Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Le rite du repas | Difficulté 3 | Il existe une expression qui dit « dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es ». Sans être aussi absolu, il est vrai que le comportement alimentaire est représentatif d’un certain état d’esprit et que ce comportement, participe, quoi qu’il en soit à notre hygiène de vie.

Comme tout autre domaine, c’est l’ensemble du thème qui nous donnera un vrai portrait « gastronomique », toutefois, en la matière, la Maison VI semble revêtir une importance digne d’intérêt. Nous allons donc étudier son symbolisme et l'interprétation à lui donner selon le signe dans laquelle elle débute.

I. Symbolisme de la Maison VI

D’abord, pourquoi la Maison VI ? Cela n’a en fait rien d’étonnant : liée analogiquement au signe de la Vierge (toujours valorisée chez les nutritionnistes ou les diététiciens), la Maison VI représente notre hygiène de vie au quotidien, hygiène de vie qui repose en grande part sur notre nutrition puisque il est normalement nécessaire d’apporter tous les carburants nécessaires, mais sans excès, à notre corps pour qu’il puisse fonctionner de façon optimum. C’est d’ailleurs souvent dans les dérèglements prenant leur source en Maison VI que naissent à leurs tours, des problèmes de santé plus graves en Maison XII, secteur opposé et complémentaire.
Ce postulat posé, comment tirer du thème les informations qui nous intéressent ?
Nous étudierons dans un premier temps tout simplement le signe dans lequel se trouve la Maison VI (signe dans lequel débute la Maison) puis son éventuelle occupation par des facteurs astrologiques qui viendront compléter et/ou nuancer l’interprétation.
Nous nous attacherons enfin à étudier le maître de la Maison VI, surtout si cette dernière est vide de planète.
Nous suivrons le cheminement de l’analyse à travers deux exemples, le thème du chef cuisinier Bernard Loiseau, né le 13 janvier 1951 à 15h30 (Chamalières)

Carte natale de Bernard Loiseau

 

et celui du phénomène médiatique, Jean-Pierre Coffe, né 24 mars 1938 à 03h00, Lunéville.

 

Carte natale de Jean-Pierre Coffe

II. Maison VI en signe : du Bélier à la Vierge

Voici la signification de la Maison VI selon sa position en signe.

Maison VI en Bélier

Les natifs ayant cette position ont l’habitude de ne pas perdre de temps pour manger et ont tendance à bâcler le repas, perte de temps pour eux : ils engloutissent sans mâcher ou d’un coup de dent hargneux et quitte la table avant même que les autres soient passés au fromage. Ils aiment avoir de l’animation pendant le repas et ont une prédilection pour les viandes et les épices. Ils n’ont rien contre la nouveauté gastronomique et relèveront tous les défis culinaires.
Ils se contenteront sans grand problème de manger seul car cela leur permettra de s’organiser comme ils le souhaitent et surtout selon leur rythme rapide. Ils risquent l’indigestion car ils mangent souvent des repas fort riches sur le pouce et ne prennent pas le temps de digérer. Toutefois, surtout en thème féminin, il n’est pas rare que la native ne termine pas son assiette, soit parce qu’elle est pressée, soit parce qu’elle s’est lassée du mets servi avant même de l’avoir terminé.

Maison VI en Taureau

Le moment du repas est important pour eux, à la fois en tant que moment de plaisir mais aussi comme une occasion de convivialité. Ils sont donc sensibles tant au contenu qu’au contenant. Ils verront souvent les choses en grand (les yeux plus gros que le ventre ?) et aiment les longs repas qui s’éternisent, style banquet. Souvent, les natifs ont d’ailleurs un vrai talent de cuisinier et prennent tout autant de temps à préparer le dîner qu’à le consommer. Leurs goûts s’orientent plutôt vers la cuisine rustique, copieuse ou régionale et ils apprécient que le repas soit constitué du traditionnel menu Entrée/Plat/Fromage/Dessert, il y a une prédilection pour les produits du terroir. Comme on l’aura compris, ils veulent quantité Et qualité. Ils n’ont rien contre une certaine routine alimentaire et aiment manger dans le calme. La crise de foie les guette facilement car leurs portions alimentaires sont souvent excessives et bien trop riches, toutefois, prenant en général tout leur temps pour manger à satiété, c’est souvent le cholestérol ou le diabète qui les rattrape.

broutage

Maison VI en Gémeaux

Ces natifs n’ont pas pour priorité de manger et leur adage pourrait bien être « il faut manger pour vivre et non vivre pour manger ». Nerveux, toujours sur le qui-vive et occupés à milles choses, ils organiseront leurs repas de façon très anarchistes, mangeant un peu n’importe quoi, à n’importe quelle heure (et n’importe où) ou sautant tout simplement les repas sans mêmes y penser. On retrouvera très souvent ces natifs en train de faire deux choses à la fois, y compris à table et on ne s’étonnera donc pas de les voir lire leur courrier, regarder la TV ou écouter de la musique tout en dinant. Ils aimeront être entourés et accorderont plus d’importance à la qualité des convives qu’à celle des mets eux-mêmes. Le repas étant vécu comme une perte de temps, il mâcheront vaguement leur nourriture et se soucieront peu de l’équilibre nutritif de ce qu’ils ingurgitent. D’ailleurs, ils grignotent plus qu’ils ne mangent et parlent plus qu’ils ne mâchent…
Les plats originaux, exotiques leur feront plaisir et ils ne sont en tous cas pas du genre à manger toujours la même chose, ils ont besoin de variété même si la qualité n’est pas forcément au rendez-vous. Ils seront donc naturellement attirés par les saveurs hors du commun, y compris s’il s’agit d’arôme artificiel et auront un penchant pour les aromates, les « petites touches » de saveur qui chatouilleront leurs palais. Souvent, ils apprécieront aussi les mélanges de saveur type sucré/salé. Enfin, ils mangeront plus volontiers dehors, même d’un sandwich, que chez eux. Mangeant un peu n’importe quoi, ils risquent de manquer de vitamines ou d’avoir des problèmes gastriques, style acidité (d’autant qu’ils sont nerveux).

Maison VI en Cancer

La vie quotidienne étant très centrée sur le foyer, il n’est pas rare que ces natifs accordent de l’importance aux repas (ainsi qu’à la sieste digestive). Ce sont des gourmands qui ont souvent un penchant pour les nourritures sucrées ou lactées : leurs goûts sont souvent proches de ceux des enfants et ils n’aiment ni les choses trop relevées, ni les saveurs acides. Ils considèrent le repas comme une institution familiale et ne sont pas fait pour dîner seuls. Très souvent, ils apprécieront de perpétuer les recettes de leurs aïeux et de les transmettre à leur descendance et l’heure du repas est souvent un véritable rituel, un moment de détente et d’osmose avec les proches. Ils n’aiment guère prendre leurs dîners à l’extérieur mais si cela est le cas, ils insisteront pour les lieux cosy, chaleureux et tranquilles où ils pourront recréer une certaine intimité. Les douceurs et friandises sont, comme on l’aura compris, leurs péchés mignons et ils aimeront en général aussi beaucoup toutes les boissons : lait, vin, soda, sirop, cocktail…
Notons que les émotions et le stress ont soit tendance à lui couper appétit, soit au contraire à le pousser vers un comportement boulimique de compensation.

Maison VI en Lion

Aimant recevoir avec faste et briller en assemblée, ils s’arrangeront pour cuisiner des mets remarquables qui laisseront un souvenir inoubliable. Ces natifs accordent donc autant d’importance à la forme qu’au fond, ce qui signifie qu’il est important pour eux de déguster des mets raffinés dans un décor agréable et une vaisselle rutilante. Toutefois, précisons que cette tendance n’est vrai que quand ces natifs sont en famille ou entre amis car, seuls, ils ont tendance à ne plus trouver d’intérêt à la nourriture : ils mangeront alors rapidement ce qu’il y a, en faisant un minimum d’effort de préparation.
Dans l’absolu, ils seront toutefois naturellement tentés par les mets de qualités et préféreront dépenser leurs budgets alimentaires en qualité qu’en quantité (mieux vaut pour eux un toast de caviar plutôt que 10 toasts d’œuf d’esturgeon).Très souvent amateurs de bons vins ou d’alcool nobles (genre Whisky sans âge), ils consommeront avec modération mais ne rateront jamais une occasion de fêter quelque chose. Leurs alimentations étant souvent riches et la position du Lion en VI fragilisant le cœur, on se méfiera surtout des artères bouchées et autres gouttes.

Lion affamé

Maison VI en Vierge

Signe et Maison sont ici en analogie et la position incline normalement à un bon équilibre nutritionnel quoique le risque de maladies psycho-digestives soit aussi redoublé. La cuisine et les repas sont abordés sous l’angle de la modération et de l’ordre et les repas sont en général bien équilibrés, très « rationalisés » mais ne sont pas en général très festif, notamment parce que ces natifs ont une nette tendance à consommer ce qu’ils pensent bons pour eux plus que ce qu’ils trouvent bons, tout simplement. L’attirance va vers des plats conventionnels et réputés sains (salades, viandes grillées, poissons, légumes, fruits). Très souvent toutefois, la Vierge sage devient Vierge folle et se laisse aller à quelques excès, surtout dehors ou invitée, excès qu’elle regrettera presque toujours au moment de la digestion qui s’avère souvent lente et capricieuse.
Ces natifs seront difficiles sur la nourriture, non pas au niveau sensuel mais bien au niveau diététique et il sera difficile de leur faire manger du gâteau au chocolat alors que c’était soirée salade… Enfin, ces natifs peuvent facilement verser dans l’anorexie (ou les régimes à répétition) et connaissent souvent des problèmes gastriques dus à des transits paresseux ou une intolérance (allergie) à de nombreux produits.

III. Maison VI en signe : de la Balance aux Poissons

Maison VI en Balance

Raffinement, subtilité et harmonie se doivent de régner à la table de ces natifs qui envisagent la gastronomie comme un art et reçoivent leurs convives comme dans une ambassade.
L’ambiance, la décoration et donc la présentation des mets comptent beaucoup pour eux et ils auront un faible pour les aliments colorés, aux arômes nuancés et à la saveur sophistiquée. Ils aiment manger plusieurs choses en petite quantité plutôt qu’un plat de résistance copieux, aussi, ils seront heureux d’avoir de multiples plats dans lesquelles se servir, une variété d’entrées…et si ce n’est pas le cas, ne vous étonnez pas s’ils piochent dans votre assiette !
On aura compris qu’ils préfèrent grignoter plutôt que manger, toutefois, ce « picorage » restant dans le cadre des heures de repas, cela n’entraîne en général pas de mauvaises habitudes alimentaires. Précisons que la gourmandise est bien présente mais en général sans excès, toutefois, ces natifs auront souvent une prédilection « pour ce qui fait du mal à la santé » et lutteront leurs vie durant contre ce penchant naturel pour les plats à la crème, le chocolat liégeois et les vins capiteux. Les reins étant fragilisés par cette Maison VI en Balance, c’est surtout au niveau de l’élimination des toxines qu’il faudra se méfier (notamment arachides, cholestérol, lactose…)


Au gramme près

Maison VI en Scorpion

La cuisine est ici envisagée comme une alchimie, une magie des mélanges, des recyclages et de la transformation des saveurs par leur fusion. Les ambiances intimes, tamisées, sensuelles leur correspondent bien et ils adorent les plats mystérieux, préparés tels des recettes magiques aux ingrédients étranges et secrets. Ils accordent de l’importance aux 5 sens et un bon plat doit tout à la fois pour eux sentir bon, être beau et, bien sûr être goûteux. Ils font volontiers preuve de fantaisie et de créativité au niveau gastronomique et le Scorpion en VI peut être considéré comme le chimiste ou le laborantin de la cuisine. Les nourritures insolites, les ingrédients rares ou inconnus du grand public, les cuissons novatrices feront leur bonheur.
Notons toutefois que ces natifs connaissent aussi de brusques fringales car la position les pousse à une certaine avidité, proche de celle du signe opposé, le Taureau. Ils peuvent donc, à défaut de grives, manger des merles car se remplir l’estomac (sans doute pour compenser un vide existentiel souvent présent) est un impératif. On retrouve, comme avec les natifs Maison VI en Bélier, un goût prononcé pour les épices, les saveurs relevés, ce qui « intriguent » les papilles. Le point faible de cette alimentation est qu’elle irrite souvent le foie et les intestins avec les problèmes qui s’ensuivent.

Maison VI en Sagittaire

Ces natifs font souvent preuve d’excès, d’exubérance mais aussi de jovialité et d’amplitude dans leur comportement alimentaire. Gourmand, gourmets et avides tout à la fois, cette position est celle des Mangeurs, c'est-à-dire de ceux dont la table est tout à la fois riche et garnie, diversifiée et abondante.
On pourrait dire, pour simplifier, que cette position est un mélange entre celle de la Maison VI en Taureau et celle en Lion (d’ailleurs, les valeurs jupitériennes peuvent souvent être considérées comme un mélange entre le Soleil et Vénus). Ces natifs aiment voir grand, avoir de l’espace, manger des mets copieux autant qu’exotiques, boire à satiété et prendre leur temps pour venir à bout des différentes victuailles.
Il a une prédisposition pour les aliments gras, les sauces, les crèmes, les féculents et on comprendra que cette tendance à l’excès amène facilement, surtout passée la trentaine, à des problèmes de poids.
Le foie étant beaucoup sollicité, il n’est pas rare qu’il soit fatigué prématurément.

Maison VI en Capricorne

Cette position n’incline pas à être un gastronome car elle comporte une bonne dose d’austérité et de contrôle. Ces natifs aiment manger dans le calme et prendre leur temps, mâchant lentement la nourriture. La qualité n’est pas vraiment importante et ils se satisferont facilement de boîtes de conserves. Un peu semblable à la Vierge, ils peuvent soit manger beaucoup (qui va piano va sano pensent-ils en entamant leur repas), soit manger chichement.
Cette deuxième option est la plus fréquente car la première est quant à elle souvent l’indice que le natif compense un manque (souvent des ambitions déçues) par la nourriture. Il n’est pas rare, de toutes façons, que les natifs ayant cette position, mangent sans être à ce qu’ils font puisqu’ils préfèrent cogiter ou penser à leur affaire (ce qui explique qu’il aime dîner au calme).
Ils sont plus volontiers attachés aux nourritures traditionnelles qu’à la « nouvelle cuisine » et leurs goûts, généralement formés assez tôt, ne changent guère durant leurs vies. Ils sont assez difficiles. Ils peuvent s’intéresser aux régimes spéciaux, type végétarien ou macrobiotique et sont de toutes façons naturellement attirés par les mets « bruts » (riz complet, germe de blé, miel en rayon, légumes crus…). Ils n’ont en général que peu d’intérêt pour les sucreries et les épices mais apprécient par contre les saveurs à la fois forte et naturelle (menthe, café, cacao, gingembre…).
Leur sobriété innée leur empêche bien des désagréments toutefois leurs intestins sont fragiles et leur digestion est lente, aussi, les écarts les rendent vite patraques.

Maison VI en Verseau

Le portrait de ces natifs est assez proche de celui de la Maison VI en gémeaux : peu importe ce que l’on mange, quand et où car la nutrition est souvent vécue comme participant simplement à l’entretien de la mécanique humaine.
L’esprit étant prédominant sur la sensualité, l’éveil des sens passe souvent par la stimulation de l’esprit, aussi, ces natifs seront naturellement attirés par les mets insolites. Ils aimeront prendre leurs repas avec des amis et le bruit ne les gênera pas. Ils mangent en général rapidement, ce qui est à portée de main et ils n’aiment guère perdre leur temps à cuisiner des heures sauf s’ils s’amusent à tester des recettes bizarres. Aussi, les repas froids, style buffet ou hors d’œuvre leur conviennent bien. C’est vers une certaine fantaisie que leur gourmandise s’épanouira et ils sont par contre sensibles à la présentation et à l’ambiance, avec une présentation pour les endroits à la mode et la cuisine expérimentale.
Ils sont plus attirés par les nourritures rapidement ingurgitées (et donc les bonbons, les chips, les hot-dogs …) que par les mets à décortiquer et donc long à consommer (poissons, moules, artichauts…). Leur régime alimentaire étant anarchique et les mélanges qu’ils font étant parfois douteux, on se méfiera surtout des empoisonnements (nourritures périmés) et des indigestions (mélange d’alcool, lait+ acide…)

nourriture bizarre

Maison VI en Poissons

Ces natifs se soucient également assez peu de nourriture à moins que des convictions plus profondes (type religieuses ou écologistes) les poussent à un régime particulier. Ils n’aiment guère manger seuls car ils ont besoin de partage, d’osmose, aussi, le cas échéant, ils mangeront tout et n’importe quoi, juste pour dire qu’ils n’ont pas sauté de repas, ce qui leur arrive aussi fréquemment. Leur conception de la vie quotidienne n’envisageant pas la solitude, celle-ci peut les miner et les pousser, soit à un manque d’appétit chronique, soit à manger et boire en excès.
En famille ou entre ami, ces natifs sont tout différents puisqu’ils aimeront déguster de bons plats au restaurant ou en préparer pour leurs proches. Ils sont naturellement attirés par les plats assez simples (pâtes, viandes frites, jus de fruits) mais préparés avec sensibilité et amour : l’intention compte presque autant que le résultat.
Ils aiment prendre leur repas dans une ambiance douce et intime, propice aux confidences. Ils sont sensibles aux décors et détestent par-dessus tout se sentir « obligés » de manger. Ils n’aiment donc ni les horaires stricts ni qu’on les resserve sans leur approbation. Le régime alimentaire de ces natifs a quelque chose de celui du serpent dans le sens où, souvent, ils mangent un repas digne d’un ogre puis sautant un, deux, parfois trois repas ensuite sans éprouver la sensation de faim. D’ailleurs, une régulation naturelle est souvent présente au niveau pondéral et ces natifs grossissent aussi vite qu’ils maigrissent.
Ils sont naturellement attirés par les liquides et peuvent donc facilement tomber dans la consommation excessive de café ou d’alcool. Il n’est pas rare que ces natifs aient de nombreuses allergies alimentaires.

IV. Exemples et précisions

Dans le thème de Monsieur Loiseau, la Maison VI est en Scorpion puisqu’elle commence à environ 17° de ce signe.
Dans le thème de Monsieur Coffe, la Maison VI est en cancer puisqu’elle commence à environ 03° de ce signe.
Amusez vous à comparer ces deux positions, d’un coté, un alchimiste de la gastronomie (Loiseau avec la VI en Scorpion), de l’autre un défenseur de la tradition en guerre contre la malbouffe (Coffe avec la VI en Cancer)

Planètes en VI

Si une ou plusieurs planètes se trouvent en VI, on doit nuancer l’interprétation en gardant à l’esprit que le Soleil= Lion, Lune = Cancer, etc.
Dans le cadre d’un Soleil en Cancer et en VI, on devra par exemple faire un portrait intermédiaire entre Maison VI en Lion (pour le Soleil) et Maison VI en Cancer. Cela nous rapprocherait par exemple ici du portrait d’une traditionaliste fastueux…

Le maître de VI

Rappel : le maître d’une Maison est la planète régissant le signe dans lequel la Maison débute.

La position en signe de ce maître de Maison nuance le portrait d’une « touche » spécifique sans toutefois en changer l’esprit : ne retenez de cette position secondaire que ce qui peut être implémenter au portrait initial sans en changer le sens.

Dans le thème de Bernard Loiseau, il s’agit de Pluton (maître du Scorpion). Pluton se trouve en Lion et ajoute donc à la personnalité gastronomique du chef cuisinier, le goût du faste, de la réception, des mets luxueux, ce qui est fort logique pour un chef prestigieux tel que lui.

Dans le thème de Jean-pierre Coffe, il s’agit de la Lune (maître du Cancer). La Lune se trouve en Capricorne, ajoutant à la personnalité une certaine austérité. On retrouve bien ici le gourmet difficile tourné vers la cuisine classique. Quant à la conjonction Lune/Lune noire, on y verra facilement le critique souvent violente de la malbouffe.

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau