Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Le quinconce et l'évolution| Difficulté 4 | Il existe en astrologie une multitude d’aspects qu’on a l’habitude, par commodité, de diviser habituellement en deux grandes catégories: les aspects majeurs et les aspects mineurs.
Les premiers sont connus de tous et sont : la conjonction (0°), le sextile (60°), le carré (90°), le trigone (120°) et l’opposition (180°).
Les seconds sont parfois évoqués mais constituent surtout un champ d’investigation encore vierge. Tel est par exemple le novile ou le septile.
Entre ces deux grands groupes, il existe toutefois quelques aspects qui, malgré une classification parmi les « mineurs » sont utilisés par suffisamment d’astrologues pour mériter toute notre attention. C’est le cas du semi-sextile (30°), du semi-carré (45°) et surtout du quinconce (150°), lequel est sans doute le plus majeur des aspects mineurs.
Nous consacrerons donc ce cours à son étude en tentant de comprendre d’abord quelle est son essence et comment en user dans l’interprétation de l’horoscope.

I. Signification générale du quinconce

Avant toute chose, nous vous signalons que vous trouverez la liste complète des aspects dans notre section téléchargement ainsi qu’une approche générale des aspects dans la leçon Initiation aux aspects astrologiques.

Le quinconce est donc un aspect de 150°. La question des orbes est toujours délicate mais nous vous conseillons un maximum de 02° de part et d’autres (soit de 148 à 152°).

Analogiquement, le quinconce correspond, dans le sens du zodiaque, au Scorpion et dans le sens inverse à la Vierge. Cela est important car tout aspect est en résonance avec un signe qui peut nous apporter quelques lumières quant à sa signification.

En l’occurrence, La Vierge et le Scorpion nous parlent d’un côté de recherche de perfectionnement et de l’autre de remise en question de soi. Les deux signes sont introvertis et enclins à aller au fond des choses. D’emblée, ces indications sont précieuses puisqu’elles nous permettent de  saisir l’essence du quinconce : recherche intérieure en vue d’un perfectionnement, perfectionnement passant souvent par la nécessité d’épurer, de se débarrasser de l’inutile afin de s’améliorer, de se dépasser.

On constate également d’emblée qu’en raison de cette signification, le quinconce peut facilement passé inaperçu car il ne semble pas avoir de répercussions concrètes, extérieures ou événementielles : tout se joue à l’intérieur de nous même.

On constate aussi, en étudiant les éléments que le quinconce relie des facteurs astrologiques placés dans des éléments différents : Feu/terre ; Terre/air ; Air/eau ou Eau/feu. Cette seule indication nous indique que le quinconce provoque donc une certaine tension intérieure du fait que deux planètes par exemple essaient de communiquer entre elles malgré une séparation primordiale de leurs modes élémentales. Toutefois, la tension est moindre de celle du carré ou de l’opposition car au final les deux éléments en jeu ne demandent que peu de réajustement pour s’entendre, surtout dans le cas Air/eau d’ailleurs.

Quinconce, mi vierge mi scoprion

Au niveau des maîtrises, il est intéressant de constater qu’on a donc un schéma Cérès/Pluton…ce qui n’avancera pas beaucoup de gens du fait de la méconnaissance (ou du mépris) de Cérès. Relevons toutefois ce que dit Jean de Larche au sujet de l’alliance de ces deux forces planétaires (in : « Cérès ») :

« Le souci d’analyse et le jugement critique trouvent un terrain où ils peuvent réellement s’employer afin de découvrir les mécanismes complexes du psychisme inconscient (…) Si c’est le pouvoir négateur qui l’emporte, il y a une forte tendance à l’hypercriticisme et le jugement risque de devenir étroit, si au contraire, c’est le pouvoir régénérant qui l’emporte, il peut y avoir une véritable transcendantalisation des pulsions vitales pour une cause qui dépasse toute considération égoïste »

Voilà une définition qui mérite qu’on s’y arrête puisqu’elle met en lumière le double pôle, ou la double action, du quinconce : soit il permet de se transcender, soit il s’enferme dans une certaine étroitesse d’idée. Pour cette raison, c'est-à-dire parce qu’on ne sait pas à l’avance ce qu’un individu fera de son quinconce, celui-ci est par excellence un aspect évolutif.
Soit il se transformera en trigone (sublimation), soit il se changera en carré (négation). Cela dépend de l’évolution de chacun.
De façon générale, on retiendra toutefois que le quinconce implique l’idée de transformer, de modifier, d'améliorer, de corriger des attitudes mentales rigides car égoïstes : la primauté des désirs plutoniens doit ici passer au crible de la raison Vierge, l’inconscient (Pluton) devant être amené à la conscience (Cérès). Tant que ce travail n’est pas fait, l’individu concerné ressent une sorte de tiraillement interne entre ce que lui dicte sa raison et ce que lui intime ses instincts (dans les domaines des planètes et des maisons impliqués dans l’aspect).

II. Interprétation pratique du quinconce

Le principal problème avec les aspects consiste souvent à savoir… par quel bout les prendre !
Dans le cas du quinconce, on étudiera donc en premier lieu la nature et la position de la planète la plus rapide : c’est elle qui a engendré le quinconce en venant se placer à 150° (environ) de la planète plus lente. Elle est donc l’origine du quinconce et cherche à « communiquer » avec la planète plus lente. C’est donc en général la planète rapide qui cherche à modifier les valeurs et les pulsions inconsciente de la planète lente. Autrement dit encore, la planète la plus rapide est teintée de valeurs rationnelles et conscientes tandis que celle de la planète lente est teintée de valeurs inconscientes et pulsionnelles.

Dans le cadre d’un quinconce Vénus/Uranus par exemple, l’individu sera pertinemment qu’il est nécessaire de faire preuve de conciliation tandis que ses pulsions le pousseront malgré tout à s’affirmer brutalement et à revendiquer son indépendance. Ce schisme intérieur le rendra malheureux et il sentira l’utilité (de plus en plus forte avec l’âge car le quinconce est évolutif) de trancher entre les deux (négation) ou de trouver un juste équilibre (sublimation).

De fait, le quinconce est très utilisé en astrologie karmique car il indique une mauvaise habitude, un mauvais comportement « sur le fil ». Soit on le résoudra sans trop de dommage au cours de notre vie, soit on héritera du même problème (démultiplié par exemple sous forme d’opposition) dans sa prochaine vie du fait qu’on s’est refusé à régler le problème quand il était encore possible de le faire sans trop de difficulté.

Quinconce et tiraillement intérieur

On s’appliquera bien sûr à étudier les maisons recevant le quinconce pour en enrichir et en affiner l’interprétation. Ainsi, pour reprendre notre exemple, si Vénus est en IV et Uranus en IX, il est fort possible que le sujet ait conscience qu’il est nécessaire de faire des concessions et d’harmoniser sa vie de famille mais que son goût effréné pour la liberté et les grands espaces, ou encore son intransigeance idéologique instinctive ne le lui permettent pas.

Notons que l’on peut aussi différencier le quinconce croissant et le quinconce décroissant mais que ces considérations nous emmèneraient trop loin pour ce cours. Nous retiendrons pourtant que le quinconce croissant (150°) appelle avant tout à purger et que le quinconce décroissant (210°) invite surtout à épurer. Le quinconce croissant existe quand la planète rapide est après (ordre zodiacal) la planète la plus lente et  on parle de quinconce décroissant quand elle est avant.

III. Exemple d’interprétation : Jacques Lacan

Le thème de Jacques Lacan, psychanalyste, présente une intéressante démonstration de la force possible d’un quinconce.

On notera que dans son thème, le quinconce en question (entre Pluton et Saturne, voir illustration ci-dessous) est très puissant bien qu’il concerne des planètes lentes et ce, pour trois raisons :

- Il concerne la première dominante du thème (Pluton, par culmination) et une autre dominante (Saturne, par domicile).

- Il est exact (150° pile)

- Il n’est nuancé que par un seul autre aspect de Pluton (opposition à Uranus qui fit de Lacan un impénitent provocateur).

Quinconce: exemple pratique chez Lacan

Elevé dans un milieu bourgeois et conservateur (Conjonction Jupiter/saturne en Capricorne –Jupiter étant maître de IV), Jacques Lacan découvre Spinoza pendant son adolescence puis s'initie à une critique de la religion au côté de Jean Barusi.
Lisant ensuite Nietzsche, son besoin d’émancipation idéologique (Pluton Gémeaux) devient criant et il lui est de plus en plus difficile d'accepter les conventions et le traditionalisme religieux comme social et familial.
On a ici une première action du quinconce : schisme entre le conservatisme saturnien et la remise en question plutonienne.

Après avoir renoncé à une carrière politique (on a ici une seconde manifestation du quinconce puisque Jupiter/saturne Capricorne signe fréquemment l’inclinaison à la politique et que Pluton en X nous parle de la nécessité de renoncer à une carrière), il intègre le milieu médical et obtient son diplôme de médecin légiste (Pluton a donc ici pris le pas sur Saturne).

Il rejoint la Société Psychanalytique de Paris et élabore sa célèbre théorie du « Stade du miroir ».
Cette théorie est une réflexion de fond sur l’importance que revêt pour nous notre propre image, notre reflet, et ce dès l’enfance. N’oublions pas que Saturne se trouve en V, secteur concernant précisément notre image (celle que l’on projette et celle que l’on a de nous même) et plus généralement l’éducation des enfants.
Le quinconce de Saturne à Pluton entraîne ici une nécessité de s’interroger en profondeur sur son image. D’ailleurs, Lacan ne se sentit probablement jamais très à l’aise avec sa propre image sociale puisque revendiquant fermement l’héritage freudien, il créa malgré lui le mouvement « lacanien ».

Si, enfin, on devait résumer l’œuvre de Jacques Lacan, on dira succinctement, à l’instar du dictionnaire, que pour lui, l’inconscient devait être interpréter comme un langage ayant une structure propre bien définie : on reste tout à fait ici dans la dialectique du quinconce Pluton Gémeaux/ Saturne Capricorne.

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau