Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Non horoscope 2008 Vous connaissez sans doute le concept de Non Anniversaire inventé par Lewis Caroll. L'idée de Non horoscope est à peu près le même : se réjouir d’une chose inexistante. Ah, pourtant me direz-vous, s’il y a bien quelque chose dont les lecteurs sont friands, c’est l’horoscope gratuit signe par signe que l’on trouve sur 90% des sites "d’astrologie" (les guillemets sont utiles). Et bien, au risque de vous décevoir, il faut bien réaliser que ces horoscopes sont invariablement de vastes fumisteries et que, quand ils leur arrivent de tomber justes, c’est davantage le fruit du hasard que les résultats du talent de l’astrologue, professionnel ou pas, s’étant occupé de sa rédaction.
Soucieux d’avoir une démarche toujours didactique, nous allons donc expliquer ci-après pourquoi un horoscope annuel (ou quotidien) signe par signe est une absurdité. Il semble en effet temps que les astrologues, principaux concernés, dénoncent les pratiques qui déshonorent leur métier. Et pour ceux qui se diront que je scie la branche sur laquelle je suis, qu'ils prennent le temps de lire ce qui suit.

I. Constat préalable

Nous remarquerons en préambule – mais la chose est édifiante – qu’aucun grand astrologue, reconnu par ses pairs et ayant publié le fruits de ses recherches dans des ouvrages spécialisés, bref, qu’aucun astrologue professionnel sérieux n’a jamais jugé bon, quelle que soit sa notoriété (et donc son potentiel de vente) de publier un horoscope annuel signe par signe (nous abrégerons désormais l’expression à horoscope ASPS).

Cet exercice spécifique de l’astrologie semble curieusement monopolisé par les astrologues médiatiques (TV, radio), de parfaits inconnus dont la plastique passe bien (des femmes photogéniques en général) et, enfin, par la rubrique astrologique de tous les magasines féminins, people ou ayant trait aux mass médias (on y revient).

On peut dans un premier temps s’interroger sur cette curieuse répartition des tâches : ainsi, les astrologues les plus compétents, les plus pointus et les plus respectables laissent les horoscopes ASPS à des gens qui le sont, au moins a priori, beaucoup moins. Est-ce là une bonté d’âme des astrologues intègres qui, soucieux de partager, laisseraient ce domaine (pourtant extrêmement lucratif) à des confrères moins chanceux, moins doués ou tout simplement plus jeunes et n’ayant pas encore fait leurs « armes » ?

On se doute bien que non. Alors quoi ? Et bien, il est une chose peu connue du grand public parce que, premièrement, probablement insuffisamment dénoncée par les praticiens sérieux et, deuxièmement, passablement passée sous silence par les médias.
Car les médias jouent un jeu ambigu : ils fustigent d’une part l’astrologie dès que possible à travers des émissions chocs qui mêlent sans discernement voyance, spiritisme, astrologie et magie noire afin de donner le change au scientisme ambiant. Mais, en parallèle, elles tirent une partie substantielle de leur lectorat ou de leur audience grâce à l’astrologie. Journaux, magazines, radios et bons nombres de chaînes câblées (appartenant à d’autres chaînes plus « officielles ») font de l’horoscope journalier, hebdomadaire, mensuel ou annuel un bon produit d’appel pour attirer le public. Car le public aime l’astrologie et que les médias ont l’habitude de produire selon les attentes de leurs clients.

 

no comment.....

 

Bref, il est donc un fait restant méconnu pour ces raisons : un astrologue professionnel connaissant son métier sait pertinemment qu’un horoscope signe par signe n’a aucune valeur.

En résumé, les rédactrices et rédacteurs de tels horoscopes peuvent donc entrer dans trois catégories, dont aucune ne me semble bien glorieuse :

- Les incompétents qui ont une connaissance plus que rudimentaire de l’astrologie et qui vont pourtant s’appliquer à faire croire qu’ils en savent beaucoup

- Les charlatans purs qui se moquent bien de la justesse ou des conséquences (parfois fort dommageables) de leurs soi-disant prévisionnels

- Les illuminés (ce sont les pires) qui croient réellement détenir la vérité alors que les techniques qu’ils utilisent ne sont même pas dignes d’un débutant

On pourrait ajouter une quatrième catégorie, la plus excusable, celle des amateurs qui, pleins de bonne volonté mais encore insuffisamment formés, tentent d’aider leurs prochains. Mais ce groupe-là n’est visible que sur le net, à travers de petits espaces perso, des blogs, et n’est pas en lui-même nuisible. On parlera tout simplement, au propre et au figuré d’amateurisme.

Je suis donc bien désolé de détruire les croyances de certains (car j’en connais qui ne jurent que par leur horoscope bon marché) mais je vais maintenant expliquer pourquoi un horoscope signe par signe (qu’il soit d’ailleurs hebdomadaire, mensuel, « de l’été » ou annuel) n’est et ne peut être (quelque soit la bonne volonté de son auteur) qu’erroné, parcellaire et, au mieux, fortement lacunaire.

II. Pourquoi est-ce une arnaque ?

1/ Un soleil en signe et puis basta

Les prévisions dont on parle ne tiennent compte que d’un seul facteur astrologique : le signe solaire, c'est-à-dire le signe du zodiaque qu’occupait le soleil au moment de votre naissance. Or un horoscope digne de ce nom, c'est-à-dire un horoscope personnalisé prend en considération non pas un facteur, ni deux, ni même trois mais des dizaines.

Rappelons qu’un thème natal, en dehors du signe solaire, se compose au minimum de neuf autres corps célestes (huit planètes : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton auquel on adjoint notre satellite la lune).

Au même titre que chacun a un signe solaire, chacun a donc un signe lunaire (le signe du zodiaque où était la lune au moment de sa naissance), un signe mercurien (même principe), un signe vénusien, etc, etc.

A cela il faut ajouter ce que l’on nomme les angles (il en existe 12 dont le plus connu est l’Ascendant), les aspects (des dizaines par thème), c'est-à-dire les rapports plus ou moins harmonieux qu’entretiennent, toujours au moment de la naissance, les planètes et les angles entre eux. A cela encore, certains astrologues ajoutent des points dits fictifs (jusqu’à une dizaine : on peut citer par exemple la Part de fortune ou la Lune noire).

 

Soleil en astrologie

 

Parmi tous ces éléments, répétons-le, un horoscope « signe par signe » n’en retient donc qu’un seul : le soleil. J’ai presque envie de dire qu’une fois cela compris, on a tout compris…

Une voiture avec une seule pièce de moteur sous le capot avance-t-elle ? Non.
Un gâteau fait d’un seul ingrédient sera-t-il digeste ? Non encore.
Un livre avec une seule page est-il intéressant ? Toujours pas.
Une astrologie à « une seule planète » (fusse-t-elle le soleil) est-elle pertinente ? Pas plus.

2/ Un principe simpliste… ou simplet ?

Le principe de « recherche » (voilà un grand mot pour une si petite chose) de l’horoscope signe par signe consiste donc à baser toutes les prévisions sur l’unique élément solaire en relevant (mois par mois ou jour par jour, peu importe) les aspects touchant le seul soleil.

Ainsi, si pour les Taureaux par exemple (sous entendus les gens nés avec soleil en Taureau), il est annoncé une « réussite professionnelle », c'est simplement parce qu'à cette période Jupiter sera en sextile ou en trigone (en « bons aspects ») au signe du Taureau (Jupiter pourrait donc par exemple être aussi bien en Cancer, en Vierge, en Poissons ou en Capricorne).

Certains horoscopes « personnalisent » (encore un grand mot…) un peu plus avec les décans et tiennent donc compte d'un orbe de 10° environ. Ils annonceront donc cette même « réussite » mais en la réservant par exemple au gens du premier décan quand Jupiter sera dans le premier décan des signes précités, à ceux du second décan quand Jupiter aura avancé de dix degrés et sera dans le deuxième décan, etc.

 

Supercherie et astrologie

 

Or, Jupiter peut bien former un joli aspect au soleil du natif, cela ne voudra pas dire que la réussite évoquée lui est promise et ceux pour au moins trois raisons :

- Il peut y avoir de nombreux autres facteurs contrariants qui vont annuler les effets fastes supposés : même si le moteur incomplet d’une voiture marche par miracle, elle n’avancera pas si les pneus sont crevés !

- Les effets heureux peuvent jouer dans un tout autre domaine que le professionnel (par exemple la famille si le soleil est en IV natal ou le couple si le soleil est en VII) : même si votre gâteau est à peu près présentable, vos invités feront une drôle de tête si vous avez mis du sel à la place du sucre !

En effet, les horoscopes signes par signes partent du postulat que la maison I sera représentée par le signe solaire et tentent ainsi de préciser les domaines à partir d’une théorie farfelue : pour reprendre l'exemple donné (soleil Taureau), un Jupiter en Cancer serait donc en maison III (puisque le Cancer est le troisième signe après le Taureau considéré comme point de référence).

Cette démarche est totalement absurde puisque dans la réalité, c’est-à-dire en connaissant l’intégralité du thème, la probabilité que le domaine choisi (arbitrairement) soit le bon est seulement de 1/12 (puisqu’il y a douze secteurs représentant chacun un domaine de la vie).

- Il peut exister un décalage important (plusieurs mois avant ou après) dans l’accomplissement supposé, ne serait-ce parce que des prévisions dignes de ce nom prennent compte de la position des planètes au degré près (01°) alors que, dans le meilleur des cas, un horoscope signe par signe procède avec une précision à dix degrés près (10°) et plus généralement de trente degrés (30°) ! Si quelqu’un se passionne pour un livre ne contenant qu’une seule page, encore faudrait-il que ce soit le début et non pas le milieu ou un passage pris au hasard !

III. Une participation au discrédit général

Bref, on aura compris que non seulement présenter de tels travaux est absolument scandaleux mais que ces torchons (ici, le mot n’est pas trop fort !) participent à l'image négative de l'astrologie.

Non content de devoir affronter les attaques extérieures des bien-pensants se revendiquant rationnels (et qui ne le sont aucunement car la raison implique d’apprendre à connaître un phénomène avant de le rejeter), non content encore d’être systématiquement assimilés à des disciplines qui n’ont pourtant rien à voir (en premier lieu la voyance), l’astrologue intègre doit donc aussi lutter contre son propre camp ! Du moins, ce que le grand public croit être son propre camp puisque l’on vient d’expliquer pourquoi rien n’est moins vrai.

Il est évident que les horoscopes signe par signe donnent du grain à moudre à tous les détracteurs de l’astrologie et qu’il est facile (y compris pour quelqu’un n’ayant aucune formation intellectuelle mais s’attachant à être pragmatique) de démontrer que les horoscopes « monoplanétaires » ou « solaires » sont tout simplement ridicules. La simple confrontation entre ce qui est annoncé et ce qui se produit réellement, c'est-à-dire la simple observation de la réalité des faits devrait d’ailleurs avoir depuis longtemps tordue le cou à de telles pratiques.

Mais le citoyen lambda veut continuer à croire malgré tout comme il veut continuer à aimer même après plusieurs échecs sentimentaux douloureux… Et c’est là tout à la fois le malheur et la bénédiction de l’astrologie sérieuse.

Discrédit et astrologie

 

Sa bénédiction parce qu’au final, l’être humain n’est pas rancunier et que déçu par Pierre ou Paul, il se tournera vers Jacques… Si Jacques n’est pas un charlatan, cet être humain pourra enfin découvrir les bienfaits d’une astrologie pratiquée dans le respect des règles.

Mais cela fait aussi notre malheur, bien sûr, puisque ces horoscopes ridicules continuent à pulluler… Pire encore, parce qu’ils sont devenus la principale vitrine de l’astrologie.

Il est temps que les praticiens honnêtes clament haut et fort qu’ils ne veulent plus être assimilés à ces pratiques…

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau