Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Tête du dragon | Difficulté 3 | Nous vous présentons dans cet article une démonstration de l’importance des facteurs astrologiques karmiques dans l’existence de quelques personnalités ayant partagées un même destin, c'est-à-dire, en termes astrologiques, ayant dans leurs thèmes de naissance la même position du Nœud nord (aussi appelé Tête du dragon), en signe et en Maison.
Nous verrons que malgré les disparités apparentes qui existent entre les différentes biographies, toutes les personnes évoquées ont bel et bien partagé une même destinée, un même karma.

 

I. Nœud Nord en Bélier et en I

Nous allons voir que bien que les personnalités prises en exemple aient eu des vies et des orientation fort différentes, le seul fait de partager la même position, en signe et en maison, du Nœud Nord, fait qu’ils ont, au final, suivi un même parcours pour arriver à des objectifs similaires et à une évolution existentielle commune.

Notons que les cas où le Nœud Nord se place dans un signe et une maison en analogie (Ici Bélier= Maison I) sont toujours plus marquants, et faciles à interpréter, et constituent donc de bons exemples pour s’initier à l’astrologie karmique.

Walt Whitman

Déscolarisé très tôt pour un apprentissage en imprimerie, Whitman sera un autodidacte par excellence puisqu’il parviendra à devenir instituteur.
Parallèlement, il fonde le journal Long-islander et travaille comme pigiste dans d’autres journaux.
Il participe à la campagne électorale de Van Buress et se positionne de façon belliqueuse en déclarant « Le Mexique doit être sévèrement châtié (…) Que nos armes apprennent au monde entier que l’Amérique sait comment frapper et à les moyens de se défendre ».
Pourtant, il devient poète et romancier et prône ensuite (notamment avec Child’s Champion) le pouvoir rédempteur de l’amour.
Congédié de ses fonctions politiques du fait de ses poèmes sulfureux, il est considéré comme un des piliers de la poésie américaine moderne mettant l’accent sur la vivacité des émotions.

Hermann Oberth

Considéré comme un des pères du vol spatial, il fait de longues études et présente la première thèse de doctorat sur la navigation interstellaire.
Découvreur de l’équation fondamentale, il teste avec succès le premier moteur à combustible liquide puis la première roquette du même acabit.
Consultant, écrivain, il imagine les concepts de Station orbitale et de combinaison spatiale. Il finit sa vie en se passionnant pour la philosophie.

John Muir

Naturaliste et écrivain, il s’est battu pour défendre le patrimoine naturel américain.
Inventeur d’horloge et de thermomètres en bois, il abandonne son cursus universitaire pour voyager dans le monde entier. Il publie une dizaine d’ouvrage constituant le fondement de la philosophie écologiste et encourage la création de nombreuses réserves, ce qui lui vaudra le titre de « Père du système des Parcs nationaux ». Il fonde lui-même un organisme de protection de la nature : le Sierra Club.

Jean Ferrat

Il doit quitter le lycée précocement car il est devenu soutien de famille (père déporté) mais s’intéresse activement à la musique et au théâtre.
Son inspiration est l’engagement social autant que la poésie, c’est un artiste engagé, un militant.
Il deviendra d’ailleurs conseiller municipal en Ardèche.
Dans ses textes, il prône la révolte des humbles, fustige les guerres coloniales et suscite de nombreuses polémiques.
Afin de rester un artiste indépendant, il ré-enregistre tous ses titres car il déplore le système commercial.
Il est membre d’une coordination pour la culture de la paix et la non-violence.

Ferrat

Marc Menant

Journaliste sportif lui-même sportif, il est curieux de tout, veut tout découvrir, change souvent de registre (présentateur de jeux, météo, politique…). Il conçoit des concepts d’émissions originales sur les passions, les associations et la défense des peuples en voie de disparitions.
En tant que journaliste, il est très éclectique mais s’engagera plus particulièrement sur les événements violents : attentats, guerre en Irak ou en Afghanistan etc.

 

Ses simples mini-biographies montrent l’importance que revêt le Nœud Nord dans le cour d’une vie car bien que les thèmes et le parcours des différents natifs soient très différents, ils partagent avec évidence un certain nombre de points communs karmiques que l’on peut résumer ici :

 

Eléments de destinées communs:

Etudes abrégées ou innovantes ; Grande curiosité personnelle poussant à multiplier les expériences et à s’enrichir en autodidacte ; Transmission du savoir par le professorat ou l’écriture ; Fondation ou création faisant école ; Engagement politique ou social ; Défense d’idéaux ou de personnes et militantisme ; Position claire face à la violence avec possibilité de revirement des idées à ce sujet ; Poésie et importance de l’amour ; Découvertes et inventions ; Intérêt pour la philosophie et la nature ; Importance de l’imagination ; indépendance farouche ; Sportivité.

Notons que nous retrouvons ici parfaitement l’essence de la trinité Bélier/Mars et Maison I qui, par la seule position du Nœud Nord, marque profondément la vie de tous ces hommes.

II. Nœud Nord en Cancer et en IV

Voyons maintenant à travers une autre série de mini biographie un autre type de destin, celui très « lunaire » du Nœud Nord en Cancer et en Maison IV.

Benoît XVI

Joseph Ratzinger, fils de Maria et Joseph Ratzinger, a eu une enfance marquée par les fréquentes interventions de son père officier de police et fervent pratiquant catholique. Il a une sœur, également prénommée Maria, qui s'est occupée de son ménage jusqu'à sa mort, et un frère aîné, prêtre lui aussi. Il entre au séminaire en 1939.
Pendant la seconde Guerre mondiale, il est enrôlé contre son gré dans les jeunesses hitlériennes. Il déserte quelques jours avant la reddition allemande. Il est ensuite interné jusqu'au 19 juin 1945 dans un camp de prisonniers de guerre à Bad Aibling.
Après sa libération, il retourne au séminaire. Après une année de ministère paroissial en la paroisse du Précieux Sang, à Munich, il soutient sa première thèse de doctorat en juillet 1953 ; elle porte sur « Le peuple et la maison de Dieu ». En 1957, il soutient sa thèse d'habilitation, intitulée : «La théologie de l'histoire ». Ratzinger passe pour quelqu'un de novateur et de précis, ce qui l'amène à être remarqué par le pape Paul VI. L'un de ses travaux concerne la nécessité d'entreprendre une réforme du Saint-Office qui deviendra la congrégation pour la doctrine de la foi. En 1980, il fut rapporteur du Ve synode des évêques, sur le thème : « Les missions de la famille chrétienne dans le monde d'aujourd'hui ». Il défend aussi les positions de l'Église sur la contraception artificielle, sur le célibat des prêtres et sur le non-accès des femmes au sacerdoce. Après être passé pour un théologien progressiste durant sa participation au concile, le cardinal Ratzinger est maintenant réputé pour ses vues conservatrices sur des sujets comme la régulation des naissances ou l'œcuménisme. Il est parfois surnommé par les médias « le Panzerkardinal », allusion à son intransigeance supposée et à sa nationalité allemande. Il est connu pour avoir une position conservatrice vis-à-vis des pratiques homosexuelles et de l'avortement. À 78 ans, il est le pape le plus âgé au jour de sa prise de fonctions depuis Clément XII en 1730.

Johann-Sébastien Bach

Johann Sebastian Bach naît dans une famille de musiciens exerçant depuis plusieurs générations comme musiciens de cour, il s'agit de la plus importante famille de musiciens connue dans toute l'histoire de la musique occidentale. Il est le dernier des huit enfants de Johann Ambrosius Bach. Il reçoit sa première éducation musicale de son père, violoniste de talent. Il est aussi initié à la musique religieuse et à l'orgue par un cousin de son père. Le 20 février 1695. À l'âge de dix ans, ayant ainsi perdu sa mère puis son père, il est recueilli par son frère aîné. Johann Sebastian fréquente le lycée, acquérant une culture plus approfondie que ses aïeux ; il y a pour camarades de classe l'un de ses cousins. Il participe aux revenus de la famille en tant que choriste. La passion d'apprendre restera un de ses traits de caractère et en fera un connaisseur érudit de toutes les cultures musicales européennes. Le 19 janvier 1700, son ami Georg Erdmann part pourLunebourg et Johann Sebastian Bach le rejoint afin d'alléger la charge de son entretien par son frère. Il est admis, avec son ami, dans la manécanterie de la Michaelisschule qui accueille les jeunes garçons pauvres ayant une belle voix. Outre la musique, il y apprend la rhétorique, le latin, le grec et le français. Le 17 octobre 1707 il épouse Maria Barbara dont il admirait le timbre de soprano. Il doit se battre pour donner à sa femme une place dans les représentations (les femmes n'étant pas admises à la tribune d'honneur jusqu'au XIXe siècle). Ils auront sept enfants. Bach a désormais atteint la compétence technique et la confiance pour construire des structures de grande échelle, et synthétiser les influences de l'étranger. il voulait quitter la ville de Weimar où il s'ennuyait mais son protecteur, le Duc de Weimar, apprit la nouvelle et l'emprisonna. La maturité est propice à l'écriture de ses plus grandes œuvres instrumentales. En 1723, il  enseigne la musique, le catéchisme et le latin dans les deux écoles ecclésiastiques de la ville. Il mène une vie riche en connaissances, constituant une bibliothèque spécialisée en bibliologie, théologie et mystique.

Carlos Castaneda

De nombreux doutes sont émis sur l'identité même de Carlos Castaneda puisque l’administration et l’auteur ne sont pas d’accord sur le lieu même de naissance !
Il grandit au Pérou en traversant de difficiles moments, comme la mort de sa mère. A partir de 1960, il suit des études d'anthropologie à l'UCLA (et obtiendra le titre de docteur).
Au cours d'une expérience, il rencontre un shaman indien et décide d'en devenir l'élève. Il apprend alors les diverses techniques de magie mésoaméricaine. Castaneda est l’auteur de nombreux livres traitant des pratiques des sorciers chamans, ainsi que de l'usage des drogues hallucinogènes. A la fin des années soixante et pendant les années soixante-dix, ses ouvrages rencontrent un grand succès, notamment auprès du mouvement hippie. Souvent très controversé, Carlos Castaneda doit affronter les foudres de certains auteurs qui l'accusent de n'avoir écrit que des fictions. Après sa mort, de nombreux doutes sont jetés sur la validité de ses propos et de ses expériences.

Pascal Sevran

Quelques mots seulement sur le personnage: autodidacte, il défend une certaine idée de la France, de la tradition française et est arrivé jusqu’au plus haute sphère de la culture (il fut entre autre chargé de mission au ministère de la culture et décorés des Arts et des Lettres).
Les femmes ont bien sûr une grande importance dans sa vie, non seulement par son homosexualité revendiquée mais aussi parce c’est à des femmes qu’il doit sa carrière (Surtout Mireille et Dalida).
Il fit notamment scandale en prenant des positions tranchées quant à la contraception au Niger, déclarant «Des enfants, on en ramasse à la pelle dans ce pays (le Niger) -est-ce un pays ou un cimetière ?- où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé du monde, neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout va (…) : faire des enfants, le seul crime impuni. » 
Il fut à ce sujet à la fois taxer de racisme, d’eugénisme et de misogynie, autant de chose dont il se défend. Il déclara pourtant par la suite dans Var-Matin : « L'Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète. »

Serena Williams

Serena Williams est la cadette d’une famille de cinq enfants (toutes des filles).
C’est son père qui l’entraîna dès son plus jeune âge pour en faire une championne de tennis.
Elle a la particularité d’entretenir depuis toujours une rivalité/ Emulsion avec sa sœur aînée, elle aussi championne.
A titre anecdotique mais symbolique astrologiquement, signalons qu’elle a joué dans une série s’appelant « Ma famille d’abord ».

Thierry Paulin

Voici un cas particulier puisque, rappelons-le, Thierry Paulin fut plus connu comme « le tueur des vieilles dames ».
Enfant abandonné par son père deux jours après sa naissance, puis par sa mère qui le confie à sa belle-mère qui n’a guère le temps de s’en occuper. Enfance marquée par la solitude et le délaissement. Sa mère finit par le reprendre avec elle et il avouera plus tard aux psychiatres que les seuls moments heureux de sa vie furent à ce moment, notamment  grâce à ses demi-sœurs avec lesquelles il avait un bon contact.
Très vite pourtant, il s’avère être perturbé, violent (il menace un de ses professeurs avec un couteau) autant qu’intelligent (A douze ans, il écrit à la place de sa mère à son école).
Devenant ingérable, sa mère l’envoie chez son père qui préfère le prendre comme apprenti plutôt que de payer une pension mais le jeune Thierry s’intègre mal à sa nouvelle famille et se réfugie dans une bande de petits voyous qu’il déclara plus tard avoir été « comme une seconde famille » pour lui.
Arrive le service militaire pendant lequel Paulin doit subir les représailles réservées aux homosexuels. Quelques mois plus tard, il trouve d’ailleurs un travail de serveur dans un cabaret de travestis où il se sent parfaitement à l’aise. Il passe ensuite lui-même sur scène et a la naïveté d’inviter sa mère à un de ses spectacles : elle s’en va en cour de représentation, outrée de voir son fils habillé en femme. La situation avec elle ne fera que dégénérer jusqu’à ce qu’il la menace de mort et qu’elle appelle la police. Commence alors une vie de vagabondage, de vie nocturne, et surtout de vols, d’escroquerie en tous genre. Il se spécialisa ensuite dans l’assassinat et le dépouillement de vieilles dames. Thierry Paulin a été reconnu comme l’auteur d’une vingtaine de crimes particulièrement ignobles.

Caput draconis

Ce sont bien ici les éléments lunaires (Cancer/Lune et Maison IV) qui viennent jonchés des existences en surface si différentes.

Eléments de destinées communs:

Importance de la famille (et surtout de la mère et des parentes) et attachement à celle-ci ; Rôle de l’hérédité, importance de dépasser ses origines en s’ouvrant à l’étranger ; Culture personnelle souvent admirable ; Vie tournée en partie vers le respect d’une tradition, d’une culture, de l’histoire d’un peuple ou de rituels ancestraux ; Nécessité de transmettre un savoir ou une tradition ; Spiritualité prépondérante ; Prise de position (parfois virulente) au sujet les femmes, de la maternité, de l’enfance et de la sexualité ; Hésitation entre progressisme et conservatisme ; Importance de l’inspiration et de la communion avec le supérieur, parfois des drogues ; Etude souvent longues du fait d’un penchant naturel à être « l’élève » (puis à devenir un maître à son tour) ; vie vagabonde, sans repère ou nocturne dans certains cas.

III. Conclusions

Malgré des expériences, des orientations et des caractères bien différents, nous pouvons constater que nos différents protagonistes semblent bien avoir exploités un même champs d’expérience, champs d’expérience en rapport direct avec la position de leurs Nœuds Nord en thème natal.

Evidemment, les disparités s’expliquent par les variations de leurs thèmes car chaque thème est unique et présente ses propres subtilités.

On peut toutefois entrevoir une vérité importante dans les recoupements effectués : l’être humain, s’il dispose bel et bien de son libre-arbitre, est également prédestiné dans le sens où il ne peut échapper à un certain nombre de circonstances et d’événements qui ont pour but de le mettre en face de situations précises et de le faire réagir à telle ou telle leçon.

Nous pouvons alors choisir la voie qui sera la nôtre (même si je tiens à insister sur le fait que certains chemins sont plus faciles à emprunter que d’autres)…

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau