Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Le signe de la ViergeLe signe de la Vierge, second signe de Terre de la série zodiacale, évoque la fin de l’été, les préparations aux rigueurs par l’engrangement et les limites imposées par la nature. Gouvernée par Mercure et Cérès, deux astres de cérébralité, la Vierge est en analogie avec la Maison VI, concernant la vie quotidienne, la modération et la classification.

Voyons le portrait type des natifs de la Vierge, les analogies de ce signe, la psychologie de sa planète et une description de ce que le signe peut produire de pire en matière d’humanité. Nous finirons avec quelques exemples de personnalités fortement marquées par les valeurs virginales.

I. Le signe de la Vierge : portrait

Parler de moi sous-entend un excès de démonstrabilité qui ne me ressemble pas tellement mais puisqu’il le faut pour la bonne cause, je vais me prêter au jeu en espérant rester objective, qualité qu’on reconnaît habituellement aux natifs de la Vierge.

Non pas que j’ai des facultés dépassant la moyenne, je ne le crois pas du tout, bien au contraire (c’est sans doute mon côté extrêmement autocritique qui me fait parler !) mais je me considère comme une nature pragmatique, sensée et qui prend son temps avant de juger. Chaque chose en son temps, chaque chose à sa place, cela pourrait être ma devise bien que je me fasse l’effet d’être bien réactionnaire en disant cela. Heureusement, j’impose rarement mon point de vue et je ne crois donc pas verser dans un quelconque despotisme.

L’ordre, le soin, la propreté, une bonne hygiène alimentaire, de la modération, voilà des qualités que je possède mais allez-y comprendre quelque chose : celles-ci paraîtront charmantes chez une Balance et me font, à moi, Vierge discrète, une triste réputation de rabat-joie. Croyez bien pourtant que j’adore la joie et que je ferme volontiers les yeux sur des mains barbouillées de chocolat si l’enfant à qui elles appartiennent affiche un large sourire. Enfin bon, je ne me plains pas, c’est sans doute dû au fait que ce qu’on est et ce qu’on paraît est tout aussi important. Bien que d’allure toujours impeccable, je ne fais ni dans le clinquant, ni dans l’extravagant.

Je reconnais toutefois connaître certaines Vierge qui, à force de se soucier de leur santé, finissent par devenir hypocondriaques. En fait, il faut bien dire que même la plus tranquille des Vierge ne pourra renier sa nature inquiète. C’est peut-être pour cela que nous nous attachons aux conventions : elles ont quelque chose de rassurant car prévisibles. On peut dire à propos de ça que l’on est aux antipodes des Verseaux. Enfin, cela n’a rien de facile à vivre car j’ai parfois l’impression de passer tellement de temps à essayer de devenir meilleure que je n’ai même plus le temps d’essayer pour de bon de l’être… Aussi, il m’arrive de me « lâcher » pour décompresser… Bien que rares, vous ne me reconnaîtrez pas dans ces périodes de détente.

Au niveau de ma vie, je suis tout aussi ambitieuse qu’un Lion rugissant ou un Capricorne tenace : je suis capable de travailler beaucoup sans rechigner et j’ai pour moi un souci du détail et de la perfection que peu peuvent m’envier. J’aime qu’on me reconnaisse au moins cela. Je cache sous un comportement calme d’énormes réserves d’énergie et il faut toujours que je trouve quelque chose d’utile à faire, sinon, je stresse d’impuissance et commence à tourner en rond. Mais cela arrive rarement car étant très serviable, je trouve toujours de quoi m’occuper !

Au niveau sentimental, je fuis les démonstrations car je suis facilement gênée (car timide) et plus facilement encore déstabilisée par un comportement excessif (car je préfère sortir sans me faire remarquer). C’est que je me qualifie surtout comme un être de raison. Attention à la caricature facile toutefois : j ’ai un cœur et un cœur sensible, mais les épanchements du Sagittaire ou la sensualité effrénée du Scorpion ne me correspondent pas. Encore que si je ne suis pas ainsi, il m’est arrivé plus d’une fois d’être séduite par ces natifs flamboyants !

Je pense que les trois défauts que la Vierge supporte le plus mal sont la paresse, l’irrespect et le gaspillage, trois fléaux pourtant fort répandus !

Au niveau amical, je suis fidèle et on peut compter sur moi. Je sais faire mon autocritique et parfois, je fais au passage celle des autres mais c’est bien plus rare qu’on veut bien le dire et c’est toujours fait avec diplomatie. Reste que dire une vérité est souvent un service à rendre.

Au niveau créatif, je crois être davantage un artisan qu’un artiste, sans doute faute de me laisser suffisamment aller, à moins que cela soit dû au fait que je privilégie la forme autant que le fond et le travail effectué autant que le résultat.

Au niveau relationnel, je ne me sens pas si éloignée de la Balance dans sa recherche de paix et d’harmonie. Sauf qu’à mon humble avis, notre amie Balance ne peut se passer de sentiments et de romantisme, ce qui lui laisse peu de chance d’atteindre cette quiétude recherchée !

Un mot enfin sur ce qui oppose Vierge et Poissons : il ne s’agit pas d’un conflit ouvert, loin de là, puisque nous sommes l’un et l’autre des natifs pacifiques. Mais j’aime m’occuper de choses concrètes, d’organisation, de structure tandis que le Poisson ne peut s’empêcher de laisser son esprit voguer très loin de toute réalité, dans le concept, l’intuition et le mysticisme.

Que pourrais-je dire de plus, je m’aperçois avec honte que j’ai déjà monopolisé une place folle ! Enfin, il faut bien expliquer les choses en détail si on veut être comprise…

II. Le signe de la Vierge : correspondances analogiques

 

Signe de la Vierge : champ lexical
Age
Lieux
Analogie astrologique
La post-adolescence
Les laboratoires
Les archives
Les parkings
Les champs cultivés
Les ateliers
Les usines
L’univers domestique
La Terre
La Maison VI
Mercure (et Cérès) :
Domicile nocturne en Vierge
Exil en Poissons
Exaltation en Vierge
Chute en Poissons
Philosophie et Religion
Le cartésianisme
Le perfectionnisme
Le méthodisme
Professions
Evènements
Symbolisme
Analyste
Chercheur
Critique
Les médecines douces
Chimiste
Pharmacien
Herboriste
Comptable
Métiers de la diététique
Les aides
Les soucis de santé
Le moissonnage
Les examens
Le quotidien
La routine
Le classement
Le rééquilibrage
Les obligations
La méthodologie
La grammaire
La recherche de pureté
Le sec et le froid
La virginité
L’hygiène
Lame de Tarot :
Ie lame : Le Bateleur
Corps et Santé
Relations et stéréotypes
Facteurs inconscients
La rate
Les intestins
Les fonctions de régulation
L’abdomen
Le duodénum
Les collègues
La hiérarchie
Les ouvriers
Les domestiques
Les subalternes
La concentration
Les contraintes
L’analyse
L’assimilation
La lucidité
La prudence
Qualités
Défauts
Données astronomiques De Mercure
Minutieux
Rigoureux
Moraliste
Réfléchi
Subordonné
Consciencieux
Discipliné
Econome
Humble
Prévoyant
Maniaque
Flegmatique
Ergoteur
Inhibé
Sceptique
Abstrait
Calculateur
Pudibond
Snob
Grincheux
Diamètre : 4.878 km
Révolution zodiacale :
88 jours
Vitesse : 48 km/s
Faune
La souris
L’abeille
La fourmi
Le castor
Métal et Pierres
Couleur et parfum
Flore
Le bronze
Le maillechort
L’améthyste
L’ardoise
Le mauve
Le beige
Le jasmin
La violette
La pensée
La marjolaine
Le blé
Le gui

 

Mercure, Cérès et la Vierge

Traditionnellement le signe de la Vierge est rattaché à Mercure (qui maîtrise aussi le signe des Gémeaux). Toutefois, depuis la découverte de l’astéroïde Cérès en 1801 et plus encore sans doute depuis que Cérès a été reclassée comme planète naine en 2006, un certain nombre d’astrologue attribue ce corps céleste à la Vierge.

Cérès est en effet un corps céleste relativement imposant puisque avec ses 950 Km de diamètre, elle est moitié aussi grande que Pluton et représente environ un tiers de la Lune.

Mythologiquement, Cérès semble bien correspondre aux valeurs véhiculées par la Vierge puisque son histoire nous parle de cycle des moissons, d’initiation, d’alimentation…

III. Dominante cérèsienne ou mercurienne

Mercure maîtrisant à la fois le signe des Gémeaux et celui de la Vierge, il sera toujours utile, quand on détermine une dominante mercurienne, de rechercher de quel côté cette dominante penche.

 

Vierge - Magie virginale

 

On appliquera pour se faire le nuancier suivant :

Dominante Mercurienne / Gémeaux :

Si Mercure est avant le Soleil, on le dit Prométhéen et il caractérise un mental bouillonnant, intuitif, rebelle, progressif et spontané proche des Gémeaux.

Si le signe des Gémeaux ou la Maison III comporte un amas planétaire (au moins 3 points astrologiques, Lune noire et Nœuds lunaires compris).

Dominante Mercurienne / Vierge :

Si Mercure est après le soleil, il est dit Epiméthéen et il caractérise un mental posé, logique, conservateur, méthodique et persévérant proche de la Vierge.

Si le signe de la Vierge ou la Maison VI comporte un amas planétaire (au moins 3 points astrologiques, Lune noire et Nœuds lunaires compris).

Si Cérès est dominante dans le thème (voir le calcul des dominantes dans le lexique).

Si la dominante mercurienne semble plutôt se rattacher aux Gémeaux, voir le portrait planétaire du mercurien. Si la dominante mercurienne semble plutôt se rattacher à la Vierge, on utilisera le portrait de cette dernière.

IV. Le signe de la Vierge : portrait au vitriol

Si l’être humain peut s’améliorer, évoluer, gommer ses défauts et mettre en avant ses qualités, il arrive aussi au contraire qu’il s’enferre dans ses pulsions les plus négatives. Cette régression peut par exemple être entraînée par l’alcoolisme, par des circonstances de vie particulièrement difficiles ou encore par l’accumulation de névroses.

Il n’en reste pas moins que les valeurs propres à son signe sont alors largement corrompues et qu’on peut en faire un portrait « au vitriol ». Voici donc la description de la Vierge dans ce qu’elle peut développer de plus négatif et de plus méprisable. Ce portrait s’applique bien sûr aussi bien à un homme qu’à une femme.

 

La VIerge, vu par -CED-

 

La Vierge négative ou Vierge Folle

Championne de la critique gratuite, du jugement pinailleur et de la tracasserie perpétuelle, la Vierge folle vit dans un monde où rien ne va et compte bien le dire avec une effrayante régularité.

Toutefois, elle ne cherche pas vraiment de solution, n’aborde pas les problèmes avec recul ou avec synthèse, encore moins avec constructivisme. Elle se contente de voir le mauvais côté de chaque chose puis de passer au crible la suivante.

Se prenant plutôt au sérieux malgré ses nombreuses inhibitions, sa nature ennuyeuse et sa réputation exécrable d’empêcheuse de tourner en rond et d’éternelle insatisfaite, la Vierge folle est susceptible, pudibonde et souvent paranoïaque à force de suspecter tout et tous le monde.

S’isolant à force de maugréer, La Vierge folle ne connaît guère le plaisir et sa frustration sociale comme sensuelle ne fait que redoubler à la fois son caractère renfermé et sa propension à tout critiquer. Distante, bégueule, maniérée et « coincée », elle mettra facilement les gens mal à l’aise ou les fera rire (sous cape). L’émotivité est bloquée, empêchant toute créativité, toute originalité et toute spontanéité.

Ainsi, la Vierge négative s’enfermera presque toujours dans une routine déprimante, dans la maniaquerie. Pourtant, s’il lui arrive de tomber amoureuse, elle deviendra le pot de glu par excellence, jouant tout à la fois les groupies idiotes et les Jiminy Cricket, capable d’encenser son partenaire pour se faire mousser et de l’éreinter de critiques dès le seuil de la maison franchi…

V. Personnalités Cérésiennes ou nées sous le signe de la Vierge

Voir le cours sur les Planètes

Et pour tout savoir sur Cérès et la Vierge, mon livre : Cérès, la mal aimée de l’astrologie

A lire également, le signe amérindien correspondant : L'Ours et la Vierge

Le signe solaire n'est qu'une composante de la personnalité parmi d'autres. Il doit être au minimum nuancé par les positions de la l'Ascendant, de la Lune, de Mercure, de Vénus et de Mars. Le signe solaire n'est donc qu'une base de départ, une sorte de portrait général demandant à être rectifié en un tout cohérent par les autres facteurs (très nombreux) d'un thème natal. Merci d'en tenir compte dans vos commentaires.

Erreurs fréquentes dans l'orthographe du signe de la Vierge : vierges (pluriel), vièrge, vierje, viairge, virege

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI & Anne BRESCIANI

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau