Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

S'orienter dans le thème| Difficulté 2 | Nous avons vu dans le cours sur le zodiaque (Les bases fondamentales) quelle était la signification d’une planète dite dans tel ou tel signe. Restons pour l’instant dans une approche globale en étudiant la répartition des planètes sur la roue astrologique en divisant celle-ci en quatre parts égales : les quadrants. En effet, la seule dispersion (ou concentration) des planètes dans le ciel de la naissance nous donne déjà une première indication, non négligeable, sur l’orientation psychologique du sujet. Nous allons donc d'abord expliquer ce que sont les cadrans puis voir ce qu'ils signifient en illustrant la méthode par quelques exemples.

I. Définition d’un quadrant

N’importe quel thème envisagé comporte quatre quadrants puisque un quadrant est une portion de thème comprise entre deux angles. Rappelons que les quatre angles sont l’Ascendant (Asc. ), le fond de Ciel (FC), le Descendant (DSC) et le Milieu de ciel (MC).
Entre chaque angle et celui qui le suit se trouve un quadrant :

Entre l’Asc. et le FC, le quadrant 1 ; entre le FC et le DSC le quadrant 2 ; entre le DSC et le MC le quadrant 3 et entre le MC et l’Asc. le quadrant 4.

On pourra tirer un certain nombre de réflexions préalables à l’étude approfondie en déterminant simplement quel est le quadrant qui comporte le plus de planètes. Nous conseillons de tenir compte des dix planètes ainsi que de la Lune noire et de l’axe du dragon (Tête et Queue du dragon aussi nommées Nœud Nord et Nœud Sud), ce qui nous fait un total de treize corps célestes. Pour qu’un quadrant soit dominant, il faut donc qu’au moins quatre points astrologiques s’y situent ; évidemment, plus la concentration sera forte plus le quadrant sera dominant et l’étude édifiante.
Dans de rares cas, la répartition planétaire est très homogène (cas typique : 3 corps dans chaque quadrant), l’interprétation variera alors selon le restant du thème : soit la personne est très équilibrée (cas d’un thème harmonieux) et considère que tous les domaines de sa vie sont aussi importants, soit la personne est très dispersée (cas d’un thème dissonant) et elle est alors tirée à hue et à dia entre différents pôles d’intérêt qu’elle a du mal à concilier et qui prédominent à tour de rôle selon les moments de la vie et les transits.

II. Significations des quadrants

Quadrant 1 (Asc. / FC) : Le sujet se concentre sur sa propre évolution, il est souvent assez égocentrique et son but est de connaître une progression personnelle.

Si la concentration se fait surtout en Maison I : affirmation de soi avec volonté de dominer ; fierté personnelle ; volonté d’être authentique et fidèle à soi-même (souvent en se démarquant de façon originale) ; désir de développer ses capacités et aptitudes. Mise en lumière de la personne. Mot-clef : Individualité.

Si la concentration se fait surtout en Maison II : volonté d’amasser des richesses pour grandir (richesses qui, selon le restant du thème et l’état de la Maison II, seront d’ordre matérielles, intellectuelles ou spirituelles) ; volonté de conquérir autrui (surtout si les planètes concernées sont les planètes d’affect : Soleil, Lune, Vénus) Mot-clef : Possession.

Gold

Si la concentration se fait surtout en III : volonté d’évoluer en s’enrichissant auprès des autres ou en étudiant, désir de pouvoir s’adapter et comprendre ; envie de découvrir et de rencontrer. Si le sujet veut surtout prendre, il accepte le jeu de donner en contrepartie. Importance des voyages ainsi que des frères, sœurs et cousins. Mot-clef : Echange.

Quadrant 2 (FC / DSC) : Le sujet concentre sa vie sur son entourage proche et a pour objectif principal de cultiver ses relations avec les gens qui gravitent autour de lui, les gens qui, souvent, lui sont imposés par le destin tant au niveau familial, sentimental que professionnel. Avec ce quadrant dominant, on apprend à composer avec autrui et à se faire accepter par lui, on apprend à créer l’entente.

Si la concentration se fait surtout en Maison IV : concentration sur le noyau familial et importance des parents et aïeux en général qui influencent la façon de penser et de vivre ; importance des femmes et du foyer ; importance pour le natif de se sentir appartenir à un groupe, une tribu, une nation…Le sujet s’envisage avant tout à travers le groupe quelconque auquel il s’identifie (que ce groupe soit uni par les liens du sang, ceux de la patrie ou ceux d’un intérêt mutuel). Mot-clef : Appartenance.

Si la concentration se fait surtout en Maison V : concentration sur les rapports sentimentaux, sur l’affection et sur la maternité ou la paternité. Le sujet a comme priorité les élans du cœur et sa vie s’oriente volontiers vers l’épanouissement sentimental. Si le destin contrarie le natif en sapant ses amours ou en ne lui permettant pas d’avoir une descendance, il se réfugiera volontiers vers les plaisirs (compensation sentimentale) et la créativité (compensation vis-à-vis de la procréation). Souvent, le tempérament est protecteur, «paternaliste» à moins que le sujet se replie totalement dans un égoïsme qui s’affiche avec ostentation et snobisme et qui est en fait une protection de la personnalité en souffrance. Le sujet peut d’ailleurs chercher à compenser sa solitude en conquérant un public (soif de notoriété). Mot-clef : Amour

Si la concentration se fait surtout en Maison VI : concentration sur l’entourage professionnel ou avec les gens avec qui on peut collaborer, fournir un effort collectif. Le sujet s’oriente vers l’apprentissage de l’entraide mutuelle, du service rendu, du travail bien fait et gratifiant par le regard que les autres portent sur lui. Il cultive des rapports rationnels plus qu’affectifs et son attitude générale s’oriente vers la maîtrise, le contrôle et le devoir. C’est souvent un perfectionniste patient qui envisage la vie sur le long terme et qui accorde au travail une importance toute particulière. Il se montre souvent conformiste par souci d’intégration mais peut, dans le cas de thème contrarié, développer une originalité provocatrice. Mot-clef : Service.

Quadrant 3 (DSC / MC) : Le sujet concentre sa vie sur les autres, sur la vie sociale. Son but est de découvrir l’autre dans toute sa différence mais aussi dans une recherche de complémentarité. Il envisage son existence comme profondément liée à celle d’autrui puisque son postulat philosophique de base lui souffle que l’univers est une mécanique complexe où chacun joue son rôle tant au niveau individuel qu’en tant que maillon d’une chaîne. Le quadrant 3, opposé au quadrant 1, pousse à s’orienter vers une progression collective où l’apport d’autrui s’avère indispensable. On désire évoluer personnellement mais aussi amener les autres dans notre sillage.

Si la concentration se fait surtout en Maison VII : le sujet se concentre sur la conciliation et l’accord, tant avec un partenaire privilégié qu’à l’échelle de la société toute entière. Il a le sens de la concession, de l’entente raisonnable, de l’association et s’intéresse souvent à la Justice et à tous les concepts humains visant à l’entente collective : la politique, le droit, la sociologie… Il accorde une attention primordiale à sa vie de couple,  s’envisageant souvent lui-même avant tout comme un partenaire et non un individu. Cette recherche constante de l’équilibre dans le cadre du couple et du groupe amène souvent à une certaine indécision, à un jugement suspendu ou à une dualité intérieure mais le sujet sait se montrer pondéré et faire des efforts. La délicatesse naturelle du sujet en fait souvent un esthète, amoureux des choses belles et douces. Mot-clef : Harmonie.

Si la concentration se fait surtout en Maison VIII : le sujet se concentre sur les états paroxystiques qui unissent ou désunissent les gens, il s’oriente naturellement vers les sentiments et comportements extrêmes qui sont capables de profondément changer le cour d’une existence. Il y a donc une certaine fascination pour la douleur et la jouissance, pour la séduction et la répulsion, pour l’instinct de conservation et l’instinct de destruction, pour l’élévation et la déchéance, pour la vie et la mort.
Le rapport à la matérialité est lui-même viscéral, soit on s’oriente vers le dénuement et la dépossession soit au contraire vers une avidité forcenée : la relation à autrui est envisagée selon la dialectique Don /Obtention au sens le plus large (don de soi, legs matériel, transmission de la connaissance).
Il n’est pas rare que le sujet s’oriente vers le mystère (occultisme, mysticisme, intérêt pour les choses cachées ou taboues). Bref, Le sujet s’intéresse à tout ce qui est extrême, passionnel, instinctif, tous les élans qui sous-tendent la société et que celle-ci, souvent par crainte, préfère ignorer. Mot-clef : Intensité.

Si la concentration se fait en Maison IX : le sujet se concentre sur les différences de toutes sortes qui peuvent unir ou désunir les peuples, il peut s’agir de distinguos culturels, religieux, géographiques etc. On s’intéresse aux Lointains et on est naturellement poussé à comprendre et à intégrer les concepts qui nous sont à la base étrangers par notre naissance. Le commun, le connu, le familier sont considérés comme ennuyeux et on va vers le dépaysement, l’exotisme, le déracinement, parfois l’exil, volontaire ou pas. On ressent le besoin de synthétiser les différentes cultures humaines, de trouver en chacune d’elle une part de la vérité que l’on sent exister à une échelle supérieure, universelle. On envisage la relation à autrui comme une nécessité de changer, de grandir, d’évoluer. Mot-clef : Exploration.

Quadrant 4 (MC / Asc. ) : Le sujet se concentre sur l’élévation de sa personne hors des sphères qui l’ont vu naître. Il désire améliorer sa condition originelle. Cette amélioration se fera socialement, philosophiquement ou spirituellement ; Par opposition au Quadrant 2, le sujet veut se détacher de son entourage proche afin de prospecter en terrain inconnu. Il y a d’une quelconque façon une volonté de transcendance de sa condition.

Si la concentration se faire surtout en Maison X : le sujet se concentre sur une élévation concrète, sociale où il tente d’être reconnu par les autres en tant qu’individu d’exception, de talent. Il désire devenir un exemple, un guide. Il est ambitieux et persévérant dans l’effort, peut se montrer calculateur et austère dans le sens où il ne trouvera un sens à sa vie que si celle-ci se démarque du commun. Il recherchera donc souvent la célébrité, le pouvoir, les honneurs à travers une démarche volontaire, orgueilleuse et patiente. Mot-clef : Succès.

Si la concentration se fait en Maison XI : Le sujet se concentre sur une transcendance par les idées, il est souvent révolutionnaire (au sens où il cherche l’amélioration et non dans un sens de révolte gratuite), parfois génial, presque toujours fraternel et altruiste. Il dépasse sa condition humaine d’individu par la compassion, par l’empathie avec les autres, ressentant les joies comme les peines au niveau collectif. Il cherche à se transcender en se libérant de ses penchants individualistes, en cultivant l’originalité, les idéaux, le renouveau, la collaboration à grande échelle. On croit en la puissance de la foule comme en celle des idéologies, des humanismes et parfois des utopies. Mot-clef : Pensées.

Si la concentration se fait en Maison XII : le sujet se concentre sur une transcendance par l’intuition, le ressenti, l’émotion et les croyances. Il cultive l’incertitude, le doute et il ressent un profond désir de comprendre ce qui le dépasse. Il se sent profondément lié au cosmos et a besoin d’osmose, de fusion. Il s’intéresse à l’inconscient, à la psychologie, à la spiritualité, aux concepts qui dépassent la raison en y mêlant l’intuition et l’émotion. Il s’oriente naturellement vers les choses semblant induites par la fatalité comme la maladie ou les accidents et a une certaine fascination pour les états d’isolement, de méditation voulue ou forcée (emprisonnement, aliénation, folie, exil, solitude). Il n’est pas rare qu’on affectionne les disciplines allant dans le sens d’une profonde compréhension ou d’une révélation : la médecine, l’ésotérisme, la théologie, la métaphysique, la psychanalyse, la cryptologie… Dans tout les cas, on est animé par le moteur puissant et irrationnel que constitue la foi. Mot-clef : Foi.

III. Récapitulatif et exemples

Quadrant 1 : progression personnelle

-par perfectionnement et mise en avant de soi (Maison I / Individualité)
-par acquisition (Maison II / Possession)
-par les études, les déplacements et les échanges (Maison III / Echange)

Quadrant 2 : volonté d’entente

-dans l’entourage ou le milieu d’origine (Maison IV / Appartenance)
-par l’affect, les plaisirs et la (pro)création (Maison V / Amour)
-par le travail et le service (Maison VI / Service)

Quadrant 3 : progression collective

-par la recherche de compréhension avec autrui (Maison VII / Harmonie)
-en allant au fond des choses et en s’intéressant aux sujets «  brûlants » (Maison VIII / Intensité)
-par l’exploration des différences (Maison IX / Exploration)

Quadrant 4 : transcendance de sa condition

-par le succès (Maison X / Succès)
-par la fraternité et les idées (Maison XI / Pensées)
-par la foi (Maison XII / Foi)

Quelques exemples célèbres :

Youri Gagarine, Soleil, Mercure, Mars, Saturne et Uranus en I, premier homme de l’espace de l’histoire, h éros soviétique vénéré, il était considéré comme le premier citoyen de l'univers. Gagarine était une figure de proue et un objet de propagande

Aristote Onassis le richissime avec Jupiter, Saturne, Uranus et Tête du dragon en II.

Jean-François Champollion, Soleil, Mercure, Vénus et Mars en III, élève particulièrement doué pour les langues orientales. Cornaqué par son frère aîné, Jacques Joseph, il va étudier à Figeac puis à Grenoble, le latin, le grec, l’hébreu mais aussi l’arabe, le syriaque et l’araméen. Déchiffreur des hiéroglyphes.

Champollion

Emile Zola, écrivain de ce qui constitue sans doute la plus grande saga familiale (Rougon-Macquart), défenseur de l’honneur de son pays et forcé à l’exil (l’affaire Dreyfus), conteur et romancier sédentaire aimant la tranquillité de son foyer isolé de tout et proche des siens, il est le chef de file du genre naturaliste.
Dans son thème Soleil, Lune, Mercure, Mars et Pluton sont en IV.

Larry Flynt, amoureux des femmes (4 mariages) et des plaisirs sensuels, il devint riche par la pornographie (magasine Hustler) et possédait Soleil, Vénus et Mars en V.

Michel Colucci, dit Coluche, commence à travailler dès l'âge de quinze ans. Garçon de café, livreur, télégraphiste, il multiplie les petits boulots. Ces expériences lui permettent de se confronter aux différentes classes sociales, sources d'inspiration pour ses sketches futurs, il a mis sa notoriété au service des autres en créant les restos du cœur. Soleil, Mercure, Vénus, Mars et Neptune en VI.

Jean-Paul Sartre, philosophe « de l’autre » par excellence avec l’existentialisme (« Les autres sont, au fond, ce qu'il y a de plus important en nous-mêmes, pour notre propre connaissance de nous-mêmes. » Entretien de 1964), il restera aussi dans l’histoire pour son duo, tant sentimental qu’intellectuel avec Simone de Beauvoir. Soleil, Mercure, Neptune et Pluton en VII.

Probablement un des personnages assassinés les plus célèbres, J-F Kennedy, fils de Joseph Kennedy , un millionnaire plus ou moins honnête, voit son destin scellé par la mort de son frère aîné Joe JR (Joseph reportera ses ambitions politiques sur lui), survivant d’un naufrage en 1943, il devra en tant que président des USA faire face à une des crises les plus sensibles de la guerre froide (crise des missiles de Cuba), il traitera pendant son règne les sujets les plus explosifs, du nucléaire à la ségrégation. Soleil, Mercure, Vénus, Mars et Jupiter en VIII.

Pablo Neruda, poète et critique chilien, professeur de français, il sera consul en Birmanie (1927), à Ceylan (1928), à Java (1930), à Singapour (1931), à Buenos Aires (1933), à Barcelone (1934), Madrid (1936) et à Paris (1939). Directeur de revue littéraire, fondateur du groupe hispano-américain d’aide à l’Espagne franquiste, conférencier, il est la figure même du globe-trotter intellectuel et humaniste. Soleil, Mercure et Vénus en IX.

Albert Einstein qu’il est inutile de présenter… Soleil, Mercure, Vénus, Saturne et Lune Noire en X… « Un succès planétaire »  au sens propre comme figuré.

Saint-Exupéry, inventeur (dispositif d’atterrissage d’avion), homme de sciences (il s’intéresse à la mécanique, à l’architecture, aux mathématiques) et écrivain est l’homme d’idées par excellence. Sa soif de liberté est à la fois contenue dans sa passion pour le vol et le contenu de ses œuvres littéraires. Il était bien sûr réputé excellent camarade. Soleil, Lune, Mercure et Vénus en XI.

Sir Arthur Conan Doyle est d’abord médecin mais abandonne cette profession pour se consacrer à l’écriture de Sherlock Holmes. Il s’intéresse au spiritisme et en 1918, son ouvrage « La nouvelle révélation » essaie de démontrer la survie après la mort et la possibilité d'entrer en contact avec l'au-delà. Il écrivit de nombreux autres livres sur le paranormal. Soleil, Mercure, Vénus, Mars et Pluton en XII.

Conan Doyle

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau