Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Astrologie Mai 2010 L’opposition de Saturne à Uranus a été en quelque sorte la toile de fond astrale depuis septembre 2009 puisque, par le jeu des rétrogradations, elle s’est formé plusieurs fois.
Cette opposition se produit une dernière fois à l’heure où cet édito parait. Le « dialogue » (tendu puisque par opposition) entre ces deux géantes du ciel s’achèvent.
Au niveau mondial, cette configuration n’est certes pas responsable de la crise, bien antérieure, mais elle a par contre signé le type de réaction (duelle) face à elle ainsi que, plus généralement, une tension politique généralisée entre le conservatisme (Saturne) et les forces révolutionnaires (Uranus) ou encore le pouvoir établi (Saturne) et la pression démocratique (Uranus).
Le cas des États-Unis (loi révolutionnaire, démocratique et « uranienne » du système de santé votée in extremis pour le peuple malgré un sénat américain rétif très « saturnien ») comme celui de la Grèce (mesures de restriction typiquement saturniennes s’opposant à une population au bord de la révolte) montre également une certaine confusion des genres, un pouvoir (Saturne) déstabilisé qui doit composer et se remettre en question…au risque sinon d’être renversé ou du moins profondément fragilisé.
Plus largement, cette opposition a aussi mis en avant la notion de solidarité et d’engagement. Uranus aime à travailler collectivement, par et pour le groupe. Saturne est beaucoup plus solitaire, autocrate. L’affrontement entre ces deux planètes conduit donc à la nécessité, pour Uranus et les gens marqués par lui de s’interroger sur leur liberté d’agir face à l’autorité : le peuple grecque se demande par exemple actuellement s’il est encore un état souverain et autonome -mot du champs lexical uranien- tandis que le gouvernement grec, par essence saturnien, se demande comment se maintenir et suivre une politique de rigueur malgré la grogne populaire.
Gageons que, dans tous les cas, chaque planète, et par delà chaque individu touché par cette opposition via son thème natal, devrait au minimum faire un effort de conciliation entre ces tendances, tenter de trouver un juste milieu : Le côté saturnien (présent en chacun de nous) devrait savoir « céder du terrain », s’assouplir, davantage écouter, cultiver plus de collaboration et de solidarité. Le coté uranien (tout aussi présent en chacun de nous) devrait quant à lui faire preuve de persévérance, se méfier de ne pas tout brûler en voulant changer -trop vite- les choses, respecter davantage la tradition et ce qui existe déjà. Reste que si l’effort n’est pas parfaitement mesuré et bilatéral, c'est-à-dire si une des deux forces tente « d’écraser » l’autre en méprisant son point de vue, en se mettant dans une attitude au mieux défensive et au pire agressive, le clash est malheureusement ( ?) obligatoire.
Mais comme toute aspect de tension, il marque aussi un excellent moment pour revoir sa copie, faire le ménage et repartir sur des bases plus saines. C’est vrai sur le plan mondial, européen comme individuel.
Et si cette longue introduction me permet de faire une transition facile vers l’article d’Anne Bresciani « Cipriani : quand Saturne libère » ainsi que vers, de la même Anne, «  Nés le même jour » (papier démontrant qu’avec les mêmes cartes, on peut faire des choix différents qui nous conduisent pourtant vers une même humanité), ce préambule me permet aussi d’annoncer ici ma démission en tant que secrétaire général de la FDAF. Cela ne m’empêchera, individuellement et/ou collectivement,   ni de continuer mon combat pour une astrologie de qualité ni de poursuivre mes réflexions sur la pratique, l’épistémologie, l’éthique ou même la finalité de l’art…d’Uranie !
C’est de plus avec beaucoup de plaisir qu’une nouvelle collaboratrice nous rejoint et vous proposera de façon hebdomadaire sa revue littéraire orientée bien-être et spiritualité.
Muriel Rojas Zamudio est thérapeute transpersonnelle. Sa pratique s'inspire des cultures amérindiennes et afro-américaines et de leur relation intime à la nature. C'est pourquoi elle intègre l'astrologie à l'accompagnement de ses patients à partir des couleurs, du rêve, des rituels...etc. Après avoir tenu la rédaction de La Lettre Des Astrologues pendant quelques années, Muriel est aujourd'hui rédactrice du bulletin des membres du Groupe de Recherches et Etudes en Thérapies Transpersonnelles (GRETT). Avec sa rubrique Om Mani Libri Hum - jeu de mots inspiré du célèbre mantra d'ouverture du coeur Om Mani Padme hum - elle élargit son lectorat pour partager sa passion pour les écrits, jeux et musiques qui font du bien.
Enfin, notre astro-blog lunaire s’est enrichi de l’article « La Lune et la marée ».
Ami(e)s sélènes, bonne lecture…et à bientôt.

Share