Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Le carré en T| Difficulté 3 | De la même manière que nous avons expliqués l’Amas et le Marteau, Nous pouvons nous arrêter plus avant sur d’autres aspects dits composés, c'est-à-dire constitués par plusieurs aspects simples.
Nous continuons donc notre série de cours consacrés à décrypter ces aspects complexes, en allant crescendo dans la difficulté. Cette troisième leçon traite du cas de la configuration dite « Carré en T » et va tenter de faire le point sur sa signification théorique et pratique en expliquant comment l’interpréter puis en donnant un exemple concret de cette technique interprétative.

I. Le Carré en T : Le reconnaître, le comprendre

Schéma carré T -Bresciani- Composé d’une opposition, elle-même reliée à deux carrés, le carré en T est une figure extrêmement dynamique, et rarement, sans conséquences, qu’elles soient positives ou négatives.
Il représente une énergie d’action, ce qui va pousser le natif à exprimer, d’une manière ou d’une autre, ses tendances profondes.
Il est, de toutes les façons, synonyme d’une obligation d’agir, faisant appel à notre volonté propre de réaction afin d’avancer, d’évoluer.

Le natif est poussé à réagir afin d’apaiser la tension crée par le carré. S’il reste statique face à la situation, il ne fera que subir les conséquences des tensions et frustrations générées par celui-ci.
C’est pour cette raison qu’un carré, et a fortiori un carré en T sera toujours plus facile à vivre par une personne ayant acquis une certaine maturité, plus difficile à gérer lorsque la personne est encore jeune et sans expérience véritable.

Il est important de considérer quelles sont les planètes qui composent le carré en T (collectives ou personnelles), ainsi que les signes et les Maisons concernés par cette configuration. Etant une figure tournée vers l’action, elle se trouvera tout naturellement dynamisée et donc mieux vécu, en signes cardinaux, plus qu’en tous autres signes.

Il faut attacher une grande importance à la planète (appelée Focus) qui reçoit les deux carrés de la figure et ceci, pour trois raisons essentielles :

- C’est dans la Maison où elle se trouve que va se jouer, en profondeur, les différentes évolutions et changements du natif.
- C’est également, par son énergie propre qu’il lui faudra passer pour évoluer au mieux dans la situation et gérer les éventuelles crises.
- Par son emplacement, c’est elle qui canalise toute l’énergie du carré en T, et donc, des deux autres planètes en cause.

Pour résumer, la planète Focus indique le lieu de la problématique, la façon de la gérer, et les moyens mis à disposition pour l’appréhender au mieux.
Il reste évident que cette planète prendra encore plus de valeur si elle est dominante dans le thème (au Milieu du Ciel, à l’Ascendant ou en Maison I, par exemple).
Son rôle sera également à envisager de manière plus nuancée si une autre planète ou un autre point du thème (MC ou Asc.) forme un aspect important avec elle (sextile, trigone, etc...).

II. Cas pratique

Gustave EIFFEL né le 15 décembre 1832 à 20 h 00 à Dijon (Fra)

Carte natale de Gustave Eiffel

Ce magnifique carré en T concerne la Lune en Balance et en M III, Mercure (la planète Focus) en Capricorne et en M VI et Pluton en Bélier et en M IX.

Ce cas est, probablement, l’un des plus parlant quant à la dynamique que peut engendrer une configuration tel que le carré en T, (supposée difficile parce que, rassemblant à la fois une opposition et deux carrés).
Gustave Eiffel est ici, la plus belle représentation de nos possibilités de dépassement de soi, en pareille configuration dans notre thème personnel.

Comme nous l’avons expliqué dans les précédentes leçons, une configuration s’appréhende dans le sens du zodiaque.
Dans le cas présent, c’est la Lune qui ouvre la configuration, Mercure qui se trouve dans une position dominante et Pluton qui ferme la marche du processus.

La Lune a donc, ici, une valeur initiatrice. Elle représente chez Gustave Eiffel, une créativité innée au service de l’équilibre et de l’harmonie (en Balance) dans le domaine de l’expression (M III).
Il est clair que ce personnage possédait une aptitude naturelle dans ce domaine (création-équilibre-expression).

A noter que la cuspide de la M III se trouve en Vierge, signe dominé par Mercure et Cérès.

NB : Cérès est la planète naine qui assure à notre avis la maîtrise du signe de la Vierge et la M VI en Astrologie. Cérès est donc prédisposée, à moyen terme, à remplacer Mercure (qui reste maître de la M III et du signe des Gémeaux) dans les travaux de la plupart des astrologues. Cérès est dans le cas d’Eiffel dominante du thème par culmination (au MC), ce qui laisse à présager de son importance.

Mercure, parce qu’il est la planète Focus de ce carré en T, donne le ton à une prédisposition naturelle propre à l’architecte puisqu’il est dans le signe bâtisseur du Capricorne, comprenant par ailleurs un amas.
On pourra par ailleurs relever que la Lune, qui commence la configuration, est elle-même conjointe à Saturne (conjonction large), les deux planètes étant en Balance et laissant bien entendre une recherche « d’équilibre dans la construction ».
Rappelons que personne, à l’époque, ne pensait que la fameuse tour tiendrait, ce qui valu de nombreuses moqueries à Eiffel…

Concernant encore la position de Mercure, tout indique que Gustave Eiffel a su utiliser, à bon escient, l’énergie Mercurienne pour mener à bien ses projets de grande envergure, parce que située en Capricorne (par l’ambition et la persévérance) et en Maison VI (par le travail).
Mercure est, une fois de plus, doublement valorisée :

- parce qu’il est conjoint à la cuspide de la Maison VI.
- parce qu’il est en domicile sectoriel.

C’est là, qu’apparaît toute la dynamique d’une planète en aspect de carré avec une autre : le choix et la possibilité de régler une problématique, allié à la décision du natif de suivre la direction indiquée, ou de vouloir régler le problème par d’autres moyens.
C’est pour cette raison primordial que, d’une manière générale, un carré est toujours difficile à vivre :
Lorsque l’on y est confronté, nous n’agissons pas toujours (alors qu’il appelle à l’action) et nous ne choisissons pas forcément les meilleures méthodes pour le régler.

Pluton, en carré à Mercure mettant fin à cette configuration, n’en est pas moins mineure et donne le ton quant à la finalité de celle-ci.
De part sa position, Pluton représente, ici, l’aboutissement, le besoin de renouveler les expériences.
Elle indique la concrétisation de l’objectif par l’esprit d’entreprise (en Bélier) dans une perspective dimensionnelle (en M IX, les grands déplacements).
Gustave Eiffel est connu pour la création de divers monuments aux quatre coins du monde… Il n’a pas connu d’obstacles à son envie de faire connaître ses idées, d’un point de vue géographique.

N’oublions pas que Pluton est opposée à la Lune, subtil équilibrage entre imagination et renouvellement mis au service de la collectivité, chacune des planètes donnant son impulsion à l’autre.

 

Tous droits réservés Anne Bresciani
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau