Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Le signe de la BalanceLe signe de la Balance, second signe d’Air de la série zodiacale, évoque le début de l’automne, la transition et l’équilibre de l’équinoxe. Gouvernée par Vénus Aphrodite, astre de l’amour et de la cohésion, La Balance est en analogie avec la Maison VII, concernant le couple, les autres et la justice.

Voyons le portrait type des natifs de la Balance, les analogies de ce signe, la psychologie de sa planète et une description de ce que le signe peut produire de pire en matière d’humanité. Nous finirons avec quelques exemples de personnalités fortement marquées par les valeurs vénusiennes.

I. Le signe de la Balance : portrait

D’abord, bonjour à toutes et à tous ! Une remarque préliminaire : je pense qu’il serait bien plus judicieux que quelqu’un parle de moi car je crois sincèrement que c’est au travers des autres qu’on se définit le mieux. Enfin, les règles étant les règles (et je respecte cela), je me plie à l’exercice sans vous certifier que le résultat sera probant.

On dit la Balance hésitante et je dois bien reconnaître que c’est vrai. En fait, quand on pèse suffisamment bien le pour et le contre, il est toujours difficile de choisir ou même d’avoir une opinion tranchée. Il faut être dans la nuance et ne pas voir les choses unilatéralement. J’envisage toujours le sort d’autrui dans ma vie, encore que si je me mets à sa place, j’ai parfois du mal à penser comme lui. Disons que j’essaie de réagir en fonction de ce que je ferais ou de ce que je penserais à la place d’un autre. Pour ce qui est de l’empathie pure (la faculté de ressentir ce que ressent l’autre), je pense que c’est davantage une qualité Poissons car tout ce processus me semble assez rationalisé chez moi.

On me dit séduisante et, en tous les cas, je sais faire de l’effet et j’en suis heureuse même si je ne considère pas abuser de mes charmes (enfin, pas trop !). Le gros avantage de plaire est que les gens sont aimables avec vous et cela me convient car je déteste les affrontements : ce n’est pas pour rien que je suis à l’opposé du tumultueux Bélier !

Un point que j’aimerais par contre éclaircir est celui de ma faiblesse. La Balance est-elle une créature purement décorative destinée à se faire piétiner, incapable de se débrouiller seule dans la vie ? Sûrement pas ! Il ne faut pas se fier aux apparences ! Car au fond de moi sommeille Saturne, le second maître de mon signe, et il me confère, quand besoin est, toute l’opiniâtreté, voir l’entêtement dont j’ai besoin. Un proverbe dit : « rien ne vaut un fainéant qui se met au travail » et je me reconnais bien là. D’accord, je n’aime pas les choses rébarbatives, les corvées, le travail abrutissant mais attention, si jamais je me lance dans une activité (surtout de type intellectuelle mais aussi de nature artistique), je peux me concentrer presque indéfiniment. Et une fois un décision ou une résolution prise, je suis comme un train mis sur ses rails. Bon, à la nuance près que les autres, à force, peuvent quand même finir par me décourager car si mon travail n’est ni apprécié, ni partagé, à quoi bon ? Enfin, je le répète, tout est nuance en ce bas monde. Précisons que je n’ai pas besoin d’encouragements au sens propre (comme mon camarade Lion) mais juste de partage : les œuvres solitaires ne m’attirent pas.

En amour, je pense être plutôt conciliante. Même si mon visage exprime la réprobation (il parait que je suis expressive et qu’on me lit comme un livre ouvert…), je sais tourner sept fois ma langue dans ma bouche, comme on dit, et laisser mon compagnon s’épanouir comme il l’entend. Fuite du conflit ou simple bon sens relationnel ? A vous de juger ! En tous les cas, je ne m’engage pas à la légère (sauf peut-être dans ma jeunesse comme tous le monde !) et l’amour est pour moi un domaine sérieux : un astrologue m’a dit un jour que les deux maîtres de mon signe, Vénus et Saturne, signifie justement Amour et Sérieux ou quelque chose de rapprochant, je ne sais plus exactement (je suis un peu tête en l’air) ! Il arrive d’ailleurs, je crois, que, nous autres Balance, prenions le couple tellement au sérieux que certaines d’entre nous finissent par se condamner à une relation médiocre. C’est qu’on n’aime pas renoncer à l’amour et qu’on est, en plus, persuadé, au fond de nous, que tout peut toujours s’arranger avec de la bonne volonté (c’est pourquoi l’on s’entend bien avec les Sagittaires dont l’optimisme et l’énergie sont bien réjouissants !).

Je partage avec le signe qui me précède, la Vierge, un certain goût pour l’ordre, la propreté et un cadre agréable mais je crois que ce qui nous différencie, pour utiliser une image, c’est que là où la Vierge préfère un carré, j’opte pour le rond. J’entend par là que le bureau d’une Vierge est par exemple un modèle d’organisation pratique tandis que le mien est peut être beaucoup plus bordélique (oups !) mais aussi bien plus agréable car il comporte cent petits objets inutiles mais bien jolis (de la photo de mon mari à une charmante agrafeuse en fer forgé). Bref, je fais primer le bien-être sur l’ordre pur car je suis très sentimentale et j’accumule sans même m’en rendre compte mille babioles qui n’ont souvent de valeur qu’à mes yeux (enfin, je n’ai rien contre un objet qui a aussi une valeur intrinsèque car comme le Lion avec qui je m’entend fort bien, j’aime le luxe !).

Mes principales qualités ? Je ne sais pas trop (voilà que ça recommence !)... Je dirais... Que je suis vraiment tolérante, que j’ai beaucoup de patience avec les gens que j’aime (et un peu moins avec les autres mais quand même !), je sais écouter et être impartiale. La Balance est aussi très romantique et sentimentale (et je pense que ce sont des qualités qui embelliraient le monde si davantage de personnes les possédaient !).

Bon, je reconnais cependant que ces deux qualités entraînent deux défauts, qui d’ailleurs ne font souffrir que moi : je sais être malheureusement naïve et aussi triste parce que souvent déçue, voire trahie. J’ai d’ailleurs l’impression, au fil des années, de m’être endurcie et c’est heureux car je me sens plus forte maintenant que j’ai délaissé certains de mes idéaux.

Au niveau financier, je suis un peu panier percé. J’aime les belles choses, les sorties, les vacances et tout ceci n’est pas gratuit mais à quoi bon trimer si c’est pour se serrer la ceinture. Toutefois, vous pouvez me confier votre porte-monnaie sans souci car je suis foncièrement honnête et très soucieuse de mes responsabilités.

Au niveau professionnel, mon ambition est moyenne. J’aimerais bien avoir un poste honorable et bien payé mais je ne suis pas non plus prête à gâcher week-end et jours fériés dans ce but. C’est les activités artistiques qui m’épanouiront le plus ou les travaux en collaboration.

Bon, je crois avoir fait le tour non ? Et puis mon suiveur dans l’ordre du zodiaque, le Scorpion, vient d’arriver. Euh… Pourquoi il me regarde avec un drôle d’air affamé celui-là ???

II. Le signe de la Balance : correspondances analogiques

 

Signe de la Balance : champ lexical
Age
Lieux
Analogie Astrologique
La quarantaine
Les mairies
Les galeries d’art
Le foyer conjugal
Les palais de justice
Les foyers sociaux
Les administrations
Les salles communes
L’Air
La Maison VII
Vénus :
Domicile en Balance
Exaltation en Poissons
Exil en Bélier
Chute en Vierge
Philosophie et Religion
Le gandhisme
Le pacifisme
Le taoïsme
Professions
Evènements
Symbolisme
Diplomate
Arbitre
Juge de paix
Conseiller
Métiers artistiques
Décorateur
Métiers sociaux
Ressources humaines
Mannequin
Les rencontres agréables
La séduction
Les petites chances
Les accords
Les opposants
Les traités
Les collaborations
Les procès
Le mariage
L’étude des arts
La sociologie
La chevalerie
L’artifice
L’harmonie
L’équité
Lames de Tarot :
VIIIe lame : La Justice
XIVe lame : la Tempérance
Corps et Santé
Relations et stéréotypes
Facteurs inconscients
La circulation veineuse
Le teint
Les reins
L’élimination rénale
La vessie
L’appendice
La femme
L’amant, l’amante
Les politiciens
Le conjoint, la conjointe
Les juges
Les fonctionnaires
L’hésitation
L’atténuation
Le besoin affectif
L’empathie
L’équilibre
La modération
Qualités
Défauts
Données astronomiques de Vénus
Conciliant
Respectueux
Attentionné
Esthète
Affectueux
Délicat
Elégant
Modéré
Pondéré
Romantique
Chicaneur
Capricieux
Indécis
Influençable
Fragile
Résigné
Etourdi
Geignard
Léger
Narcissique
Diamètre : 12.104 km
Révolution zodiacale :
225 jours
Vitesse : 35 km/s
Faune
La tourterelle
L’autruche
La chèvre
La brebis
Le passereau
Métal et Pierres
Couleur et parfum
Flore
L’aluminium
Le platine
Le jade
Le saphir
Le bleu
Les couleurs pastels
Le chypre
Le jasmin
La rose
Le cyclamen
Le glaïeul
L’amandier

 

Analogies astronomiques

D’un diamètre deux fois supérieur à celui de Mercure, Vénus est l’autre « planète intérieure » (c'est-à-dire située entre la Terre et le Soleil). Vue de la Terre, elle semble être une grosse étoile très scintillante dont la brillance miroitante a inspiré très tôt les poètes : ils y virent une sorte de diamant céleste. Par ailleurs, contrairement à Mercure qui accompagne fidèlement le soleil, Vénus est observable indépendamment de lui, notamment lors des « clairs de Vénus » (nuits d’hiver).

Elle semble donc bien posséder sa propre lumière et par delà, sa propre beauté. Apparaissant, selon les moments de son cycle, à l’aurore ou au crépuscule, elle semble tout autant liée au Soleil qu’à la Lune. On pourrait presque en dire qu’elle est le troisième luminaire de nos cieux et son importance, en effet, ne saurait être négligée. Aussi appelée « étoile du berger », Vénus est l’astre que suivirent traditionnellement les Rois Mages ; elle est donc le guide du cœur, celle qui conduit les hommes vers leurs actes les plus charitables.

Si Mercure tourne d’Ouest en Est, Vénus fait l’inverse et signe au passage la dialectique « cœur / raison ». Géologiquement, Vénus est composée de roches basaltiques orangées et présente de nombreux cratères (comme « Cléopâtre ») et de nombreuses montagnes (« Ishtar terra »).

Analogies symboliques

Vénus, dans la religion catholique peut être rapprochée des grandes figures féminines de la Vierge Marie (Vénus Balance) et de Marie Madeleine (Vénus Taureau). La première est amour spirituel, platonisme, pureté et symbole de justice. La seconde est davantage incarnée, elle est l’amante, la femme issue des classes laborieuses, elle est amour humain et charnel, fécondité et symbole du dévouement et de la charité.

Vénus, à travers les arts, est symbole de beauté, de jeunesse, de protection, de volupté. Elle est l’image même de la Femme en complément indispensable de celle de l’Homme (Mars) au même titre que la Lune est l’image de la Mère en opposition avec celle du Père (le Soleil). Vénus Aphrodite, c’est la femme sexuée en dehors de son rôle de génitrice, c’est la séductrice, la tentatrice et, en ce sens, on pourrait encore la rapprocher de Lilith, première épouse d’Adam dans la tradition cabalistique et femme indépendante revendiquant son identité propre, séparément de son rôle de compagne.

Vénus du matin, Vénus accompagnant le Soleil, se retrouve dans la notion d’amour, de créativité.

Vénus du soir, Vénus accompagnant la Lune, se retrouve dans la notion de romantisme et de fécondité.

Vénus, comme nous l’avons dit, est une sorte de petit luminaire intermédiaire reliant les valeurs solaires et lunaires en un tout : elle est réconciliation, harmonisation et génération (au sens de « ce qui génère », ce qui produit).

Analogies mythologiques

On évoquera bien sûr Aphrodite qui, née de l’océan, rejoint l’Olympe avec Eros (l’amour, l’érotisme) et Hyménos (le désir, les hyménées ou amourettes). Sa seule présence suffit à subjuguer les dieux et à provoquer la colère de leurs femmes jalouses. Ses aventures multiples montrent combien l’amour est universel et son mariage avec Héphaïstos, le dieu difforme de la forge, montre quant à lui que l’amour est aveugle.

Les deux aspects de l’amour, sentimental et physique, sont ainsi décrits. L’amour physique, la libido étant probablement illustré au mieux par le couple antinomique et complémentaire Vénus / Mars : la femme et l’homme, la paix et la guerre, l’attente et l’action , etc.

Autres précisions

On distinguera, dans le thème astrologique, selon la position de Vénus par rapport au soleil deux grands types d’orientation affective :.

Vénus Lucifer (Lucifer signifie « porteur de lumière ») se trouve avant le Soleil dans le sens zodiacal (par exemple en Bélier tandis que le Soleil est en Taureau). Elle caractérise une affectivité spontanée, extravertie, enthousiaste et idéaliste que l’on rapprochera davantage des valeurs Vénus / Lune du Taureau.

Vénus Hespérus (Hespéros signifie « occidental » et donc « du soir ») se trouve après le Soleil dans le sens zodiacal (par exemple à 20° des Gémeaux tandis que le Soleil est à 10° du même signe). Elle caractérise une affectivité plus contrôlée, plus introvertie, moins exubérante mais plus profonde et plus raisonnable. On la rapprochera davantage des valeurs Vénus / Saturne de la Balance.

III. Portrait de la dominante Vénusienne

Il n’est pas nécessaire d’être Balance pour en avoir toutes les caractéristiques. En effet, si dans un thème natal, Vénus est la planète dominante (voir le calcul des dominantes dans le lexique), le natif développera naturellement les qualités et défauts de cette planète traditionnellement maîtresse du signe de la Balance. Toutefois, la dominance de Vénus présente de subtiles nuances caractérielles par rapport à la dominance du signe de la Balance.

 

Balance : la quête de l'équilibre

 

Voici donc le portrait du type Vénusien :

Le Vénusien est l’image même de la séduction. Tout son être inspire aux sentiments et à l’harmonie, que ce soit au niveau physique ou intellectuel.

Rempli se sensibilité, il perçoit bien avant les autres les relations énigmatiques existantes entre les sons, les couleurs, les odeurs, les formes, les êtres et les choses. Il sera en mesure de répondre aux attentes des autres avant même qu’elles ne soient formulées.

Il stimulera la créativité de son entourage par le biais de sa formidable intuition, mais sans pour autant s’impliquer directement. En effet, il contribue à encourager les rencontres, les échanges, les affrontements d’idées ou de conceptions sans véritablement y participer car il est de nature timide. Cette timidité peut aller jusqu’à l’inaction, voire, la paresse mais peut tout aussi bien lui conférer une force d’inertie sans égale. S’il doit intervenir, il le fera toujours avec charme et persuasion afin d’aplanir les conflits qui peuvent survenir. Sa diplomatie exagérée pourra paraître comme une forme de faiblesse aux yeux de certains, comme la démonstration d’une évidente intelligence pour d’autres. Le Vénusien est toujours à la recherche d’un équilibre parfait pour sa vie et celles des autres.

Il cherche à trouver une stabilité entre sa conscience et son imagination. C’est une personne qui fonctionne à l’instinct, farouchement opposé à l’ordre et à la méthode, qu’ils considèrent comme un frein à la beauté, la grâce et la liberté. En effet, il veut pouvoir vivre sans entrave toutes ses qualités qui, selon lui, sont régies uniquement par la nature et les lois universelles.

Il est toujours prêt à excuser les fautes ou les erreurs d’autrui et, si celles-ci sont directement tournées vers sa personne, sa déception se traduira par une amabilité ou une passivité démesurée. Compatissant, le Vénusien est incapable de rancune ou de ressentiment envers ceux qui l’auront déçu ou trahi. Les notions d’hostilité, d’animosité ou de malveillance lui sont inconnues : il rejette les conflits sous toutes leurs formes.

Le Vénusien a un énorme besoin de plaire car il doute souvent de ses capacités attractives.

Dans sa vie sentimentale, il sera à la recherche de partenaires compréhensifs, lui apportant confort et sécurité dont il a besoin.

Sa personnalité plutôt indécise, négligente et même inconstante le pousse à s’attacher à des personnes opposées à lui. Il sait s’amuser avec peu, rire d’un rien et s’émouvoir de tout. De nature sociable, le Vénusien cherchera toujours à arrondir les angles et à trouver des solutions d’apaisement.

Le milieu professionnel dans lequel il évoluera n’échappe pas à cette règle. Il se tournera plus volontiers vers des métiers ayant un rapport direct avec tout ce qui concerne l’esthétisme, dans le sens le plus large du terme (coiffeur, parfumeur, peintre, sculpteur, décorateur, ... etc.). Si le restant du thème le permet, il possèdera toutes les capacités à embrasser les professions d’arbitrage telles que : avocat, conseiller, diplomate, consul ou ambassadeur.

IV. Le signe de la Balance : portrait au vitriol

Si l’être humain peut s’améliorer, évoluer, gommer ses défauts et mettre en avant ses qualités, il arrive aussi au contraire qu’il s’enferre dans ses pulsions les plus négatives. Cette régression peut par exemple être entraînée par l’alcoolisme, par des circonstances de vie particulièrement difficiles ou encore par l’accumulation de névroses.

Il n’en reste pas moins que les valeurs propres à son signe sont alors largement corrompues et qu’on peut en faire un portrait « au vitriol ». Voici donc la description de la Balance (ou du Vénusien) dans ce qu’il peut développer de plus négatif et de plus méprisable. Ce portrait s’applique bien sûr aussi bien à un homme qu’à une femme.

 

La Balance, vue par -CED-

 

La Balance négative ou Balance Bancale

Paraître et paresse sont les deux mamelles de notre Balance Bancale.

Bien que potentiellement charmante et douée, la Balance Bancale n’ayant aucune volonté autre que celle de se pavaner et de s’amuser, elle est repliée sur des exigences pragmatiques comme être la plus belle, avoir tout le confort, en faire le moins possible.

Elle passera énormément de temps à s’occuper de sa propre personne (soin de beauté, visites médicales, diététicien, UV…) et développera vite un complexe de Narcisse même si elle n’a pas toujours objectivement les atouts pour dépenser tant d’énergie à préserver son hypothétique plastique…

Traditionaliste et moralisatrice, la Balance négative chapitrera volontiers les autres sur des peccadilles et sera souvent une belle langue de vipère, mais si quelqu’un a le malheur de lui adresser une critique, non seulement elle ne la reconnaîtra pas mais elle en voudra en plus longtemps à l’insolent(e)… C’est qu’elle se voit si pure, si douce, si parfaite !

Dépendante des autres car partisane du moindre effort (ne remettez jamais au lendemain ce qu’un(e) autre peut faire pour vous le jour même), manipulatrice par excellence (elle a un don pour faire culpabiliser autrui et jouer sur sa corde sensible), son égoïsme est tel que les malheurs du monde, loin de l’apitoyer, la dérangent, l’irritent. Aussi, veuillez laisser vos problèmes sur le seuil en entrant chez elle.

Son rapport à la hiérarchie est spécifique : obséquieuse avec les forts dont elle cherche l’appui, elle sera implacable, parfois même cruelle avec ceux auprès de qui elle n’a rien à gagner.

V. Personnalités vénusiennes ou nées sous le signe de la Balance

Voir les portraits de :

Lynch (Lune / Lune noire / Vénus), Sting (Amas en Balance)

Le signe solaire n'est qu'une composante de la personnalité parmi d'autres. Il doit être au minimum nuancé par les positions de la l'Ascendant, de la Lune, de Mercure, de Vénus et de Mars. Le signe solaire n'est donc qu'une base de départ, une sorte de portrait général demandant à être rectifié en un tout cohérent par les autres facteurs (très nombreux) d'un thème natal. Merci d'en tenir compte dans vos commentaires.

Erreurs fréquentes dans l'orthographe du signe de la Balance : balances (pluriel), balence, balanse, balense, blaance

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI & Anne BRESCIANI

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau