Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Eris et astrologie | Difficulté 5 | Cette publication constitue la dernière partie de mes recherches sur la planète naine Eris. Comme les chapitres précédemment mis en ligne, il s’agit plus de pistes de réflexions destinées à être confrontées à la pratique que d’idées bien arrêtées sur la question. Mon but est surtout d’ouvrir une voie pour mieux comprendre ce facteur astrologique encore très méconnue.
Cette présente partie présente le paragraphe VI de mon étude et met l’accent sur la thème individuel et la possibilité d’interpréter Eris dans le cadre de celui-ci.

 

VII. Interpréter Eris en Natal.

Mots-clefs d’Eris

Dressons tout d’abord une liste plus complète des différentes valeurs mises en lumière jusqu’ici pour Eris (nous avons mis en gras les mots-clefs nous paraissant les plus essentiels et les plus récursifs):

Querelles, batailles, guerre, anarchie, discorde, rivalité, les vexations que l’on subit (La guerre de Troie comme la guerre entre les lapithes et centaures fut provoquer par le fait d’une vexation initiale), la vengeance, les représailles, la présomption, l’impudence, les victoires et les défaites militaires, la terreur, l’épouvante, la furie, la faim, la famine, la douleur, le meurtre, les mensonges, les désastres, les torts, les fautes, l'injustice et l'Iniquité. Bref, tous les sentiments et événements de la guerre car si Mars a de bien nombreux côtés positifs et représente une agressivité nécessaire, sa petite sœur Eris semble symboliser quant à elle les désastres et les affres de la guerre. L’homme ayant toujours été en guerre depuis qu’il est homme, est-il étonnant d’ailleurs qu’une planète soit presque toute entière allouée à cette « activité » ?
Nous parlons bien sûr ici de guerre au niveau militaire, économique (embargo, concurrence prête à tout) et psychologique (guerre des nerfs, propagande). En ce sens, Eris semble avant tout être une planète collective dont on se servira utilement en astrologie mondiale. Toutefois, les lignes suivantes tenteront d’insérer Eris dans la pratique individuelle.

Eris, à une échelle plus personnelle pourrait représenter La duperie, la perfidie, la fraude, les marchés immoraux (le marché noir, le trafic d’arme), la déception, la tromperie et la malhonnêteté (rupture de contrat, d’accord), les persécutions (et probablement les génocides !), les mauvais conseils, les passions jalouses, l’envie, les représailles, la douleur résultante de la défaite et des humiliations.

Au positif, puisque le ciel ne semble jamais produire d’astre totalement mauvais :

Emulation et ardeur d’égaliser et de dépasser, esprit de compétition (et potentiellement respect de ses adversaires ou fair-play), art de la controverse (éristique), rage de vaincre, oubli et pardon, respect des serments et des pactes, dualité (mythe de l’androgyne) positive puisque nourrissant la recherche de son dissemblable, de son opposé, amour viril (camaraderie type « caserne » ou sportive), tendresse envers ceux qui souffrent.
Et encore, la bouffonnerie, les rêves prémonitoires augurant des malheurs (avertissement), les prophéties apocalyptiques, la juste vengeance (et donc l’idée de Justice immanente comme de justice karmique), la résistance à l’oppression et l’injustice, la lumière dans l’obscurité, Les opposants civils, les contre-pouvoirs.

Etant donné la proximité sémantique d’Eris et de Mars, faisons un tableau pour mettre en avant leurs ressemblances et dissemblances :

Mars

Eris

Les militaires de carrière

Les opposants civils

Polémique

Controverse

Les attaques

Les Représailles

L’action

Les Réactions

Ce qui blesse

La Douleur résultante

Initiative

Contre-initiative

Agression

Lutte en découlant

Courage

Audace

Victoire

Défaite

Compétition

Rivalité

Individualisme

Dualisme

Action personnelle

Conséquence collective

Exemplarité

Emulation

La Force exercée

Le mal fait

Vengeance

Dommages collatéraux

Le désir des uns

La frustration des autres

 

Comprendre l’essence d’Eris

La justice immanente et le cercle de la violence

Eris agit toujours en réaction.
Sa philosophie consiste à nous faire comprendre que tout acte agressif et égoïste, tout partage injuste et toute iniquité finit par amener des conséquences redoutables.
Eris est un planétoïde qui nous parle de conséquences et de réparations nécessaires. Elle nous parle aussi des victime innocentes, des « dommages collatéraux » dus à notre aveuglement comme l’histoire entre Eris et Chiron le souligne : Chiron est accidentellement blessé par son ami Hercule au cours de la rixe qui l’oppose aux centaures. Chiron est une victime innocente, la cible d’une « balle perdue ».
En ce sens, Eris est à la fois la fureur aveugle en réponse à l’injustice et le mécanisme vicieux qui fait que de nouvelles injustices en découlent.
Eris, c’est donc le symbole même du cercle vicieux, du cercle de la violence qui se met en place quand on refuse d’oublier les offenses passées, quand on refuse de « passer l’éponge ».

Les multiples visages d’Eris

Il est intéressant de voir combien Eris est teintée par les aspects qu’elle forme en natal : sa signification en thème semble essentiellement dépendre des alliances (conjonction, sextile, trigone) et des mésalliances (carré, opposition) avec les autres planètes. Au vu de son extrême lenteur, cette planète semble donc plus réceptive qu’active (ce qui donnera de l’eau au moulin de ceux qui veulent en faire la gouvernante de la Balance). Rappelons au passage que les « bons aspects » avec Mars doivent être considérés en fait comme nocifs (car poussant à la guerre et au conflit).

Un conjonction à une planète sera bien sûr décisive : une conjonction à Saturne par exemple « saturnisera » Eris mais il sera intéressant, dans les autres cas, de tout simplement déterminer avec quelle(s) planète(s) Eris est en aspect.

On relèvera prioritairement les aspects avec des planètes dominantes dans le thème (par exemple un carré D’Eris à une Lune culminante la lunarisera au même titre qu’un trigone à un Mercure en domicile la mercurisera).

Interpréter Eris en Maisons

Nous allons en premier lieu donner le principe de base que nous avons retenu pour interpréter Eris en maison.

La maison où se place Eris représente selon mes constatations le domaine dans lequel, au positif, nous ferons preuve d’un sain esprit de compétition, de la capacité à accorder son pardon aux offenses reçues, d’un esprit contestataire mais ouvert, d’une émulation aux personnes représentées par le secteur. C’est aussi le domaine de notre vie où nous serons le plus apte à respecter nos engagements, à faire preuve de fair-play et à savoir passer l’éponge.

Au négatif, ce domaine de notre vie sera celui où on risque de faire preuve d’iniquité et de violence, de malhonnêteté, de jalousie et d’envie, où l’on se montrera querelleur, belliqueux et revanchard.

Les exemples données ci-dessous aideront sans doute le chercheur à se faire une idée, une notion, de l’impact d’Eris en maison et en aspects car l’essentiel est d’avoir bien compris son principe (et non de faire des séries de définitions) afin de l’intégrer au mieux dans une vision holistique. Les cas suivants ne se prétendent donc en rien exhaustifs.

On notera, en préambule, qu’il ma parait nécessaire qu’un luminaire (soleil ou Lune) ou une dominante (Maître d’ascendant, planète culminante ou angulaire) soit en conjonction, en, carré ou en opposition (tous ces aspects devant être étroits) avec Eris pour que celle-ci prenne une importance capitale, déterminante dans la vie du natif.

La plupart des thèmes que j’ai ouverts sont, il faut le dire, décevants mais peut-être n’en savons-nous pas encore assez sur Eris pour correctement l’interpréter.

Eris et la guerre

Notons que certains « astrologues » se sont fait une spécialité d’interpréter tout et n’importe quoi à la volée, du corps astral le plus insignifiant au plus éloigné, en usant d’un beau jargon pseudo psychanalytique qui donne la vague impression qu’il y a quelque chose à comprendre alors qu’en fait non. On se rend vite compte de la limite de ce genre « d’inspiration » dès qu’on passe à la pratique, qu’on essaie d’utiliser concrètement les dits facteurs mais cela, ces « théoriciens » ne le ne font jamais. Pire, quand on leur demande une interprétation concrète, ils ne peuvent que balbutier de vagues explications symboliques pour « noyer le poisson » et dissimuler la vacuité de leur raisonnement.
Notre but est donc clairement ici de proposer les interprétations qui semblent les plus viables, les plus probantes dans les faits. Mais d’autres pistes existent peut-être. Nous souhaitons surtout fournir un petit outil pouvant parfois s’avérer utile et non faire de la masturbation intellectuelle. Notez pourtant que mêmes dans les exemples qui suivent, je ne pense pas qu’Eris fournisse une clef essentielle à l’interprétation. Elle peut en revanche être un complément intéressant par rapport au reste du thème, un « grain de sable » qui fait indéniablement pencher la balance d’un côté plutôt que de l’autre (ce qui peut être utile en cas de doute).

Je retiendrais d'ailleurs quant à moi que si Eris n’est pas en contact, par aspect majeur, avec un luminaire, on peut toujours essayer de l’interpréter dans le thème mais cela ne revêtira alors apparemment qu’une importance très secondaire, venant tout au plus confirmer d’autres aspects formés par exemple par Mars ou Pluton. Peut-être que sa position en I est aussi à mettre en exergue mais du fait que cela veut dire actuellement que l’ascendant est très probablement en Bélier, je me méfie de la confusion entre cet ascendant Bélier et Eris en I.

Exemple : Eris en Maison I

Au positif, Eris en I semble amplifier l’art de la contestation, de la controverse et de l’éristique. On pourra par exemple citer dans cette catégorie Marc-Olivier Fogiel (Né le 5 juillet 1969 à 22h15 à Paris : Eris conjointe Lune, trigone Mars/MC, opposé Uranus/Jupiter), Laurent Ruquier (Eris conjointe ASC). Ces animateurs ont la réputation d’être irritants mais incisifs, impertinents, provocateurs mais aptes à lancer des débats. Notons que leur mode de communication peut toutefois braquer bien des susceptibilités, ce qui est aussi le propre des Ascendants Bélier.

Toutefois, l’énergie érisienne peut sans doute se traduire de façon nettement plus belliqueuse et inique comme c’est par exemple le cas de Himmler (né le 7 octobre 1900 à 15h30 à Munich) avec Eris à 21°4 Poissons, conjointe Lune I et carré Pluton gémeaux IV. Nous noterons que quelque soit l’ascendant (Himmler était asc. Verseau), Eris en I semble tordre le comportement vers une attitude proche d’un Mars affligé en I : au mieux, on aime défier, provoquer et débattre, au pire, on prends plaisir à semer la discorde et la souffrance. Il faut évidemment qu’Eris soit renforcée (en général par une conjonction exacte à un luminaire ou à l’ascendant lui-même) pour tirer une quelconque conclusion.

On remarquera par ailleurs que la présence d’Eris en Bélier depuis 1928 a probablement « durci » ce signe et par conséquences les gens nés avec l’ascendant, le soleil ou la Lune en Bélier, sans doute potentiellement bien plus agressifs que leurs prédécesseurs et que ceux qui naîtront avec cet ascendant après 2048. Cela a d’ailleurs peut-être conduit en partie à la montée de la violence, indéniable au cours du 20eme siècle.

Exemple : Eris en maison III

Senna et la rivalité

Né le 21 mars 1960 à 02h35 à Sao Paulo (Brésil)

Eris  est à 8° du Bélier, en III (conjoint cuspide), ce qui semble très représentatif de la compétition dans le mouvement, la vitesse, la course. Elle est renforcée par la conjonction au Soleil, le semi-carré à Mars en Verseau (l’automobile) et en I ainsi que par le quinconce (exact) à la cuspide VIII et à Pluton, sans doute décisif dans la mort du pilote.
Notons qu’Eris en III évoque aussi des « frères ennemis », ce qui fut vraisemblance le type de rapports –d’abord fraternels puis belliqueux puis à nouveau fraternels- qui unit Senna et Prost. Les deux hommes resteront entre autre dans les annales pour le curieux mélange d’admiration (émulation) et de rivalité qui les unissaient.

Eris en thème

Senna arriva en 1988 chez McLaren où sa carrière débute réellement. Pour lui, cela correspond aussi au début d’une grande rivalité avec Alain Prost, son nouvel équipier, lequel était alors considéré comme le meilleur pilote du monde. Dans les années 1988 et 1989, Eris en transit se place à environ 16° du Bélier, en carré avec Lune/Saturne XII natal, en trigone avec Uranus VII (les associés et coéquipiers) et surtout en sextile à Mars natal I : rappelons la négativité des « bons aspects » entre ces deux facteurs astrologiques !
Et en effet, dès 1989, ce fut la polémique entre les deux coureurs, Prost accusant Senna de ne pas avoir respecté un pacte au départ du grand prix (les deux hommes s'étaient mis d'accord pour ne pas s'attaquer au premier virage, afin d’éviter l’accrochage). Leurs rapports s’envenimèrent encore lors du Grand Prix du Japon 1989 : Prost accrocha le bolide de Senna qui remporta quand même la course mais fut disqualifié ensuite au profit de Prost. Prost rejoignit l’équipe Ferrari en 1990, la lutte n’en devint que plus acharnée, aboutissant à nouveau à un accrochage lors du prix de Suzuka. Senna éperonna volontairement Prost à l'abord du premier virage, à haute vitesse. Cette manœuvre, considérée belliqueuse et antisportive par beaucoup, fit de Senna une bête curieuse dans le monde de la Formule Un. Toutefois, les deux pilotes se réconcilièrent cordialement en 1993 au moment où Prost prenait sa retraite. Ils discutèrent ensuite beaucoup et ne tarirent pas d’éloge l’un pour l’autre. A ce moment Jupiter s’oppose à Eris natal dans le thème de Senna, cet aspect signant, comme nous l’avons vu en mondial une « résolution des conflits ». Senna connut son accident mortel le 01er mai 1994 lors du transit de Mars sur Eris.
Notons enfin, et on ne saurait y voir une simple coïncidence, que le thème de Prost présente de son côté une Eris en XI (les « amis-ennemis ») en conjonction à l’autre luminaire, la Lune, qui est de plus maîtresse de sa maison III en Cancer ! Les deux thèmes sont clairement « en écho ».

Exemple : Eris en maison IV

Zacarias Moussaoui

Né le 30 mai 1968 à 20h20 à St Jean-de-Luz (France)

Eris est à 11° du Bélier IV, conjoint à son NN, sextile Mars VII (on a vu combien était redoutables les « bons aspects » entre Eris et Mars dans le chapitre consacré aux cycles) et carré Lune Cancer. Rappelons que la trinité Lune/cancer IV représente entre autre la patrie (on retrouve souvent ces valeurs fortes dans le thème des hommes politiques).

Zacarias Moussaoui  ne peut pas être accusé d’être un terroriste puisqu’il a été incarcéré pour violation de la législation américaine sur l’immigration. Mais la justice fédérale américaine l’a présenté comme celui qui aurait dû être le vingtième pirate de l’air kamikaze. Il devient alors un symbole, tant pour les américains qui cristallisent sur lui le terrorisme que pour les extrémistes islamistes qui en font une icône.
Inculpé de six chefs d’inculpation, ce qui perd Massaoui, c’est pourtant surtout lui-même !
Provocateur, arrogant, cynique, le français d’origine marocaine ne fait rien pour assurer sa défense et tout pour être condamné à mort afin de devenir un martyr de sa cause.
Au final, il n’a commis aucun attentat et c’est bien son discours lors du procès qui a été jugé (Eris carré Mars gémeaux VII : la controverse et la violence face à la justice)! Il n’a pas sa langue dans sa poche…il se montre cynique envers son auditoire et arrogant, ce qui lui vaudra une condamnation exemplaire.


Exemple : Eris en maison X :

Eris prend ici une dimension politique qui peut amener à la plus grande violence sous d’autres aspects dissonants : On peut citer Maximilien Robespierre (né le 6 mai 1758 à 02h00 à Arras) avec Eris à 20° du Sagittaire conjoint Jupiter (les institutions) et Pluton (les réformes) en X, carré Cérès/Uranus (intransigeance, hyper individualisme) en I et…trigone Mars ! Notons que Robespierre reste un des personnages les plus controversé de la révolution française (tyran sanguinaire ou incorruptible révolutionnaire ?), ce qui semble aussi être le propre d’Eris (la controverse) en X (la réputation).

Exemple : Eris en Maison XII :

Ariel Sharon l'un des fondateurs du parti de droite israëlien Likoud, s'est d’abord fait remarqué militairement pendant les guerres israélo-arabes ayant éclatées entre 1948 et 1973.

Il devient Premier ministre le 28 mars 2001 après le déclenchement de la seconde Intifada. Le recours à la force pour y mettre fin débouche sur l’élimination d’hommes politiques ennemis mais aussi sur la mort de nombreux civils. Si ses défenseurs saluent son efficacité, ses détracteurs lui reprochent une logique politique basée sur la force et la guerre.

Eris est dans son thème en XII, étroitement conjoint à Uranus (et plus largement à Jupiter et à l’ascendant) en Bélier, sextile Mars. La XII représentant la spiritualité (et Jupiter, la religion et l’étranger) et la XII les frontières, il n’est guère étonnant que cet homme est systématiquement eu recours au conflit armé (sextile Mars) pour exprimer (Ascendant) l’indépendance (Uranus) et la souveraineté (Jupiter) de son pays. On reconnaît par ailleurs bien dans sa politique la tendance expansionniste (et donc coloniale) de Jupiter.

Deng Xiaoping présente également une Eris « chargée » : En Poissons XII, opposé Mercure et au double carré de Pluton et d’Uranus (aucun aspect de détente).

Le cas de Viktor Yushchenko est également intéressant. Son Eris est en Bélier XII et exactement trigone à Mars en sagittaire VIII. Les grandes épreuves touchant la santé concernent aussi la XII, le poison et l’approche de la mort la VIII tandis que Mars en Sagittaire nous parlent d’ennemis étrangers et de conflits de frontières…

En contre-exemple (sublimation d’Eris), on peut évoquer le cas d’Helmut Kohl : Eris en Bélier XII également mais ne formant que deux aspects positifs : un semi-sextile au Nœud Nord et un sextile exact à la Lune Gémeaux II.

Ce chancelier eut un rôle prépondérant dans la réussite de la réunification des deux États allemands : valeurs de pardon et de dialogue bien indiquées par Eris sextile Lune Gémeaux et valeurs de partage et de réunification (au contraire de la division) indiquées par Eris sextile Lune II. Notons que la Lune nous parle également de patrie et que le semi-sextile au Nœud Nord laissait présager l’importance historique de Kohl en tant que pacificateur.

Autre exemple positif, celui du résistant et homme politique Mendès-France avec son Eris en Poissons XII au sextile du Soleil en X. Il apparaît typiquement comme un héros solaire luttant contre l’oppresseur, tout comme d’ailleurs Jean Moulin : Eris IV (la patrie) trigone Soleil/Neptune.

Enfin, Eris en maison XII est également propice à faire ressortir le don prophétique de cette dernière, don prophétique essentiellement tourné vers l’annonce des dangers et catastrophes comme chez Raspoutine qui prédit sa propre mort avec Eris Conjoint Lune noire et Cérès en Poissons XII assortie de Jupiter/Neptune conjoint à l’Ascendant.

Eris ou Xéna ?

Et pour finir, Lucy Lawless, interprète de Xena, née le 29 mars 1968 à 02h30 à Auckland (Australie).

Il est amusant de constater que l’actrice incarnant Xena, nom temporaire que reçu Eris, a une conjonction Lune/Soleil sur Eris, comme si elle représentait bien la mise en lumière de la planète. D’ailleurs, Xena, « la princesse guerrière » n’est pas très loin de notre Eris et en représente, en quelque sorte les facettes les plus positives…

Quoiqu’il en soit, le débat reste ouvert.

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau