Astrologue professionnel : consultations
Calculer et connaître son ascendant
Signes du zodiaque
Cours d'astrologie
Date de naissance et thème astral

Décans en astrologie | Difficulté 2 | A l’intérieur d’un même signe peuvent s’effectuer de subtiles nuances en fonction du décan. En effet, chaque signe peut être divisé en trois décans de 10°, chacun d’eux étant marqué par l’influence d’une planète.
Cette sous-influence vient se mêler à celle de la planète gouvernant le signe et à celles des éventuelles planètes dans ce signe. Il est donc toujours intéressant d’en savoir plus sur la signification de chaque décan. Nous vous proposons dans ce cours un mémento des positions lunaires dans chaque décan de chaque signe du zodiaque, soit dans 36 cas de figure.
On dit souvent « il n’y a pas trente-six possibilités ! ». Et bien justement, si.

Quel décan, quelle planète ?

Si une planète se trouve entre 0° et 10° d’un signe, elle est dans le premier décan, entre 10° et 20° dans le second et au-delà dans le troisième.
La Lune, parce qu’elle influence souvent en profondeur notre comportement, est très intéressante à étudier en décan, tout comme le Soleil, l’Ascendant et les planètes dominantes.

Cet article sera utilement complété par notre Dictionnaire : Lune en signes.

I. Lune en décans Bélier et Taureau

Lune en Bélier dans le premier décan :

La Lune subit en sus ici l’influence de Pluton et de Mars. C’est un facteur d’hyperactivité mais l’instinctivité est réellement débordante. Le natif connaît les plus grandes difficultés à se contrôler et il est de ce fait colérique et violent.

Lune en Bélier dans le deuxième décan :

L’influence du Soleil s’ajoute à celle du Bélier : vitalité et énergie, grandes facultés créatrices et souvent amour des enfants, plaisir de partager des activités avec eux. Le natif a souvent un sens aigu de la justice (bien qu’il ait sa propre idée sur elle) et se bat pour le respect du droit. Il peut aussi avoir un idéal religieux mais risque de fanatisme par aveuglement.

Lune en Bélier dans le troisième décan :

C’est ici Vénus qui teinte le Bélier : le tempérament est plus artistique et plus doux, l’énergie est plus facilement canalisée vers l’amour (passion ou spiritualité) et les arts.

Les décans Taureau

Lune en Taureau dans le premier décan :

Mercure ajoute sa nuance au binôme Lune/Taureau : le natif aimera écrire (journal intime, biographie, livre d’histoire ou poésie), il pourra entreprendre des étude d’architecte, de géomètre, d’agriculteur… (Rapport entre science et terre ou construction). Il développera souvent une philosophie pacifiste du genre »vivre et laisser vivre ».il sera un excellent récitant et un bon diplomate.

Lune en Taureau dans le deuxième décan :

Les dons artistiques sont certains et la réussite aussi. Le natif peut devenir une autorité dans le domaine de la création et aura une très bonne constitution. (Lune)

Lune en Taureau dans le troisième décan :

Saturne vient coloré l’ensemble Lune/Taureau et renforce la ténacité et l’esprit de prévoyance du natif qui se montre économe et place son argent avec habilité. Cette parcimonie peut aller jusqu’à l’avarice par peur de manquer .il est d’un sang-froid à toute épreuve (qui lui confère parfois une allure glaciale), plus réaliste mais sa sensibilité est souvent problématique car elle lui échappe.

II. Lune en décans Gémeaux et Cancer

Lune en Gémeaux dans le premier décan :

Neptune vient apporter sa touche au couple Lune/Gémeaux. L’inspiration est au rendez-vous et poussera sans doute à écrire. La propension au double jeu est renforcée. La curiosité se fait plus mystique et s’oriente vers des domaines transcendantaux ou humanistes. Possibilité de plusieurs conversions idéologiques ou religieuses à la cour de la vie. Parfois, chance financière insolente.

Lune en Gémeaux dans le deuxième décan :

Mars vient dynamiser l’alliance Lune/Gémeaux pourtant déjà fort nerveuse : irritabilité excessive, saute d’humeur. Le natif s’accomplit souvent au travers de son travail et est particulièrement doué pour le commerce et les responsabilités demandant esprit d’à-propos et vélocité (notamment, bourse).

Lune en Gémeaux dans le troisième décan :

Le Soleil s’allie ici à la Lune : équilibre sexuel et bonne polarité entre anima et animus. L’égocentrisme est par contre renforcé : le natif a le besoin d’être le centre d’attention mais il y arrive en général sans mal grâce à ses qualité d’éloquence et son charisme. Bonne position pour un leader qui sera faire preuve d’impartialité à condition qu’on ne marche pas sur ses plates-bandes. Ambition forte, gaîté mais peu de scrupules et une tendance à oublier facilement…

Les décans Gémeaux

Lune en Cancer dans le premier décan :

Vénus s’harmonise parfaitement ici mais est davantage propice à une naissance féminine : le caractère est doux, joyeux et compatissant. La femme aimera les enfants de tout son cœur tandis que l’homme aura une fascination pleine de respect (qui, déçue, peut présenter les aspects contradictoires de la misogynie) pour les femmes. Position qui fait des parents aimants et conciliants. Cependant le caractère manque justement souvent d’un peu de fermeté et le natif se fait souvent marcher sur les pieds…il lui est dur également de ce décider et d’agir avec vigueur.

Lune en Cancer dans le deuxième décan :

C’est ici Mercure qui colore la position : un peu moins se sentiment mais tout autant de sensibilité et davantage d’imagination. La raison et les facultés intellectuelles se mêlent à la créativité débordante. Excellent pour les artistes. Configuration donnant un surplus d’énergie (purement nerveuse cependant) qui permet au sujet de concrétiser ses rêves et projets bien qu’il y ait risque de surmenage et de maladies nerveuses. Bonne position également pour s’enrichir grâce à un public ou une clientèle. Les relations intimes avec les proches et la familles se fait sur le plan rationnel mais il peu exister une dissociation entre les sentiments réels et ce qu’on parvient à exprimer. Confère d’excellents réflexes et de l’adresse.

Lune en Cancer dans le troisième décan :

Ce décan du Cancer étant aussi celui de la Lune, la position est renforcée dans ses avantages comme dans ses inconvénients : la tendance est toutefois à l’excès. Le natif aura du mal à s’épanouir, à « grandir », il restera un éternel inquiet attendant d’hypothétiques changements dans son existence. Il se réfugiera souvent dans son monde. Au positif, il aura dans la plupart des cas un réel génie créatif mais il devra trouver un soutien efficace pour parvenir à l’exploiter. Heureusement, cette position est également propice à la rencontre de personnes fidèles et efficaces.

III. Lune en décans Lion et Vierge

Lune en Lion dans le premier décan :

C’est ici le décan de Saturne qui est le bienvenu pour endiguer les excès probables de la Lune en Lion. Le sujet sera un véritable battant, audacieux, confiant en lui et fougueux mais il sera aussi vaniteux et avide. Il est fait pour les travaux grandioses, les tâches exceptionnelles desquelles il ressortira anobli et auréolé d’un succès mérité. Exigeant envers lui et envers autrui, il œuvre pour la postérité ! Un conseil : cédez lui le passage et n’essayer même pas de le contredire…

Lune en Lion dans le deuxième décan :

Jupiter apporte en sus ici son lot d’optimisme, de grandeur et de chance. Le sujet a de grandes chances de « réussir »grâce à son talent et sa forte personnalité. C’est un orgueilleux mais un orgueilleux magnanime et efficace : il accomplit en général tout ce qu’il entreprend et sait dispenser les largesses. Séducteur, très sociable et gai, il est doté d’une volonté de fer…cependant, c’est un géant au cœur d’artichaut et l’amour occupera une grande place dans sa vie.

Lune en Lion dans le troisième décan :

C’est cette fois Pluton qui colore la position, apportant davantage de complexité, de réflexion (parfois torturées) à la Lune/Lion. L’avidité s’oriente vers le pouvoir : le natif ne s’épanouira qu’en exerçant une autorité rassurante. Le natif sera toutefois plus instable, plus anxieux et plus querelleurs : les accomplissements de ce bas monde n’arrivant pas toujours à satisfaire sa quête d’absolu. Plus effacé, il sera plus magnétique que dandy mais rongera intérieurement son frein si on ne le remarque pas suffisamment.

Les décans Lion

Lune en Vierge dans le premier décan :

Le Soleil vient égayer la nature un peu tristounette de la Lune en Vierge. Il y a plus de facilité dans le contact social et le natif est davantage apte à remplir une mission de commandement ou de prestige. Les valeurs soli-lunaire s’équilibrent bien dans le signe double de la Vierge : souvent, c’est l’indice aussi d’une personnalité à double facette…le né sera plutôt extraverti et entreprenant dans un domaine de sa vie tandis qu’il se montrera introverti et timoré dans un autre (par exemple, dualité entre vie professionnelle et vie amoureuse).l’habilité est décuplée, le né est vraiment un touche-à-tout de talent car il met la même application méthodique dans tout ce qu’il entreprend. Les pôles d’intérêt sont d’ailleurs souvent multiples. Les chances d’enrichissement progressif mais exponentiel sont importantes à moins d’aspects contrariant (notamment de Jupiter et Saturne).

Lune en Vierge dans le deuxième décan :

C’est ici Vénus qui vient assouplir le binôme Lune/Vierge. Elle apporte sa chaleur et davantage d’intérêt pour les plaisirs charnels ou tout du moins sensitifs (souvent, on multiplie les aventures sans trouver satisfaction). Plus liant, plus diplomate mais aussi plus intéressé, le natif saura user de son charme, non pour le plaisir de séduire mais pour servir ses projets, plus ou moins nobles d’ailleurs.
Risque d’avarice ou de vénalité mais bonne chance de s’enrichir.

Lune en Vierge dans le troisième décan :

Mercure renforce la position au négatif comme au positif. Le natif est le type même du cérébral pouvant être compatissant mais dénué d’optimisme et de chaleur. La maturité est souvent précoce (surtout chez la femme). Il y a de la prestance mais c’est une élégance raide ou déplacé. Les facultés intellectuelles sont excellentes, le risque étant qu’elles envahissent totalement la personnalité.

IV. Lune en décans Balance et Scorpion

Lune en Balance dans le premier décan :

Le décan étant consacré à la Lune, il y a ici une double influence du luminaire. Les valeurs féminines et rêveuses sont renforcées : on a affaire à un idéaliste de type maternant, prêt à défendre le faible et l’opprimé mais manquant souvent des armes nécessaires pour se faire. Souvent, le natif sera un éternel étudiant qui s’émerveillera au quotidien de découvrir les gens et les choses. Quête de droit et de vérité.

Lune en Balance dans le deuxième décan :

Saturne crispe le couple Lune/Balance. S’il apporte plus de sérieux et plus de dynamisme, il rend aussi le sujet plus colérique : l’émotivité Lune/Balance supporte mal les restrictions apportées par Saturne et à tendance à se révolter. Ce sentiment de frustration pouvant se traduire par une démarche de contestations politique, religieuse, artistique…ou simplement par un caractère soupe-au-lait. Le natif a toutefois bon fond et rare sont ceux qui lui tiennent rigueur de ses emportements, d’ailleurs vite oubliés par le né lui-même.

Lune en Balance dans le troisième décan :

Jupiter s’harmonise parfaitement au duo Lune/Balance. Le sujet sera souvent vraiment chanceux et n’oubliera pas les autres s’il parvient à réussir dans la vie (ce qui est souvent le cas). Le natif sera intéressé par toutes les nobles idées et saura davantage les mettre en pratique. Il aimera voyager, rencontrer des gens et exposer ses théories. Cette position annonce en général une réelle protection face aux malheurs de la vie.

Les décans Balance

Lune en Scorpion dans le premier décan :

Mars s’allie ici à Lune/Pluton  et confère un surplus de combativité et d’agressivité : le natif est bouillonnant, soumis à ses propres pulsions et à une énergie difficile à canaliser. Il y a de la violence dans cette position mais le natif a toute les chances d’arriver à atteindre ses objectifs tant il est pugnace. Toutefois, cette position, par son manque de scrupule immédiat entraîne souvent des remords et de la tristesse.   

Lune en Scorpion dans le deuxième décan :

Lune/Scorpion se teinte des valeurs uraniennes : encore une position de lutte, de violence mais aussi de bouleversements et de brusques revirements dans les situations.
Le natif assume ses responsabilités et cherche les positions de commandement mais il arrive difficilement à instaurer un climat harmonieux autour de lui.

Lune en Scorpion dans le troisième décan :

Vénus calme le jeu Lune/Scorpion en désamorçant la violence et en adoucissant le rapport à autrui. Le natif est plus coopératif, plus diplomate bien qu’il connaisse des colères rageuses…les opinions souvent tranchées du né se colorent d’idéalisme et passe mieux auprès du public. Le natif, restant un guerrier dans l’âme, sera apte à jouer un rôle d’intermédiaire dans les milieux conflictuels. La position prédispose par contre à une inflation du moi, a de l’orgueil et de l’égocentrisme difficilement conciliable avec une vraie écoute d’autrui.

V. Lune en décan Sagittaire et Capricorne

Lune en Sagittaire dans le premier décan :

Mercure renforce encore ici l’extrême mobilité de la position : le natif est un curieux, un nomade, un touche-à-tout…c’est une excellente position pour transmettre son savoir car l’alliance Lune/Mercure/Sagittaire apporte les capacités d’écoute et les dons de clarification nécessaires à cette fonction. Le né est souvent un audacieux, toujours prêt à relever un défi qui a émoustillé son sens inné de l’aventure et du combat (souvent intellectuel).beaucoup d’indépendance et, souvent, difficulté à s’attacher à quelqu’un ou quelque chose.

Lune en Sagittaire dans le deuxième décan :

Le décan étant celui de la Lune, la position est renforcée dans ces aspects favorables et défavorables : beaucoup d’instabilité mais aussi de curiosité et d’ouverture d’esprit. Les voyages, mentaux ou physiques seront le pivot de la vie du natif, sa »drogue ». Le danger, en cas de frustration de ce côté est de sombrer dans une tristesse chronique, une insatisfaction profonde faisant place à l’autocomplaisance et à l’inertie.

Lune en Sagittaire dans le troisième décan :

L’énergie saturnienne agit ici sur la position : le natif est d’une nature plus âpre, plus pugnace et se fixe davantage d’objectifs sur le long terme. Il est prêt à lutter et sait se montrer plus tenace que ses congénères. Le sens politique et le sens des responsabilités sont également plus développés. En contrepartie, le natif perd souvent de sa bonne humeur et parfois de sa popularité : il est plus sérieux, plus taciturne et moins jovial.

Les décans Sagittaire

Lune en Capricorne dans le premier décan :

Jupiter vient ici apporté de l’optimisme et sa capacité d’expansion à la Lune/Capricorne. Les qualités de prévoyance, de travail s’allie à la chance et au don de synthétiser les situations pour mieux les résoudre : le natif sera donc en général un redoutable adversaire sachant exploiter les ressources venant de l’extérieur et celles venant de sa propre personne.

Lune en Capricorne dans le deuxième décan :

Mars apporte ici dynamisme mais aussi manque de réflexion. Le natif aura souvent tendance à se fixer des objectifs très importants, parfois même inaccessibles. L’affrontement intérieur entre les valeurs martienne et saturnienne conférera au né une nature inquiète, alternant optimisme et travail puis fatalisme et relâchement. Il est à préciser que très souvent, le né se crée une vocation. Cela peut semblait paradoxal mais le natif ayant besoin à tout prix d’occuper son existence au travers d’une tache prenante, il se construira, si nécessaire de toute pièce, une passion à laquelle il pourra se rattacher par la suite. Toutefois, ce phénomène explique qu’il est fréquent que les natifs de cette position « changent de vocation », une ou plusieurs fois dans leurs vies.

Lune en Capricorne dans le troisième décan :

Uranus s’associe ici à la valeur Lune/Capricorne. Il apporte sa touche d’idéalisme, d’originalité et d’imagination. Le natif sera plus nerveux mais aussi pour excentrique et davantage ouvert à la nouveauté et au monde. Le risque de la position est l’accumulation des tendances égocentriques : le natif risque bien de ne vivre que pour lui et de ne penser qu’à son profit personnel.

VI. Lune en décans Verseau et Poissons

Lune en Verseau dans le premier décan :

Venus se mêle ici à la combinaison Lune/Verseau mais ne s’y sent pas très à l’aise. Les valeurs charnelles, émotives et sentimentales d’Aphrodite sont quelque peu étouffées par le duo tourné vers la pensée imaginative et rationnelle. Ce la confère une certaine anxiété au natif qui se sent en décalage avec lui-même, étranger à son propre corps et à ses propres besoins. Au positif cependant, Vénus assoit la pensée Lune/Verseau, la rend pragmatique et l’enracine. Le natif saura être d’une originalité productive et mettre sur pied ses plans fantasques. Il peut être le pivot d’un renouvellement des valeurs traditionnelles.

Lune en Verseau dans le deuxième décan :

Le natif se tourne davantage vers le monde, il comprend mieux autrui dans le sens où lui-même ressent les appels de l’instinct. De plus, un sixième sens semble se développer chez le natif qui sera plus inspiré et plus psychologue que ces congénères. Souvent, c’est un séducteur donnant l’impression d’être inaccessible.

Lune en Verseau dans le troisième décan :

Neptune vient ici posé sa marque sur le duo Lune/Verseau. Les valeurs neptuniennes semble ici faire redondance et pousser à l’excès. Le natif est toujours au bord du mirage, de l’illusion, de l’auto-tromperie. De plus, son énergie réalisatrice est sapée par ses fantasmes et la puissance de ces rêves. Souvent, le natif vit dans son monde, se coupant plus ou moins consciemment de la réalité. Toutefois, les natifs de ce décan semble être porté par une force supérieure qui fait que la chance et le succès peuvent leur sourire de façon insolente (avec toutefois les revers de malchance que cela sous-entend).

Les décans Poissons

Lune en Poissons dans le premier décan :

Ici, Saturne consolide le fluide Lune/Poissons. Il force le natif a davantage de rigueur et de réalisme. Le côté fantasmagorique de la personnalité se traduira en terme plus concret, par des œuvres artistiques, des voyages, des projets un peu fous.

Lune en Poissons dans le deuxième décan :

Jupiter anoblit la position en lui conférant altruisme et philanthropie. Le né se sent vivre en étant utile. Parfois, il peut même prendre le commandement si le reste de son thème le lui permet. Il y a une certaine emphase dans la personnalité, un certain nombrilisme qui, paradoxalement côtoie le dévouement et le sacrifice de sa personne.

Lune en Poissons dans le troisième décan :

C’est ici Mars qui apporte sa tonalité mais l’alliance Mars/Lune et Mars/Poissons semble assez contre-nature…les tendances actives et agressives de Mars s’opposent et se dissolvent dans les valeurs lunaires et Poissons et cela provoque un malaise généralisé dans la personnalité du natif qui souffre d’anxiété et d’introversion : le sujet doit trouver à canaliser son énergie martienne dans une activité défouloir quelconque afin de ne pas accumuler cette énergie agressive en lui-même.

 

Tous droits réservés Philippe REGNICOLI
Reproduction totale ou partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur

Share

Ajouter un commentaire


Code de sécurité
Entrez ce code ou cliquez ici pour en générer un nouveau