Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

astro cinéma Le film « Bienvenue chez les ch’tis » défraye depuis quelques semaines la chronique cinématographique en battant, dès sa sortie, le record du meilleur démarrage de l'histoire pour un film français avec près de 600 000 entrées puis en affichant quelques cinq millions de spectateurs en seulement une semaine d'exploitation (pour comparaison, le blockbuster « Astérix aux jeux olympiques », malgré sa potion magique, ne parvient, dans le même temps, à n’attirer que 2, 7 millions de cinéphiles). Alors, quelle est la recette miracle de ce film ?

Un bonne promotion d’abord, c’est évident : Dany Boon, auteur, réalisateur et interprète du film n’a pas ménagé sa peine et a « tourné » avec le film au gré des avant-premières partout en France. Il conçoit aussi un film très sympathique, une « comédie de mœurs » sans méchanceté comme on n’en avait pas vu depuis longtemps (d’autant que les bronzés 3 était un ratage complet). Boon réunit aussi une belle brochette d’acteur (Kad Merad ; Julie Abrams ; Philippe Duquesne ; Michel Galabru ou encore Patrick Bosso pour ne citer qu’eux).

Mais tout cela est-il suffisant ? D’autres films n’ont-ils pas dans le passé réunis les mêmes ingrédients en faisant moitié moins ou pire de succès ?
Bien sûr, le contexte de morosité ambiante sert cette comédie puisque les gens ont en ce moment bien besoin de rire. Bien sûr, Dany Boon marque la naissance d’un nouveau phénomène de dérision culturel (jusqu’à maintenant détenu par l’équipe de «  La vérité si je mens » et sa suite moins heureuse). Mais cela explique-il tout ? Cela explique-t-il l’engouement, au final, irrationnel du public qui, en toute confiance et tout affaire cessante (les queues à l’entrée duraient souvent plusieurs heures !) se sont engouffrés dans les salles obscures ? Car ici, il faut bien parler de phénomène de masse : au même titre qu’il existe l’hystérie de masse, Boon nous démontre que le rire et la bonne humeur de masse existent.

Alors quoi ? Et bien c’est bien sûr dans les astres qu’il nous faut chercher l’explication de l’inexplicable ou du « partiellement explicable mais quand même… ».

Dany Boon est né à Armentières. Cela, désormais, tout le monde le sait. Sa date de naissance l’est peut-être moins : le 26 Juin 1966 à 07H25. Cancer ascendant Lion, son attachement à ses origines est bien marqué dans son thème par la Lune (pile sur le FC) tandis que sa grande capacité de travail est indiquée par un Saturne culminant. Pour ce qui est de son humour, je vous renvoie à notre article « Humour et astrologie ».

Thème et aspects de Dany Boon

Thème et transits depuis Astrocycle.

Alors, que se passe-t-il dans le ciel du comédien depuis le 19 Février 2008, date de la première projection du film et à commencer par ce jour précis ?
(Voir l’image ci-dessus : les positions natales sont en bleu, les planètes en transit en verte)

Jupiter (la réussite) est en VI (la maison du travail) est au double carré exact de la Lune (si importante dans le thème de Dany Boon car angulaire et maître du soleil) et du MC (la carrière). Nous avons déjà dit plusieurs fois ici que les aspects de Jupiter, même ceux dit « dissonants » (carré, opposition) sont toujours au final de très bons aspects !
Mais plus encore, ici se forme une figure de transit, un Carré en T, Nous disions dans notre cours gratuit sur cette configuration très spécifique :

« Il représente une énergie d’action, ce qui va pousser le natif à exprimer, d’une manière ou d’une autre, ses tendances profondes. Il est, de toutes les façons, synonyme d’une obligation d’agir, faisant appel à notre volonté propre de réaction afin d’avancer, d’évoluer. »


Nous ajoutions :


« Il faut attacher une grande importance à la planète (appelée Focus) qui reçoit les deux carrés de la figure et ceci, pour trois raisons essentielles :
- C’est dans la Maison où elle se trouve que va se jouer, en profondeur, les différentes évolutions et changements du natif.
- C’est également, par son énergie propre qu’il lui faudra passer pour évoluer au mieux dans la situation et gérer les éventuelles crises.
- Par son emplacement, c’est elle qui canalise toute l’énergie du carré en T, et donc, des deux autres planètes en cause.
»

Or, la planète focus est ici le grand bénéfique, Jupiter. La maison est celle du travail, l’énergie mise à disposition est celle de l’expansion et elle canalise pour se faire les forces du MC en Bélier (carrière construit sur le volontarisme, l’énergie, l’initiative personnelle) et la Lune/FC (popularité, importance des racines, des origines, du patrimoine culturel).

Alors, ce succès était-il prévisible ? Nous répondons sans hésiter par l’affirmative d’autant que ce Carré en T de transit fut relayé, dès le début mars 08 par un magnifique trigone de Jupiter VI à la conjonction Uranus (le cinéma)/pluton (les recettes) natale, venant confirmer, asseoir et conforter une des plus belle réussite cinématographique française.

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share