Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Aspect croissant et décroissant | Difficulté 4 | Nous avons vu dans notre cours Initiation aux aspects astrologiques ce qu’étaient les aspects et comment généralement les interpréter selon leurs angularités (distances longitudinales d’un facteur à un autre). Nous avons également consacré plusieurs leçons aux aspects dits composés, c'est-à-dire aux figures ou dessins planétaires. Dans ce trente-cinquième cours gratuit, nous allons détailler la notion dynamique des aspects. Lorsque l’on veut savoir quel type d’aspect (aspect croissant ou décroissant / aspect appliquant ou séparant) est formé par deux planètes de notre thème, il faut tout d’abord repositionner mentalement les deux planètes en question comme si elle était conjointe dans notre thème. Nous allons expliquer comment par l’exemple.

I. Aspect croissant ou décroissant ?

Règles de base

Les aspects croissants sont l’ensemble des aspects que la planète la plus rapide forme avec la planète la plus lente, de la conjonction à l’opposition (le premier hémicycle).

Les aspects décroissants sont l’ensemble des aspects que la planète la plus rapide formera avec la planète la plus lente, de l’opposition à la nouvelle conjonction (le second hémicycle).

Exemple 1

Saturne et vénus

Soit un thème natal où se positionne :

- Saturne à 2° en Poissons.
- Vénus à 1° en Cancer.

1/ Déterminer la planète la plus rapide des deux : c’est Vénus (son déplacement est bien plus rapide que celui de Saturne)

2/ Repositionner mentalement Vénus au moment où elle était conjointe à Saturne, c'est-à-dire à 2° des Poissons.

3/ Faire mentalement avancer Vénus (puisqu’elle est plus rapide) sur la roue du zodiaque.

Jusqu’à son opposition à Saturne, Vénus ne formera avec lui que des aspects croissants.
Lorsque Vénus aura dépassé l’opposition à Saturne, elle ne formera avec lui que des aspects décroissants.

Vénus formera donc :

- un sextile croissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° du Taureau.
- un carré croissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° des Gémeaux.
- un trigone croissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° du Cancer.
- un quinconce croissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° du Lion.
- une opposition exacte à Saturne quand elle se trouvera à 2° de la Vierge.

De la même façon, elle formera :

- un quinconce décroissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° de la Balance.
- un trigone décroissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° du Scorpion.
- un carré décroissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° du Sagittaire.
- un sextile décroissant exact à Saturne quand elle se trouvera à 2° du Capricorne.
- une conjonction exacte à Saturne quand elle se retrouvera de nouveau à 2° des Poissons.

Maintenant, revenons à la position de Vénus dans le thème natal.

Elle a déjà effectué (avant la naissance) le sextile croissant à Saturne, ainsi que le carré croissant à Saturne.

Elle est donc en train (un peu avant la naissance) de quitter l’aspect de carré croissant pour se diriger vers le trigone croissant à Saturne.

A 1° du Cancer (au moment exact de la naissance), elle n’a pas encore formé le trigone croissant à Saturne (le trigone croissant serait exact si, au moment de la naissance, Vénus se trouvait à 2° du Cancer, c'est-à-dire au même degré que Saturne).

On peut donc dire que Vénus forme un aspect de trigone croissant (pas encore exact) à Saturne au moment de la naissance.

aspect appliquant et séparant

II. Aspects appliquant ou séparant ?

Règles de base

Les aspects appliquant sont l’ensemble des aspects qui sont sur le point de devenir exacts (0° d’orbe par rapport à l’aspect traditionnel) mais qui ne le sont pas encore.

Les aspects séparant sont l’ensemble des aspects qui sont encore valable du fait de l’orbe accepté (selon les aspects) mais qui ont déjà dépassé l’orbe exact et qui se prépare donc à se défaire.

Reprenons notre exemple précédent. Puisque Vénus est encore dans le premier hémicycle par rapport à Saturne, on sait déjà qu’elle est en trigone croissant.

Étant donné que Vénus n’a pas encore formé l’aspect de trigone exact, on dira qu’elle est :

En aspect de trigone croissant (1er hémicycle) appliquant (qui va se former) à Saturne.

Si Vénus s’était trouvée (à la naissance) à 4° exacte du Cancer, on dirait qu’elle est :

En aspect de trigone croissant (1er hémicycle) séparant (parce que le trigone a déjà eu lieu) à Saturne.

Si elle s’était trouvée à 2° du Cancer, on dirait qu’elle est :

En aspect de trigone (1er hémicycle) exact (au même degré que Saturne) à Saturne.

Les termes « appliquant » et « séparant » servent donc à affiner le principe d’un aspect croissant ou décroissant, à apporter une indication plus minutieuse quand au type d’aspect envisagé.

Exemple 2

Neptune et la Lune

Soit un thème natal où se positionne :

- Neptune à 15° en Scorpion.
- La Lune à 12° en Lion.

Au départ, on procède de la même manière, à savoir :

La Lune étant la plus rapide par rapport à Neptune, on la repositionne mentalement dans son thème en conjonction avec lui.

- Elle était donc en carré croissant (parce que 1er hémicycle) exacte à Neptune à 15° du Verseau.
- Elle était en opposition exacte à Neptune à 15° du Taureau.
- Elle était en trigone décroissant (parce que 2e hémicycle) à Neptune à 15° du Cancer.

A la naissance, elle n’a pas tout à fait atteint le carré décroissant (puisqu’elle n’est pas encore à 15° du Lion).

On dira donc que la Lune est :

En aspect de carré décroissant (parce que 2e hémicycle) appliquant (parce que pas encore formé) à Neptune.

Si la Lune s’était trouvée (à la naissance) à 15° exacte du Lion, on dirait qu’elle est :

En aspect de carré décroissant (2e hémicycle) exact (au même degré que Neptune) à Neptune.

Si elle s’était trouvée à 18° du Lion, on dirait qu’elle est :

En aspect de carré décroissant (2e hémicycle) séparant (parce que le carré a déjà eu lieu) à Neptune.

III. Récapitulatif des règles

1/ Par rapport à l’aspect entre deux planètes (ou deux points du thème), déterminer le facteur le plus rapide.

2/ Repositionner mentalement cette planète plus rapide sur la planète la plus lente (pour former la conjonction).

3/ A partir de ce point de départ (la conjonction), faire évoluer la planète la plus rapide dans le sens du zodiaque pour l’amener jusqu’à sa position réelle dans le thème natal.

Si elle dépasse l’opposition à la planète lente (si elle passe dans le second hémicycle), elle formera des aspects décroissants avec cette planète lente.

Si elle ne dépasse pas l’opposition à la planète lente (si elle est encore dans le premier hémicycle), elle formera des aspects croissants avec la planète lente.

4/ Une fois déterminé s’il s’agit d’un aspect croissant ou décroissant, déterminer si l’aspect est sur le point de se former (aspect appliquant, s’il est exact (aspect exact) ou s’il a déjà eu lieu (aspect séparant).

 

Tous droits réservés Anne Bresciani
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau