’adoption d’un enfant issu de pays pauvres et ayant perdu précocement ses parents biologiques.
Dans certains provinces et notamment celles des pays d’Asie et d’Afrique, il est coutumier qu’une naissance survenant dans un petit village retiré soit apparentée à la ville la plus proche, parfois distante de plusieurs dizaines de kilomètres.
Il n’existera, dès lors, aucune possibilité de déterminer le lieu exacte de la naissance de cet enfant, ce lieu devenant approximatif.

S’il s’agit d’un orphelin (une mère décédée des suites de l’accouchement, un père inconnu, etc.…), la problématique liée au défaut du lieu de naissance se verra renforcer par un autre facteur tout aussi important que le premier, celui de la véritable filiation de l’enfant.
Ce défaut de filiation peut d’ailleurs survenir dans tous pays mêmes les plus développés, se présentant le plus souvent sous la forme d’une naissance soumise à irrégularité (véritable filiation dissimulée, naissance de père inconnu ou différent de celui que l’on croit).

Il est à noter que la filiation d’une personne donne de précieuses informations à l’astrologue pour mieux interpréter le thème natal, lors d’une étude particulière (un conseil pédagogique par exemple).

Retenons avant tout, que le lieu de naissance permet de déterminer :

- La position de l’ASC (et du DESC, par extension) dans le thème natal, par rapport à la latitude de ce lieu.
- La position du MC (et du FC par extension) dans le thème natal, par rapport à la longitude de ce lieu.
Les données liées à la longitude et à la latitude dans un thème, modifient également la position des cuspides des Maisons cadentes et succédantes.

Comme vous avez pu le constater, l’astrologie laisse peu de place à l’approximation quand il s’agit de mener raisonnablement une étude de thème.
Toute « estimation approchée » et donc imprécise sera sujet à contresens et à fourvoiement dans la lecture du thème établi.

II- Les facteurs subjectifs

La création d’un thème natal passe également par l’établissement correct de celui-ci. Les possibilités d’erreurs en la matière sont tout aussi nombreuses, et quelque soit la manière que vous adopterez pour dresser votre carte natale, chaque étape de son processus de réalisation doit être vérifiée afin de limiter les risques d’ériger un thème erroné.
Que vous choisissiez de monter votre thème à la main ou par le biais d’un logiciel astrologique, les deux méthodes impliquent l’utilisation d’outils spécifiques qu’il vous faudra apprendre à connaître et à utiliser au mieux afin d’arriver à un résultat correct.

1/ Le thème-papier

Monter son thème à la main n’est pas chose facile. Cette pratique demande en outre une bonne concentration dans la mesure où elle nécessite bon nombre de calculs, notamment des calculs de conversion.
En parallèle, ce procédé demande quelques outils élémentaires qui viennent s’ajouter aux outils dits « basiques ». Abordons ensemble la liste de ces outils.

- Les outils de base regroupent tous les instruments dont vous aurez besoin pour dessiner votre roue astrale. Outre, les crayons (gris et de couleurs afin notamment de différencier les aspects du thème), vous aurez également besoin d’une règle et surtout, d’un rapporteur circulaire, au cas vous préféreriez dessiner la roue astrale vous-même.
Mais, vous pouvez tout aussi bien vous servir d’une roue astrale Vierge que vous n’aurez plus qu’à compléter avec vos données personnelles (téléchargeable gratuitement ici).
Ces informations pourront sembler fort superflues pour les plus initiés d’entre vous, mais il est à notre connaissance, des cas de personnes qui, par exemple,  notent avec le plus grand soin les aspects de leur thème au stylo (et non au crayon), ce qui nécessite en cas d’erreurs (et elles peuvent être nombreuses pour une première fois), de refaire toute une partie du travail déjà longuement effectué.

- La table des Maisons vous indiquera la latitude et la longitude de la majorité des villes du monde. Vous pourrez donc facilement retrouver celle qui s’apparente à votre lieu de naissance.
Il vous permettra de plus, selon votre ville et votre heure de naissance légale (ou civil), de procéder à une conversion d’heure du temps légal vers une heure de temps universel (appelée également temps GMT).
Pour une meilleure compréhension du procédé de conversion, une table des Maisons possède toujours un préambule dédié à son utilisation optimale, et afin que vous assimiliez bien le processus auquel il fait référence.
Les calculs ainsi obtenus entrent dans le cadre de la détermination des cuspides des Maisons formant le thème astral.

A noter qu’il existe autant de table des Maisons que de système de domifications (sujet traité plus loin), et selon la domification choisie, il vous appartiendra de vous munir de la table des Maisons faisant référence au même système.

- Les éphémérides sont des tables astronomiques indiquant la position des planètes pour chaque jour à une même heure donnée (qui peut-être minuit ou midi selon les ouvrages).
Cette précision (minuit ou midi) relève d’un facteur très important que vous devrez absolument prendre en considération :

Par exemple, pour une naissance à 10 h du matin, les éphémérides utilisés révèleront les positions planétaires pour midi (soit, 2 heures plus tard que la dite naissance) ou celles pour minuit (soit, 10 heures avant la naissance).
Le risque de décalage entre la lecture des éphémérides et la réalité prend tout son sens quand l’on pense notamment au trajet que peut parcourir la Lune dans un laps de temps de 10 heures (environ 8° de différence dans le thème).

Les éphémérides permettent de positionner avec exactitude les planètes dans votre thème natal au moment de votre naissance, mais également d’envisager leurs positions dans l’avenir et donc, par rapport à vos positions natales.
A l’identique des tables des Maisons, les éphémérides comportent une section explicative pour une meilleure utilisation de ceux-ci.

2/ Le logiciel astrologique

Afin de dresser le thème natal, la plupart d’entre vous feront appel à un logiciel astrologique. Étant donné le nombre croissant de logiciels astrologiques (payants ou mis à disposition gratuitement par le biais d’Internet), la plus grande prudence est de mise quand il s’agira d’arrêter son choix.

D’une manière générale, nous vous conseillons d’éviter les programmes vous proposant l’édition de cartes plus ou moins « exotiques ». Ces logiciels sont généralement nantis de fonctions inutiles qui risquent de nuire à la bonne observation d’un thème natal. Vous risquez de vous perdre dans les méandres de tous les points astrologiques que comportent ce genre de carte, ce qui n’en facilitera pas sa lecture, bien au contraire.

Privilégiez un logiciel aux lignes sobres, où votre carte natale apparaîtra simplement, sera facile à lire et donc, plus abordable à une compréhension optimum.
Cette sobriété réside également dans le fait que votre carte natale ne devra comporter que le nombre indispensable mais raisonnable de corps célestes : Les 11 planètes (du Soleil à Pluton), Les Nœuds Lunaires et la Lune Noire nous semblent largement suffisants pour aborder un thème de façon correcte, mais sans risque de dispersion.

Pour les plus passionnés d’entre vous et dans la mesure des moyens de chacun, il conviendra d’acquérir un logiciel astrologique payant. Ceux-ci offrent une bonne exactitude des cartes crées et sont souvent accompagnés d’un tutorial efficace, ainsi que d’un lien direct à un site Internet, afin de répondre à tous les types de problèmes rencontrés lors de son utilisation.

Qu’il soit gratuit ou payant, l’usage d’un programme astrologique ne se résout pas seulement à la bonne entrée des données natales pour créer un thème.
Un bon paramétrage est indispensable avant toute utilisation mais sans pour autant tomber dans le travers de vouloir absolument modifier tous les paramètres existants. En effet, les logiciels Astrologiques sont, pour une grande majorité d’entre eux, munis d’un paramétrage « par défaut » approprié et fiable.

astrographe

3/ La domification

La domification correspond aux différentes méthodes utilisées pour la division du contenu des quatre quadrants formant la roue astrale, chaque quadrant étant lui-même limité par la position du MC, du FC, de l’ASC et du DESC, déterminés eux, par la date et le lieu de naissance.
Pour résumer, le système de domification sélectionné dans le logiciel astrologique utilisé, influencera la position des cuspides.

De ce fait, une ou plusieurs planètes situées aux abords des dites cuspides passeront d’une Maison à une autre selon le système utilisé.

Les systèmes de domifications sont suffisamment nombreux pour s’y perdre (Placidus, Régiomontanus, Koch ou Campanus, pour n’en citer que quelques-uns). D’une manière générale, deux systèmes bien distincts s’opposent : Les partisans de la domification « égale » (les Maisons sont alors de taille identiques) et ceux qui préconisent la domification « mobile » (ces mêmes Maisons sont alors de taille inégales).

Peu à peu, le second système a pourtant pris plus d’ampleur que le premier parce que plus en cohérence avec l’existence humaine. En effet, d’un individu à un autre, chaque Maison (et donc, chaque domaine de l’existence) sera vécu différemment, avec plus ou moins de force, selon sa taille et son occupation.
Il semble donc plus normal de considérer que les Maisons de taille inégales participent à une dynamique propre à chaque individu.

Pour notre part, et parmi les systèmes de domification inégales existants, nous vous conseillons le système « Placidus » qui a largement démontré toute son efficacité.

Néanmoins, il vous appartient d’essayer les différentes domifications existantes afin de les éprouver par vous-même.

4/ L’orbe

Puisque les aspects d’un thème peuvent difficilement être toujours exactes, nous avons besoin de nous référer à un orbe, qui correspond à l’écart éventuel admis entre deux planètes ou points du thème.
Cet écart diffère selon les méthodes donc voici les deux principales :

- Les orbes admis en fonction du type d’aspect, en partant des aspects les plus importants, les aspects majeurs (de la conjonction à l’opposition) pour finir par ceux qui restent secondaires  (les aspects mineurs).

Conjonction : 10° (12° si l’aspect concerne un luminaire)
Sextile, carré, opposition et trigone :
Quinconce :
Autres aspects mineurs :

- Les orbes admis en fonction du type d’énergie planétaire concerné, en partant des planètes relevant d’énergies individuelles, les planètes personnelles (du Soleil à Cérès) pour tendre vers celles qui relèvent de principes plus généraux, les planètes collectives (de Jupiter à Pluton).

Aspects au Soleil : 12°
Aspects à la Lune et à la Lune Noire : 10°
Aspects à Mercure, Vénus, Mars et Cérès :
Aspects à Jupiter et Saturne :
Aspects aux Nœuds Lunaires,  Uranus, Neptune et Pluton :

Nous vous conseillons, dans un premier temps, et notamment si vous débutez en Astrologie, de paramétrer votre logiciel afin qu’il vous indique uniquement les aspects majeurs concernant toutes les planètes de votre thème. Ce conseil est également valable en ce qui concerne le montage de votre thème-papier.
Cette précaution vous permettra de ne pas vous perdre dans les multiples aspects composants votre thème, et de n’y distinguer, pour une première approche, que les plus révélateurs d’entre eux.

Dans les deux cas, l’approche humaine des orbes reste indispensable, c'est-à-dire qu’une approche intermédiaire, reposant sur le bon sens, doit être utilisée. Ainsi, si une opposition (08° d’orbe théorique) se produit en comprenant au moins un luminaire (10 à 12° d’orbe théorique), on estimera que 10° d’orbe (moyenne) sont tout à fait acceptables.

Astrologie et identité

5/ Astrologie sidérale ou tropicale ?

Sans vouloir entrer dans les détails, il est néanmoins important d’expliquer d’une manière simple et globale, la différence existante entre les deux types de zodiaque, différence appréciée par le jeu de la précession des équinoxes.

Le Zodiaque sidéral trouve son fondement par rapport aux constellations d’étoiles fixes.
Le Zodiaque tropical quant à lui, repose sur le cycle annuel (les deux solstices et les deux équinoxes) déterminé par les quatre points cardinaux.

L’axe des pôles de la Terre étant dévié par un mouvement extrêmement lent, cet axe de rotation se modifie peu à peu par rapport aux étoiles fixes, mais aucunement par rapport au cycle annuel.
Ceci explique le décalage progressif existant entre les deux zodiaques (le premier est « mobile » et le second est constant) et selon que vous dressiez votre thème en sidéral ou en tropical, votre carte sera notablement différente.

La encore, vous serez seul à même de déterminer le zodiaque qui vous correspond le mieux. Cela dit, nous vous donnons deux conseils afin de mieux envisager votre choix :

- La bonne observation d’un thème natal ne se limite pas à la position d’une planète dans un signe, mais s’effectue par l’étude des relations entre tous les facteurs présents dans le thème.

- Quel que soit votre choix, gardez à l’esprit que seule la cohérence de votre démarche ainsi que l’adhésion à son système vous permettra d’aborder efficacement votre thème. Une fois votre choix défini, respectez ses principes propres et évitez de passer d’un système à l’autre, la bonne lecture de votre thème en dépend.

Pour notre part, et nous vouant à l’Astrologie traditionnelle, notre choix se porte sur la réalisation du thème natal en zodiaque tropical, que ce soit pour la rédaction des articles et des cours de ce site, ou pour l’étude personnelle d’un individu.

III- Les facteurs psychologiques

Nanti à présent de votre carte natale, il s’agit pour vous d’apprendre à bien la lire. Cette lecture doit se faire par étape, dont la première est avant tout le repérage des facteurs les plus importants de votre thème : les dominantes.

En second lieu, il est instructif d’y déceler les aspects importants, et notamment si ceux-ci concernent une ou plusieurs des dominantes définies dans le thème. Ces aspects peuvent prendre différentes formes, de la plus simple (tel qu’un amas, une opposition, un carré…) à la plus complexe (un dessin planétaire, un aspect composé). Ces derniers font partie de ce que l’on nomme les configurations particulières.

Pour une meilleure progression, commencez par définir les spécificités de votre thème en tentant d’en énumérer toutes les particularités (dominantes, aspects, configurations notables), et afin de mieux comprendre au préalable le sens de chaque position astrale importante.

Une fois que vous aurez dégagés ces particularismes, il est important de se diriger peu à peu vers une lecture dans sa globalité, c'est-à-dire dans une synthèse de votre thème. Les attributs particuliers faisant partie intégrante de celui-ci, doivent tendre, au final, vers une lecture intégrale.
L’erreur serait donc de rester focalisé sur tous les points particuliers qui composent votre thème, de ne les voir que dans leur individualité et de ne pas parvenir à les coordonner pour former un tout.
Car, Le thème est un tout et sa compréhension passe par le fait de trouver une cohérence entre tous ses points importants, d’être capable de relier tous ses facteurs déterminants.

Dans tous les cas :

- N’hésitez jamais à vous armer d’un stylo et d’une feuille de papier pour noter les différents points importants de votre thème. En effet, certains thèmes peuvent être difficiles dans l’identification des dominantes, des aspects ou des figures qui le composent, parce que trop nombreux et souvent multiples.
Il vous sera alors difficile d’effectuer mentalement une synthèse de toutes les observations que vous aurez pu faire et selon l’ordre d’importance à y consacrer.
- Ne vous départissez pas de votre potentiel intuitif. Maintenant que nous abordons véritablement la lecture du thème, nous n’évoluons plus seulement dans les facteurs « techniques » de celui-ci, mais également dans ses facteurs « psychologiques », c’est à dire dans la manière dont « nous ressentons » le thème qui se trouve sous nos yeux.

1/ Les dominantes

Nous rappelons le principe du calcul des dominantes selon notre méthode personnelle, méthode utilisée dans l’ensemble des articles et des cours de ce site. Cela dit, notre procédé peut être sensiblement différent de ceux que vous trouverez chez d’autres auteurs, et nous vous recommandons donc de faire votre propre expérience en la matière, de tester les différentes façons de déceler les dominantes de votre thème, afin d’arriver à vous identifier à celle qui vous conviendra le mieux.

Pour notre part, nous retenons dans l’ordre :

1) la planète (ou la conjonction de planètes) culminante, à savoir celle qui se situe le plus proche du MC, et même si cette planète s’en trouve très éloignée.
2) La ou les planètes angulaires, c'est-à-dire se situant à moins de 10° du MC, de l’ASC, du DESC et du FC (par ordre d’importance).

A égalité d’importance

3-a) La planète située en M I, et même si celle-ci n’est pas conjointe à l’ASC. En cas de multiplicités, privilégiez la planète la plus proche de l’ASC.

3-b) Tout amas planétaire, d’au moins 3 planètes dans un même signe ou dans une même Maison. Dans ce cas, c’est la planète Maîtresse du signe ou de la Maison concerné qui devient dominante.

4) La planète conjointe au Soleil ou à la Lune (à moins de 12° d’orbe). En cas de multiplicités, privilégier la conjonction la plus étroite sauf dans le cas de Mercure et de Vénus, (toujours très proches du Soleil), à moins que ces derniers ne soit dominant par l’apport d’un autre facteur du thème.
5) La planète conjointe au Maître d’ASC, c'est-à-dire, à la planète qui gouverne le signe de votre ASC. En cas de multiplicités, privilégier la conjonction la plus étroite.
6) La planète conjointe à l’un des Nœuds lunaires (à moins de 8° d’orbe). En cas de multiplicités, privilégier la conjonction la plus étroite.
7) La ou les planètes en domicile sectoriel (en Maison) ou zodiacal (en signe).

NB : Si une planète remplit deux (ou plus) des conditions précitées, elle prendra alors valeur de première dominante.

Nous vous conseillons de réduire votre recherche des dominantes à un maximum de trois à quatre. Cette limitation est nécessaire dans la mesure où (et sauf cas exceptionnel) vous risquez de déceler une dominante derrière chacune des planètes qui composent votre thème, ce qui n’est pas le but recherché.

2/ Les aspects

Une fois les dominantes dégagées, il est nécessaire de se pencher sur les aspects qui composent votre thème.
En respectant les orbes admis (énoncés dans le chapitre précédent) et en privilégiant les dominantes repérées précédemment, dressez une liste des aspects les plus importants de votre thème.

Trois règles indispensables sont à prendre en considération en matière d’aspects :

- Bien que les règles d’orbes existent parce qu’elles sont nécessaires, ne lisez jamais votre thème dans une optique trop rigide. Par exemple, celui-ci peut renfermer une opposition trop large dans son orbe pour que celle-ci soit identifiée en tant que telle, mais parallèlement, vous pouvez très bien ressentir et vivre pleinement les effets de cette opposition.
A l’inverse, il est tout aussi possible qu’une opposition étroite ne soit pas encore ressentie par son porteur, parce que non encore assimilée par lui.
Dans tous les cas, laissez parler vos impressions liées au thème étudié, parce que votre ressenti des choses complète positivement la technicité indispensable à la pratique astrologique.

- Concentrez-vous sur les aspects majeurs de votre thème, de la conjonction à l’opposition, en veillant bien à différencier les aspects simples des aspects composés. Par exemple, si deux de vos planètes forment un quinconce, veillez à vérifier si l’une des deux planètes ne forme pas également un sextile ou un autre quinconce avec une troisième, car ainsi, il ne s’agira plus d’interpréter un simple quinconce, mais un Yod.

- Envisagez un aspect non seulement par rapport à son type, mais également sous l’angle énergétique des planètes qui le composent. Si, par exemple, vous décelez un carré, ne vous bornez pas à son interprétation en tant que tel, mais prenez en compte les énergies des deux planètes qui forment ce carré. Ainsi, vous entamerez le processus qui vous permettra, au final, de synthétiser et de relier entre eux, les facteurs importants du thème.

Planètes et carte natale

3/ Les configurations particulières

Les configurations particulières rassemblent la totalité des aspects complexes du thème astral. Elles sont scindées en deux groupes bien distincts : Les aspects composés (voir cours) et les dessins planétaires (voir cours).

L’aspect composé s’apprécie au même titre qu’un aspect simple, mais plus encore peut-être, parce qu’il engendre chez son porteur une dynamique souvent récursive, qui reviendra souvent au cours de sa vie.
Il se constate par la présence d’une planète recevant simultanément plusieurs aspects, et celle-ci prendra alors dans votre thème, une dimension notable et tout particulièrement si cette planète fait partie de vos dominantes. Ainsi, l’énergie s’y apparentant ne sera pas à négliger pour la lecture globale de votre thème.

Concernant la recherche d’aspect composé dans le thème, nous vous conseillons fortement de vous limiter à un orbe très étroit. En effet, toute configuration particulière, tout aspect composé, voit son orbe réduite. Cette règle vaut pour toutes les planètes impliquées dans un tel aspect, y compris les luminaires. Plus nous tendons vers des schémas particuliers et donc plus rares, plus nous nous devons de respecter un orbe restreint, afin de limiter le nombre d’aspects trouvés et de ne se concentrer que sur les plus exactes d’entre eux, et donc, les plus pertinents.

Le dessin planétaire peut, par sa présence, révéler une tendance singulière vis-à-vis de son porteur. Cette disposition peut venir renforcer les autres caractéristiques décelées dans le thème, comme elle peut également l’amoindrir ou lui donner une nouvelle direction.

Exemple : soit un thème astral dont les dominantes et les aspects nous renvoient dans leur globalité, à une nature plutôt spirituelle, vivant dans une certaine immatérialité et dont les comportements et ressentis se vivent le plus souvent de l’intérieur.
En parallèle, le thème comporte également un dessin planétaire de type « bol », c'est-à-dire, le regroupement de toutes les planètes dans un même hémisphère.
Il faudra alors s’attacher à définir si l’hémisphère occupé répond à la même dynamique, confortant ainsi le natif dans sa nature de base (au dessus de l’horizon, par exemple) ou s’il représente une antinomie par rapport à sa nature originelle (en dessous de l’horizon).
Dans les deux cas, le « bol » permettra d’affiner la personnalité étudiée, voir dans certains cas, de radicalement modifier l’orientation de l’interprétation.

4/ La synthèse du thème

Arrivés à ce point de l’étude, vous êtes à présent en possession de la liste des principaux facteurs de votre thème, les plus essentiels, sans qu’ils soient trop nombreux mais également, sans omission majeure.
Gardez à l’esprit que touts ces points particuliers participent à une dynamique collective, celle-ci représentant votre nature, votre tempérament, vos traits caractéristiques propres.
Une fois mis en interrelation, tous ces éléments vous permettront de trouver une cohérence naturelle à votre thème natal.
En respectant les facteurs techniques pour une meilleure exactitude du thème, en respectant également les règles simples mais indispensables pour sa lecture, et en faisant appel à la part d’intuition qui vous est toute personnelle, vous serez en mesure de déceler des particularités qui vous auront peut-être échappées auparavant.
En les intégrant à ceux que vous connaissez déjà de votre thème, vous vous autoriserez peut-être à voir celui-ci, et donc à vous voir, sous un angle différent, sous un jour nouveau.

 

Tous droits réservés Anne Bresciani
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau